Hunter Lovins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hunter Lovins en novembre 2009

Hunter Lovins est une écologiste américaine née en 1950. Elle est récipiendaire du prix Nobel alternatif en 1983.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1979, Hunter Sheldon épouse Amory Lovins. En 1982, elle crée avec Amory Lovins et d'autres experts, le Rocky Mountain Institute, un institut installé dans le Colorado en 1984[1], qui vise à libérer l'économie mondiale de la dépendance aux combustibles fossiles.

Amory et Hunter se séparent en 1989. Le divorce est prononcé en 1999. Hunter Lovins quitte le Rocky Mountain Institute en 2002.

Hunter Lovins est auteur et coauteur de livres qui démontrent les principes de l'efficacité énergétique pour le grand public et les entreprises.

Reconnaissance[modifier | modifier le code]

Ses travaux lui ont valu de nombreux prix et récompenses.

  • En 1983, Amaury B. Lovins et Hunter Lovins ont été récipiendaires du prix Nobel alternatif en 1983, « ... pour leur travail de pionniers dans la promotion de l'énergie douce pour la sécurité mondiale. ».

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • (fr) Hunter Lovins, Amory B Lovins et Ernst Ulrich von Weizsäcker, Facteur 4 : deux fois plus de bien-être en consommant deux fois moins de ressources: Rapport au Club de Rome, Terre vivante,‎ 1997, 320 p. (ISBN 978-2904082672)
  • (fr) Hunter Lovins, Amory B Lovins et Paul Hawken, Natural Capitalism : Comment réconcilier économie et environnement, Scali,‎ 2008, 646 p. (ISBN 978-2350122212)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • (fr) von Lüpke / Erlenwein le "Nobel" alternatif, 13 portraits de lauréats, La Plage, Sète, 2008
  • Autres sources
  1. Le Temps 29 septembre 2008

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Geseko von Lüpke et Peter Erlenwein, "Nobel" alternatif, 13 portraits de lauréats, Sète, La Plage,‎ 2008, 213 p. (ISBN 978-2842211912), p. 173 à 183

Autres sources[modifier | modifier le code]

Sites en français[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]