Hoya Corporation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hoya Corporation

alt=Description de l'image Hoya.jpg.
Création 1941
Dates clés 2007 : rachat de Pentax
Fondateurs Masakazu et Shigeru Yamanaka
Personnages clés Hiroshi Suzuki (président)
Forme juridique Privé
Action TSE : 7741
Siège social Drapeau du Japon Tōkyō (Japon)
Activité Electro-optique, photonique, photographie, verres ophtalmiques, chirurgie ophtalmologique, fabrication de produits en cristal,esthétique
Filiales 70 filiales commerciales et 48 unités de production dont Pentax)
Effectif 35 000 (2007)
Site web www.hoya.co.jp/english www.hoya.fr
Chiffre d’affaires 3,98 milliards d'euros (2007)

Hoya Corporation est un groupe japonais multidisciplinaire qui fait partie de l'indice TOPIX 100. Créé en 1941 à Tokyo, il compte près de 35 000 salariés à travers le monde et réalise en 2007 un chiffre d'affaires consolidé de 3,98 milliards d'euros. Au moment de sa création, l'entreprise s'appelait Optical Glass Factory Hiroshi Azuma, Inc.

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1941 à 1960[modifier | modifier le code]

Le 1 novembre 1941 à Nishitokyo City (qui s’appelait alors Hoya), les frères Shoichi et Shigeru Yamanaka ont commencé à réaliser un projet ambitieux de fabrication de verres ophtalmiques. La période d’après-guerre fragilise les ventes de verres optiques. L’entreprise se tourne alors vers la fabrication du cristal pour des usages domestiques en exploitant sa technologie de fonte du verre. Au cours des années qui suivent, le groupe Hoya se lance dans la production d’objectifs pour les appareils photos, de disques mémoire, de photomasques pour anneaux LCD. Il s’oriente aussi vers le domaine médical. La petite entreprise Tokyo Optical Glass Manufacturing devient Hoya, acteur mondial que nous connaissons aujourd’hui, avec près de 35 000 salariés, et présent dans plus d’une centaine de pays.

1960 à nos jours[modifier | modifier le code]

Présent dans plusieurs domaines d’activités, le verre optique reste son cœur de métier. Associée à la recherche constante d’innovation, HOYA est à l’origine de nombreux résultats révolutionnaires, notamment dans le domaine du traitement antireflet. Ses réalisations commencent en 1963, année où Hoya est la 1ère entreprise réussissant à appliquer un traitement antireflet sur un verre minéral, puis en 1980, sur des verres organiques. Plus récemment, Hoya a été récompensé pour le traitement antireflet Hi-Vision LongLife par le trophée iF Material Award, comme l’a été, cinq ans plus tôt, son prédécesseur, le traitement Super Hi-Vision. Particulièrement résistants, les verres Hoya se prêtent au rainurage et au perçage, tandis que pour le porteur, ils apportent une légèreté et une transparence optimales. Les verres unifocaux et progressifs Hoya sont le reflet des dernières évolutions scientifiques et technologiques. Nulux EP, lancé en 2001, est le premier verre unifocal à utiliser des calculs intégrant l’acuité visuelle et la rotation du globe oculaire. En 2004, Hoya remporte un Silmo d’Or pour son verre Hoyalux iD. Ce verre progressif bénéfice de la technologie iD FreeForm. La décomposition de la progression et le surfaçage point par point sur les 2 faces, apportent au porteur une vision tout à fait naturelle dans toutes les directions. Dans la même famille, le verre Hoyalux iD MyStyle 100 % personnalisé est élu Produit Optique de l’année. En associant la technologie freeform à un logiciel spécifique utilisé par l’opticien dans son magasin, Hoya est en mesure d’optimiser des verres progressifs personnalisés pour chaque porteur. Hoya s’efforce d’offrir aux porteurs un grand choix de combinaisons avec ses matières, ses géométries, ses traitements (antireflet, photochromiques, …) et ses verres solaires. La priorité du groupe étant à chaque fois, de faciliter la vie des porteurs de lunettes.

