Huub Stevens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stevens.
Huub Stevens
Huub Stevens2013.jpg
Huub Stevens en 2013.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Allemagne VfB Stuttgart
Biographie
Nom Hubertus Jozef Margaretha Stevens
Nationalité Drapeau : Pays-Bas Néerlandais
Naissance 29 novembre 1953 (61 ans)
Lieu Sittard (Pays-Bas)
Taille 1,81 m (5 11)
Période pro. 1970-1986
Poste Défenseur puis entraîneur
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1970-1975 Drapeau : Pays-Bas Fortuna Sittard 104 0(4)
1975-1986 Drapeau : Pays-Bas PSV Eindhoven 293 (15)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1979-1985 Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas 018 0(1)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1993-1996 Drapeau : Pays-Bas Roda JC 46,7 %
1996-2002 Drapeau : Allemagne Schalke 04 43,4 %
2002-2003 Drapeau : Allemagne Hertha BSC 39,4 %
2004-2005 Drapeau : Allemagne 1. FC Cologne 58,3 %
2005-2007 Drapeau : Pays-Bas Roda JC 45,1 %
2007-2008 Drapeau : Allemagne Hambourg SV 52,2 %
2008-2009 Drapeau : Pays-Bas PSV Eindhoven 42,9 %
2009-2011 Drapeau : Autriche Red Bull Salzbourg 48,9 %
2011-2012 Drapeau : Allemagne Schalke 04 53,8 %
2013-2014 Drapeau : Grèce PAOK Salonique 57,8 %
2014 Drapeau : Allemagne VfB Stuttgart 30,0 %
2014- Drapeau : Allemagne VfB Stuttgart
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 12 juin 2014

Hubertus « Huub » Jozef Margaretha Stevens, né le 29 novembre 1953 à Sittard, est un footballeur international néerlandais devenu entraîneur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Défenseur rugueux, Huub Steven débute sa carrière de joueur dans les années 70 au Fortuna Sittard. En 1975, il rejoint les rangs du PSV Eindhoven et y remporte de nombreux titres : la Coupe UEFA en 1978, trois championnats et une Coupe. De 1979 à 1985 il est sélectionné à 18 reprises en équipe des Pays-Bas de football, pour laquelle il inscrit un but[1].

Huub Stevens au PSV Eindhoven.

Après sa carrière de joueur en 1986, il devient entraîneur. D'abord au sein du centre de formation du PSV Eindhoven, puis comme entraineur d'équipes professionnelles. Il débute au Roda JC (1993-95) puis rejoint Schalke 04 qu'il mène à la victoire en Coupe UEFA 1997[2]. Il entraîne successivement le Herta Berlin, Cologne, Roda et Hambourg avant de s'asseoir sur le banc du PSV en 2008. Il y reste jusqu'en janvier 2009 date à laquelle il démissionne[3]. Il rebondit ensuite au Red Bull Salzbourg[4] remportant le championnat en 2010.

En septembre 2011, il redevient entraîneur de Schalke 04, équipe qu'il avait dirigé pendant six ans, afin de remplacer Ralf Rangnick qui avait démissionné pour des raisons de santé le 22 septembre. Il a signé un contrat jusqu'à fin juin 2013[5]. Il est licencié par le club allemand le 16 décembre 2012 suite à la défaite à domicile 3-1 contre le SC Fribourg.

Alors libre de tout contrat depuis son départ du club allemand, il rebondit en Grèce au club du PAOK Salonique en s'engageant pour deux ans avec le second du précédent exercice[6]. Lors des barrages de Ligue des champions son équipe retrouve son ancien club de Schalke 04, malgré un match nul (1-1) en Allemagne, les grecs s'inclinent 3-2 lors du match retour avec un but victorieux inscrit par Ádám Szalai en toute fin de rencontre[7]. Reversé en Ligue Europa et battu à deux reprises par le Benfica Lisbonne en seizièmes de finale puis distancé par 19 points en championnat par le leader l'Olympiakos, le 3 mars 2014, le club de Thessalonique décide de licencier le technicien en pointant également le niveau de jeu pratiqué par l'équipe[8].

Six jours plus tard, le 9 mars, il est intronisé au poste d'entraîneur du VfB Stuttgart, alors 15ème de Bundesliga et à seulement un point du premier relégable le SC Fribourg, il remplace Thomas Schneider quant à lui limogé[9]. Grâce à trois victoires et trois nuls, il parvient à maintenir le club en première division en terminant à la 15ème place. Suite à cela, il décide de ne pas prolonger son contrat et de faire une pause dans sa carrière d'entraîneur[10].

Carrière[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Mis à jour le 10 mai 2014.

Club Début Fin Résultats
M V N D Bp Bc Diff  % Victoires
Drapeau : Pays-Bas Roda JC 1er mars 1993 9 octobre 1996 137 64 41 32 233 147 +86 46.7
Drapeau : Allemagne Schalke 04 9 octobre 1996 30 juin 2002 242 105 65 72 342 267 +75 43.4
Drapeau : Allemagne Hertha Berlin 1er juillet 2002 4 décembre 2003 66 26 17 23 95 92 +3 39.4
Drapeau : Allemagne 1. FC Cologne 15 juin 2004 27 juin 2005 36 21 8 7 69 37 +32 58.3
Drapeau : Pays-Bas Roda JC 27 juin 2005 2 février 2007 71 32 14 25 108 94 +14 45.1
Drapeau : Allemagne Hambourg SV 2 février 2007 30 juin 2008 67 35 19 13 110 49 +61 52.2
Drapeau : Pays-Bas PSV Eindhoven 1er juillet 2008 28 janvier 2009 28 12 5 11 43 35 +8 42.9
Drapeau : Autriche Red Bull Salzbourg 15 juin 2009 8 avril 2011 94 46 28 20 143 83 +60 48.9
Drapeau : Allemagne Schalke 04 27 septembre 2011 16 décembre 2012 65 35 14 16 132 78 +54 53.8
Drapeau : Grèce PAOK Salonique 25 juin 2013 3 mars 2014 45 26 9 10 84 45 +39 57.8
Drapeau : Allemagne VfB Stuttgart 9 mars 2014 30 juin 2014 10 3 3 4 11 11 0 30.0
Drapeau : Allemagne VfB Stuttgart 25 novembre 2014
Total 861 405 223 233 1 099 791 +308 47.0

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Biographie de Huub Stevens, UEFA.com
  2. (en) « Huub Stevens’ career », sur site officiel du PAOK Salonique (consulté le 3 décembre 2013)
  3. Stevens démissionne, sur lequipe.fr, 28 janvier 2009.
  4. Stevens à Salzbourg, sur lequipe.fr, 21 avril 2009.
  5. « Huub Stevens nouvel entraîneur de Schalke », sur opl.fr, 27 septembre 2011.
  6. « Transferts - Stevens rejoint le PAOK Salonique », Goal.com,‎ 13 juin 2013.
  7. « Schalke résiste au PAOK pour se qualifier », Uefa.com,‎ 27 août 2013.
  8. « PAOK Salonique se sépare de Huub Stevens », Rtbf.be,‎ 3 mars 2014.
  9. « Schneider remplacé par Stevens », L’Équipe.fr,‎ 9 mars 2014.
  10. « Huub Stevens quitte Stuttgart en sauveur », L'avenir.net,‎ 10 mai 2014.