Human Brain Project

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Human Brain Project (en français « Projet du cerveau humain ») est un projet scientifique d'envergure qui vise d'ici environ 2024 à simuler le fonctionnement du cerveau humain grâce à un superordinateur, et dont les résultats obtenus ont pour but de développer de nouvelles thérapies médicales plus efficaces sur les maladies neurologiques, qui affectent deux milliards de personnes à travers le monde.

Il est dirigé par une équipe de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) — codirigé par l'université de Heidelberg, le Centre hospitalier universitaire vaudois et l'université de Lausanne — en collaboration avec plus de 90 universités et hautes écoles réparties dans 22 pays différents[1]. Il rassemble des milliers de chercheurs ; des images du cerveau de volontaires effectuant des tâches précises seront réalisées.

Il a été choisi pour être l'un des deux FET Flagships (« projets phares ») de l'Union européenne[2], soutenu financièrement à hauteur d'un milliard d'euros chacun sur dix ans. Son coût total étant estimé à 1,19 milliard d'euros.

La première phase du projet a débuté fin 2013, et durera 2 ans et demi, jusqu'à mi-2016.

L'équipe a déjà annoncé avoir réussi à reproduire informatiquement une colonne corticale de rat et son activité neurale[3] en 2008 dans le cadre du projet Blue Brain, sans que ce résultat ait donné lieu à une publication dans une revue à comité de lecture.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Temps, no 4217, 1er février 2012, p. 13.
  2. « Un milliard d’euros pour imiter le cerveau », Le Temps, 25 janvier 2013. Consulté le 7 février 2013.
  3. (en) The Blue Brain Project, EPFL. Consulté le 28 janvier 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]