Hwang Jini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hwang Jini
Хван Чжини.jpg

Hangeul 황진이
Hanja 黃眞伊
Romanisation révisée Hwang Jini
McCune-Reischauer Hwang Chini

Hwang Jini (hangul : 황진이, hanja : 黃眞伊, 1506(?) - 1560(?)) est une gisaeng qui a vécu au début du XVIe siècle en Corée. Également connue sous le nom de Myeongwol (lune éclatante, 명월 ; 明月), elle est surtout célèbre pour sa poésie et pour sa maitrise du geomungo. Elle serait née dans une famille noble de Kaesong, fille d'une épouse secondaire.

Sa vie est essentiellement connue à travers des anecdotes, telles que celle de son amour pour l'écrivain Seo Gyeong-deok et sa conquête du moine bouddhiste Jijok. Elle a passé sa vie à voyager à travers la Corée et est morte à 40~60 ans.

Elle a écrit des sijos de trois lignes en coréen suivant la tradition, certains célébrant sa ville natale. Huit poèmes en chinois classique ont aussi été conservés. Elle a créé l'expression « les trois splendeurs de la capitale des pins » pour désigner l'érudit confucéen Seo Hwadam, les cascades de Pakyon et sa propre personne.

Depuis le vingtième siècle, l'histoire de sa vie a été au centre de nombreux films et romans.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Réminiscence de Manwoldae (Manwoldae était le palais du royaume de Goryeo dont Kaesong avait été la capitale)
  • La cascade de Pakyon
  • La première lune

Postérité[modifier | modifier le code]

Le cratère vénusien Hwangcini a été nommé en son honneur [1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) FindTheData : Where does the name for the astrogeological feature Hwangcini come from?.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :