Hugh Oakeley Arnold-Forster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
H. O. Arnold-Forster en 1899.

Hugh Oakeley Arnold-Forster, plus souvent désigné H. O. Arnold-Forster, (né le 19 août 1855 à Dawlish (Devon) et décédé le 12 mars 1909 à Londres) était un homme politique et écrivain britannique. Il fut Secrétaire d'État à la Guerre en 1903-1905.

Biographie[modifier | modifier le code]

H. O. Arnold-Forster était le petit-fils de Thomas Arnold. Sa mère mourut à Kangra où son père, William Delafield Arnold, était en poste. Lorsque ce dernier mourut en 1859, Oakeley, comme l'appelait sa famille, fut adopté par son oncle maternel William Edward Forster (à l'origine de la grande réforme de l'éducation britannique en 1870). Il était aussi le neveu de Matthew Arnold, le cousin de l'architecte Francis Cranmer Penrose, des écrivains Mary Augusta Ward, G. M. Trevelyan et Aldous Huxley, et donc des scientifiques Thomas Henry Huxley et Julian Huxley.

Après ses études à Rugby (dont son grand-père avait été un des plus grands principaux) puis au University College (Oxford), il devint avocat en 1879. En 1885, il rejoignit la maison d'édition Cassells où il écrivit des manuels scolaires.

Après avoir été secrétaire particulier de son oncle lorsque celui-ci fut Chief Secretary for Ireland, il entra en politique, devenant secrétaire de l'Imperial Federation League en 1884. Il fut élu à la Chambre des communes pour les Unionistes (opposés au Home Rule) pour Belfast (1892-1906) puis Croydon (1906-1909). Il devint membre du gouvernement dès 1900, d'abord à l'Amirauté pus à la Guerre. Il entra au Privy Council en 1903.

Il est considéré comme à l'origine de la campagne d'opinion « The Truth About the Navy » de la Pall Mall Gazette de W. T. Stead en 1884.

En 1885, il épousa la fille d'un professeur de minéralogie d'Oxford, Mary Lucy Story-Maskelyne (1861-1951) avec qui il eut quatre fils.

Fragile du cœur, il eut du mal à se remettre du grand tremblement de terre de Jamaïque de 1907 qu'il subit alors qu'il venait participer à une conférence. Il mourut deux ans plus tard d'une crise cardiaque à son domicile de South Kensington. Il est enterré dans la paroisse d'où était originaire son épouse : Wroughton, (Wiltshire).

Sources[modifier | modifier le code]