Human Nature (film, 2001)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Human Nature.

Human Nature

Titre québécois La nature humaine
Réalisation Michel Gondry
Scénario Charlie Kaufman
Acteurs principaux
Sociétés de production Fine Line Features
StudioCanal
Good Machine
Beverly Detroit
Partizan
Senator Film Produktion
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie dramatique
Sortie 2001
Durée 96 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Human Nature est un film franco-américain réalisé par Michel Gondry, sorti en 2001.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Lila (Patricia Arquette), une naturaliste jeune et séduisante (mais à la pilosité exubérante), et Nathan (Tim Robbins), un scientifique complexé et obsédé par les bonnes manières, ont perdu foi en la race humaine. Elle a trouvé le repos en allant vivre dans la forêt et en s'entourant d'animaux. Lui mène des expériences sur des souris en espérant rendre les hommes meilleurs. Sur leur route, ils font la connaissance de Puff (Rhys Ifans), un humain qui a grandi seul dans la forêt, et tentent de l'éduquer. Mais Lila va se battre pour préserver l'âme vierge et innocente de cet individu hors norme.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France France : BAC Films
Drapeau des États-Unis États-Unis : Fine Line Features / Good Machine

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaire[modifier | modifier le code]

Michel Gondry réalise en 2001 ce premier long-métrage, une comédie décalée et cruelle sur l'identité et les relations entre les êtres humains. Ce film est pour Michel Gondry sa première collaboration avec Charlie Kaufman, auteur de ce scénario étrange.

Plusieurs scènes situées en forêt font référence au clip de la chanson Human Behavior, que le cinéaste Michel Gondry avait réalisé pour la chanteuse Björk[2].

Production[modifier | modifier le code]

Le producteur Ted Hope avait été très emballé par le scénario de Charlie Kaufman : « La première chose qui m'a plu, c'est l'audace qu'il avait fallu à Charlie pour coucher cette histoire sur le papier. C'était exactement comme s'il nous avait dit : "Vous croyez qu'il existe des règles sur le genre d'histoires que l'on peut écrire, des règles sur la structure qu'elles doivent avoir, sur ce qui rend un personnage attirant ou non ? Je vais balancer toutes ces règles au panier, tout en démontrant que je peux tout de même répondre à ces questions..." Lorsque j'ai lu son scénario, j'en suis resté bouche bée... Je n'arrivais pas à y croire. J'étais accro[3]. » Le réalisateur Steven Soderbergh voulait adapter le script dès 1996 avec David Hyde Pierce dans le rôle de Nathan Bronfman, Chris Kattan en Puff et Marisa Tomei en Lila Jute. Mais il se concentra sur son projet Hors d'atteinte[2].

Après le succès rencontré par le film Dans la peau de John Malkovich (1999), également écrit par Kaufman, le studio avait tout d'abord pensé confier la réalisation à Spike Jonze. Ce dernier préféra finalement produire le film et suggéra Michel Gondry pour le poste[3].

Casting[modifier | modifier le code]

Human Nature est le premier film cinéma de l'actrice Hilary Duff, qui n'avait joué jusque-là que dans des téléfilms et des séries télévisées[2].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage s'est déroulé à Los Angeles[4] de mai à juillet 2000.

Michel Gondry explique que « pour imprégner l'histoire d'une légère atmosphère de conte de fées, la moitié des décors ont été recréés en studio dans un style semblable à ceux de mes clips et de mes films publicitaires. Selon le moment où l'on se trouve dans l'histoire, la forêt a été filmée sur un plateau de studio, pour les scènes les plus romantiques (...). Pour les moments les plus sombres, nous avons tourné dans une vraie forêt (...). La répétition de la même situation en utilisant deux méthodes de prises de vues différentes crée un contraste évocateur entre la mémoire et la réalité, qui vient renforcer la magie, le côté fable intemporelle du film[3]. »

Bande originale[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]