Hvar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne l’île de Hvar. Pour la ville homonyme, voir Hvar (ville).
Hvar
La ville de Hvar, dans l’est de l’île
La ville de Hvar, dans l’est de l’île
Géographie
Pays Drapeau de la Croatie Croatie
Localisation Mer Adriatique (mer Méditerranée)
Coordonnées 43° 08′ 00″ N 16° 44′ 00″ E / 43.133333, 16.73333343° 08′ 00″ N 16° 44′ 00″ E / 43.133333, 16.733333  
Superficie 297,37 km2
Géologie Île continentale
Administration
Comitat Split-Dalmatie
Démographie
Population 11 459 hab. (2001)
Densité 38,53 hab./km2
Plus grande ville Hvar
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+1

Géolocalisation sur la carte : Croatie (relief)

(Voir situation sur carte : Croatie (relief))
Hvar
Hvar
Îles de Croatie

Hvar (en dialecte local : Hvor ou For, en grec : Pharos, Φαρος, en latin : Pharina, en italien : Lesina) est une île croate de la mer Adriatique. C'est l'une des îles les plus touristiques de Croatie.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'île est allongée et orientée est-ouest. Elle a une longueur de près de 68 km et elle est partagée par une chaîne de collines qui suit la côte méridionale et culmine à 628 m.

La ville principale porte le même nom que l'île (Hvar). Située au sud-ouest de l'île, elle borde une baie protégée par les îles Infernales, constituées de 21 îlots célèbres pour l'agrément de leurs plages. Sur la côte nord, se trouvent les villes de Stari Grad, au fond d'une baie très profonde, et de Jelsa, plus à l'est.

Une route part de la ville de Hvar, suit d'abord la côte sud, traverse la chaîne de collines en direction du nord-est vers Stari Grad, puis continue vers Jelsa et la pointe orientale de l'île.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premiers habitants de Hvar furent les Illyriens au IVe siècle. Ils se défendirent vaillamment contre les Grecs mais ceux-ci finirent par envahir l'île. Les Grecs de Paros fondèrent alors la colonie de Faros, ancêtre de la ville de Stari Grad. En 219 avant J.-C., les Romains la conquirent. À la chute de l'Empire romain d'Occident, Hvar devint byzantine. Aux VIIe et VIIIe siècles, des Slaves s'y installèrent. Les siècles suivants furent marqués par des querelles incessantes entre Byzance, Venise et les souverains hungaro-croates au sujet du contrôle de Hvar. En 1151 l'ile offerte à l'ordre de Saint Benoît, bâtisseurs de trois abbayes et d'un prieuré, fut prise par les habitants de Narenta, qui s'emparèrent également des îles de Lastovo, et de Korčula[1]. En 1331, c'est Venise, la plus puissante, qui annexa l'île dalmate. Les habitants de Hvar se soulevèrent à plusieurs reprises mais sans succès. La suite suivit les aléas de l'histoire, elle fut tour à tour italienne, française, autrichienne, yougoslave et enfin croate.

Tourisme[modifier | modifier le code]

L'île est dotée d'un riche patrimoine historique datant du temps des Grecs, le seul parcellaire agricole grec (IIIe siècle av. J.-C.) au monde est conservé presque intégralement entre les villes de Stari Grad et Jelsa. La plus longue des îles dalmates, elle, possède encore des parties restées secrètes et cachées au tourisme de masse. Toute la côte nord de l'île est agrémentée de criques avec des petites plages, parfois habitées, parfois isolées, bon mouillage pour des bateaux de plaisance.

Hvar est également le nom d'une des villes principales de l'île, située dans la partie ouest de l'île. Possédant la plus grande place sur la côte croate, elle est riche en bâtiments de l'époque gothique et de la renaissance. Deux forts couronnent la ville, le fort Spagnola construit par les Vénitiens et le fort Napoléon, construit par les Français.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Collectif, Le Voyage de la Terre Sainte, Slatkine, p. 206