Huppe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cacatoès blanc dressant sa huppe.

La huppe, ou l'aigrette est un ensemble de plumes dressées sur la tête de certains oiseaux, comme pour les Cacatuinae. La huppe des Coraciiformes est érectile. Parmi ceux-ci, il existe trois espèces de la famille des Upupidae dont le nom normalisé utilise le terme de huppe. D'autres oiseaux peuvent avoir une huppe, comme le geai de Steller. Le nom vernaculaire de la Huppe fasciée est même plus simplement huppe, nom dérivé du terme en latin classique upupa désignant cette espèce d'oiseaux, via le bas latin ūppa. La forme d'origine est probablement onomatopéique[1] ; en effet le chant de cet oiseau est un monotone houpoupoup[2].


Expression[modifier | modifier le code]

La huppe fasciée était chassée pour son plumage vendu aux gens huppés. La « déhupper » (lui enlever l'aigrette), contracté en « duper », a désigné par amalgame au XIIIe siècle le fait de tromper une personne, la « plumer », en raison de l'aspect stupide de cet oiseau[3]. Le pigeon plumé étant plus fréquent que la huppe fasciée, il finit par désigner au XVe siècle par métaphore, une personne dupée puis un sot, d'où l'expression « Se faire prendre ou passer pour un pigeon, se faire pigeonner »[4].

Symbolisation mystique[modifier | modifier le code]

Dans Le langage des oiseaux du Maître Soufi 'Attar, la huppe est le messager de l'invisible [5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Définitions lexicographiques et étymologiques de « huppe » du TLFi, sur le site du CNRTL.
  2. Guide des Oiseau d'Europe, Peterson, Éditions Delachaux et Niestlé.
  3. Duper
  4. Expression
  5. [Farid Ud-Din 'Attar, Le langage des oiseaux Manteq ut-Tayr, introduction, traduction et annotation de Manijeh Nouri, Cerf, Patrimoine Islam, 2012 (distique 691)]