Activités[modifier | modifier le code]

Electro-optique[modifier | modifier le code]

Fabrication de composants électroniques pour écran LCD, disques durs et caméras numériques.

Pentax[modifier | modifier le code]

Hoya Corporation a racheté Pentax Corporation en 2007[1], puis l'a revendu à Ricoh en juillet 2011[2]. Pentax Médical reste en revanche dans le groupe Hoya.


Appareils compacts et reflex numériques, objectifs, flashes, reflex moyen-format professionnels, jumelles, accessoires pour appareils photo (division Imaging system), endoscopie souple, accessoires médicaux, prothèses osseuses en céramique (division LifeCare), composants et optiques pour appareils photo numériques et téléphones mobiles (division Optical component), équipements de surveillance vidéo, et Intellicorder - judas vidéo pour portes (Division SSD).

Domaine de la santé[3][modifier | modifier le code]

Photonique[modifier | modifier le code]

Lasers pour applications médicales et industrielles. Lasers de technologie YAG pour la dermatologie et la dentisterie. www.hoyaconbio.com

Verres ophtalmiques (Hoya Vision Care)[modifier | modifier le code]

Production de verres ophtalmiques avec une forte présence en Europe. Hoya est le premier Fabricant au monde à proposer un traitement Multicouches sur un verre minéral. En 2011, Hoya est challenger mondial dans les verres ophtalmiques (13 % du marché mondial, 15 % de parts de marchés en France) derrière le leader mondial Essilor (31 % du marché mondial, 75 % de parts de marchés en France)[4].

Chirurgie ophtalmologique (Hoya Surgical Optics)[modifier | modifier le code]

Implants intraoculaires pour le traitement de la cataracte. Abbéromètre et Topographe ITRACE

La distribution en France, par HOYA, est lancée depuis Janvier 2010. La force de vente est constituée d'une dizaine de personnes en France.

Division Crystal (Life Style Rafinement Crystal)[modifier | modifier le code]

Activité d'origine du groupe : Fabrication de produits en cristal à destination du grand public.

Activité d'origine du groupe dont la production s'est arrêtée en 2009. Produits concurrents de Lalique et Baccarat de style japonisant.( Fleur de Lotus et autres...)

Recherche et Developpement[modifier | modifier le code]

Chaque année, Hoya investit 4 % de son chiffre d’affaires dans la recherche et développement, soit 150 millions d’euros en 2011. La division Vision Care a déposé 1710 brevets au 30 mars 2012. Le centre de recherche et de développement basé à Tokyo mène de nombreuses études cliniques et tests aux portés. Celui-ci travaille en partenariat avec des universités basées en Amérique du Nord, au Japon et en Europe.

En France[modifier | modifier le code]

Hoya Lens France possède une unité de production située à Émerainville (77), en région Parisienne, destinée au marché français. Dans cette usine récente (2000), sont fabriqués aussi bien des verres unifocaux, bi(tri)focaux et progressifs. L'entreprise a également implanté son centre d'appels à Louviers (27) en Normandie où une équipe commerciale, composée d'une trentaine de personnes, répond aux demandes, apporte des conseils et prend quotidiennement les commandes des opticiens.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Fiançailles, rupture et mariage en vue », sur www.lemondedelaphoto.com,‎ 4/06/2010 (consulté le 5 juillet 2010)
  2. (fr) « Hoya vend Pentax... à Ricoh ! », sur www.lesnumeriques.com,‎ 1/07/2011 (consulté le 1 juillet 2011)
  3. (fr) « Actualité Médicale > HOYA CORPORATION », sur www.informationhospitaliere.com (consulté le 5 juillet 2010)
  4. Gaëlle Fleitour, « Santé : Essilor, en verres et contre tous », sur L'Usine nouvelle,‎ 30 août 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]