Hussein Husseini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hussein Husseini

Hussein Husseini (حسين الحسيني) (né en 1937) est un homme politique libanais, qui mit fin à la guerre civile du Liban. Député chiite de Baalbek depuis 1972, il a occupé entre 1984 et 1992 le poste de Président du Parlement libanais.

Il est l'un des fondateurs du Mouvement des Déshérités de l'Imam Moussa Sader et du Mouvement Amal, dont il devint Secrétaire général en 1978. Il démissionna de son poste en juin 1980 signifiant son refus de collaborer avec Yasser Arafat.

Entre 1972 et 1974 il présida la commission parlementaire des Travaux publics et des ressources hydroélectriques. En 1989, il présida la conférence de Taëf dont les accords conduiront à la fin de la guerre civile. Il est considéré comme le parrain de ces accords.

Dans les années 1990, il se situera dans l'opposition aux gouvernements de Rafic Hariri et se rapprochera des positions des Premiers ministres Omar Karamé et Salim El-Hoss. Homme politique modéré, il gagnera les élections législatives de 1992, 1996, 2000 et 2005 sur les listes du Hezbollah et d'Amal, sans étant formellement l'allié de ces partis. Rival de Nabih Berri, il fut souvent pressenti pour reprendre son poste à la tête du Parlement.

Husseini a présenté sa démission le 12 août 2008, avant le vote de confiance parlementaire pour le nouveau gouvernement, pour marquer son désaccord avec la situation politique[1].

Références[modifier | modifier le code]