Huang Chao

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Huang Chao (黃巢 Huáng Cháo) est le chef d'une révolte paysanne en Chine de 878 à sa mort en 884. Il conduit une coalition de paysans rebelles et de bandits lors d'une longue et devastatrice marche à travers la Chine et capture la capitale des Tang Chang'an où il se proclame lui-même empereur.

En 873, la sécheresse provoque une famine générale en Chine. Elle contribue à affaiblir la dynastie Tang qui ne dispose pas de stocks de grains suffisant pour l'enrayer. Dès l'année suivante, une révolte paysanne éclate dans le Hebei et le Shandong, menée par un marchand de sel, Wang Xianzhi. Le gouvernement arme la population pour lutter contre les jacques, mais celle-ci se joint à eux et la révolte devient générale. Le déclin de la dynastie Tang commence. Le commerce s’arrête pendant la jacquerie. La disette sévit, l'empire se disloque.

Huang Chao originaire du Shandong, rejoint la jacquerie en 875, et prend la tête du mouvement à la mort de son chef Wang Xianzhi, tué au combat en 878. Il dirige les révoltés vers le sud où il pillent le port de Fuzhou puis celui de Canton dont ils massacrent la population (879). Il retourne ensuite vers le nord, prend et pille Luoyang (22 décembre 880) puis Chang'an (15 janvier 881). Les forces tang contournent alors Chang'an et le coupent de ses bases. Un de ses généraux, Zhu Wen, passe dans les rangs adverses.

La cour Tang s’enfuit vers le Sichuan puis fait appel au chef turc shatuo Li Keyong  (en) pour lutter contre Huang Chao. La cavalerie turque bat les révoltés à Liangtianshan en 883, obligeant Huang Chao et ses partisans à fuir au Shandong, où il met fin à ses jours l'année suivante.

Li Keyong rétablit la dynastie Tang. Il reçoit en fief la province de Shanxi tandis que Zhu Wen reçoit une importante partie du Henan autour de Kaifeng. Les deux chefs se disputent le pouvoir au nord alors que le sud est partagé entre sept dynasties provinciales (Période des Cinq Dynasties et des Dix Royaumes).

Sources[modifier | modifier le code]