Hugues II de Campdavaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hugues II de Campdavaine
Fonctions
Comte de Saint-Pol
10831118
Prédécesseur Guy Ier de Campdavaine
Successeur Hugues III de Campdavaine
Biographie
Date de décès en 1130 ou 1131
Père Hugues Ier de Campdavaine
Mère Clémence
Conjoint (1) Élissende de Ponthieu
(2) Marguerite de Clermont-Beauvaisis

Hugues II de Campdavaine († en 1130 ou 1131[1]), fut comte de Saint-Pol de 1083 à 1118, après avoir succédé à son frère Guy mort sans postérité.

Il était le fils de Hugues Ier et de Clémence.

Le pape Grégoire VII, le 25 novembre 1078, qualifia les trois fils d'Hugues, Guy, Hugues et Eustache, comtes de Saint-Pol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ayant accompagné avec Enguerrand, son fils, l'an 1096, Robert Courteheuse, duc de Normandie, à la première croisade, il se distingua au siège d'Antioche. Il monta parmi les premiers à l'assaut de Jérusalem. Il perdit son fils, qui fut tué devant Marah. Ils furent les héros de la chanson de geste La chanson d'Antioche composée au commencement du XIIe siècle par le pèlerin Richard.

À son retour, il prit les armes pour le comte de Hainaut contre Robert II, comte de Flandre.

Il eut aussi à combattre le successeur de Robert II, Baudouin à la Hache. En 1115, ce dernier lui prit le château d'Encre, dont il fit don à Charles de Danemark, son cousin. En l'an 1117, ce fut le château de Saint-Pol qui lui fut enlevé. Mais, peu de temps après, il lui rendit ce dernier à la requête du comte de Boulogne.

Après la mort de Baudouin à la Hache, il entra dans la ligue formée par Clémence de Bourgogne, la veuve de Robert II, ayant pour but d'exclure Charles de Danemark du comté de Flandre, et d'y mettre à sa tête Guillaume d'Ypres. Charles triompha de tous les confédérés et étant entré dans le comté de Saint-Pol, il en rasa toutes les forteresses et contraignit le comte à lui demander la paix. Elle lui fut accordée à condition de rentrer dans la mouvance de la Flandre dont ses prédécesseurs s'étaient affranchis.

Famille et descendance[modifier | modifier le code]

Sa première épouse fut Elissende de Ponthieu, fille d'Enguerrand II, comte de Ponthieu et d'Aumale, et d'Adèle de Normandie[2]. Il l'épousa avant 1091 et eut pour enfants:

Selon l’historien Charles du Cange[3], Hugues II épousa en deuxième noce Marguerite de Clermont-Beauvaisis, comtesse d'Amiens veuve de Charles de Danemark. Ils eurent:

  • Raoul
  • Guy

Marguerite de Clermont épousa ensuite Baudouin d'Encre dont elle eut une fille qui fut mère de Gautier, seigneur d'Heilli, selon un généalogiste du temps de Philippe Auguste.

Selon d'autres historien Marguerite de Clermont se serait marié avec Thierry d'Alsace.

Références[modifier | modifier le code]

  1. D'autres sources mentionnent parfois 1118 ou 1119.
  2. Foundation for Medieval Genealogy : Comtes de Ponthieu
  3. Histoire manuscrite des comtes d'Amiens, Bibliothèque de l'Arsenal (Paris), cote MS. 3906.

Sources[modifier | modifier le code]

  • L'art de vérifier les dates des faits historiques, des chartes, des chroniques et autres anciens ... par Maur-François Dantine, Charles Clémencet, Saint-Allais (Nicolas Viton), Ursin Durand, François Clément.
  • Comtes de Saint-Pol sur Medieval Lands
  • Histoire générale de la province d'Artois par Jean Baptiste François Hennebert