Hwang Sun-won

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hwang Sun-won (en hangeul :황순원, 26 mars 1915- 14 septembre 2000) est un écrivain sud-coréen[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Hwang est né à Taedong au sud de Pyongan dans ce qui est aujourd'hui la Corée du Nord alors que le pays était encore sous la domination coloniale japonaise. Hwang Sun-won fait ses débuts littéraires alors qu'il est encore étudiant avec la publication en 1931 de ses poèmes Mon rêve (Naui kkum), Ne prends pas peur, mon fils (Adeura museowo Malla) et A la lumière de l'Est (Donggwang)[2]. Hwang est diplômé de l'université de Waseda au Japon avec pour spécialité l'anglais. Pendant son séjour à Waseda, il a fondé une troupe de théâtre appelée Les étudiants de Tokyo en art (Donggyeong haksaeng yesuljwa), avec notamment Lee Haerang et Kim Dongwon[2]. En Novembre 1934, Hwang Sun-won publie son premier recueil de poésie intitulé Bangga. Suite à la division de la Corée il part s'installer dans le Sud, où il devient professeur à l'université Kyunghee[3].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Hwang publie sa première nouvelle en 1937 et a continué à écrire pendant les années 1980. Au cours de sa longue carrière littéraire, Hwang Sun-won a été le témoin direct des souffrance des Coréens ordinaires sous les différentes formes d'oppression : le colonialisme, les conflits idéologiques, la guerre de Corée, l'industrialisation et les dictatures militaires. Il a cherché à capturer ce qu'était l'essence de l'esprit coréen à l'époque, montrant leur dignité dans les périodes d'adversité[4].

Bien qu'il ait écrit de nombreux recueils de poésie mais aussi huit romans, Hwang a obtenu un plus grand succès avec ses histoires courtes, format qui est considéré comme le genre littéraire privilégié durant le XXe siècle en Corée. Hwang est aussi connu pour avoir refusé d'écrire en japonais dès ses premiers poèmes[5]. Hwang est l'auteur de quelques-unes des histoires les plus connues parmi la littéraire coréenne moderne, avec notamment Etoiles (1940), Le vieux Hwang (1942), Poussières des nuages (1952), Cranes (1953) et L'averse (1959).

Dans Cranes (Hak), par exemple, il évoque l'histoire de deux amis d'enfance vivant désormais des deux côtés de la Corée suite à la division du pays. L'averse (Sonagi) met en évidence le pathos et la beauté de l'amour entre deux enfants. Les enfants, en effet, apparaissent souvent dans les histoires courtes de Hwang Sun-won comme des symboles de pureté. Le marais (Neup) et Etoiles traite également du caractère éphémère de l'enfance[6].

Hwang a commencé à écrire des romans dans les années 1950, avec notamment Des arbres sur la pente (1960), qui dépeint la vie de trois soldats durant la guerre de Corée. Le château mouvant (1968-1972) représente la synthèse complexe et problématique des cultures occidentales et autochtones dans la modernisation rapide Corée[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Poésies

  • 방가 Pangga (放歌) (1934)
  • 골동품 Curiosités (1936)

Histoires courtes

  • 황순원 단편집 Histoires courtes de Hwang Sun-won (1940) später zu 늪 Der Sumpf umbenannt
  • L'étoile (1941)
  • 기러기 L'oie (1951)
  • 곡예사 L'acrobate (1952)
  • La cigogne (1956)
  • 잃어버린 사람들 Les personnes oubliées (1958)
  • 소나기 L'averse (1959)
  • 너와 나만의 시간 Un temps rien que pour toi et moi (1964)
  • Masque (1976)

Romans

  • 별과 같이 살다 Vivre avec les étoiles (1950)
  • 카인의 후예 La postérité de Cain (1954)
  • 인간접목 La greffe d'humain (1957)
  • 나무들 비탈에 서다 Des arbres sur la pente (1960)
  • 일월 Janvier (1964)
  • 움직이는 성 Le château mouvant (1973)
  • 신들의 주사위 Le lancé de dé des Dieux (1982)

Lien interne[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. "황순원" biographical PDF available at LTI Korea Library or online at: http://klti.or.kr/ke_04_03_011.do#
  2. a et b "Ma Jonggi" LTI Korea Datasheet available at LTI Korea Library or online at: http://klti.or.kr/ke_04_03_011.do#
  3. (en) Im, Hon-yong, Who's who in Korean literature, Seoul, Hollym,‎ 1996 (ISBN 1-56591-066-4), « Hwang, Sun-won », p. 151
  4. "Hwang Sun-Woni" LTI Korea Datasheet available at LTI Korea Library or online at: http://klti.or.kr/ke_04_03_011.do#
  5. a et b (en) Hwang Sun-won, The Descendants of Cain, M.E. Sharpe,‎ 1997 (ISBN 978-0765601377), « Editor's Introduction »
  6. "Hwang Sun-Won" LTI Korea Datasheet available at LTI Korea Library or online at: http://klti.or.kr/ke_04_03_011.do#