Hugues de France (1007-1025)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hugues de France[1] (1007-1025) est le fils aîné de Robert II le Pieux et de Constance d'Arles. Il est roi associé en 1017

Biographie[modifier | modifier le code]

Sur insistance de sa femme, Robert II le Pieux imite son père en associant son fils aîné[2] au trône (1017), mais le jeune prince Hugues meurt avant son père.

Constance d'Arles, reine de France par son mariage avec Robert II, donne à l’abbaye de Compiègne un très important domaine à Verberie pour le repos de son fils Hugues, inhumé dans l’église de l’abbaye Saint-Corneille[3].

Hugues II de France n'est pas marié, et ne laisse pas de descendance. C'est alors son frère Henri qui devient roi associé, et qui succèdera effectivement à leur père, en 1031.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hugues de France, fils de Robert II, sur le site de la Fondation pour la généalogie médiévale
  2. Selon le chroniqueur Raoul Glaber (Rodulfi Glabri, Historiarum III.32, p. 151), Il fut sacré roi associé le 9 juin 1017 en l'église abbatiale de Saint-Corneille de Compiègne, quand il fut âgé de dix ans
  3. Histoire de Compiègne, Édition des Beffrois, 1988, p.55.