Obusier de 105 mm M2, M2A1, M101 et M101 A1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Howitzer 105 mm M2A1)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir M2A1.
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la série d'obusiers dérivée du prototype M1. Pour obusiers homonymes, voir obusier M1.
Obusier de 105mm M2 ou M101
Image illustrative de l'article Obusier de 105 mm M2, M2A1, M101 et M101 A1
Obusier de 105mm M2 exposé au musée israélien de Batey Haosef
Présentation
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Type Obusier de campagne
Munitions -HE M1, -HEAT M 67, -Chemical M 60, -Illuminating T 16, -Canister T 18
Fabricant Rock Island Arsenal
Période d'utilisation 1939-1952
Durée de service 49 ans (1941-1990)
Production 10 202
Poids et dimensions
Masse (non chargé) 2,258 tonnes
Longueur du canon 2,365 m
Caractéristiques techniques
Portée maximale 11 430 m
Cadence de tir 15 coups/min
Variantes
-Obusier automoteur T 10
-Obusier automoteur M 7, M7 B1 et M7 B2 Priest
-Obusier automoteur M 24
-Obusier M2A1 et M2A2
-Obusier M101 et M 101 A1
-Obusier M3
Obuiser M101 de 105mm en batterie sur une position d'appui feu au Viet-Nam (Son bouclier a été retiré)

L'obusier de 105 mm, Howitzer 105 mm M2, M2A1, M101 ou M101 A1) est une pièce d'artillerie de campagne tractée bi-flèche de 105 mm d'origine américaine développée avant la deuxième guerre mondiale. Il a été utilisé sur tous les fronts de l'armée américaine pendant toute la Seconde Guerre mondiale, la guerre de Corée et la guerre du Viêt Nam. Il a servi dans de nombreuses armées en particulier dans l'armée française pendant la guerre d'Indochine et la guerre d'Algérie. De conception classique et robuste, facile à mettre en œuvre, avec un débattement large en angle (-4,5°, +66°), un peu plus réduit en gisement (23°), il avait deux défauts notables, son poids important (2,258 tonnes) et le fait que son tube était un peu court (22,5 calibres soit 2,365 m) , limitant sa portée. Il était cependant d'un transport aisé, bien équilibré, très précis et extrêmement fiable et robuste : le M2A1 est encore utilisé dans certaines armées, y compris de l'OTAN, plus de 50 ans après l'arrêt de la production.

Histoire[modifier | modifier le code]

26 juillet 1950, position de l'US Army durant la guerre de Corée

À son entrée en guerre en 1917, l'armée américaine ne disposait pas d'obusier performant. Elle dut utiliser des canons français et anglais. Elle reçut notamment des canons de 75 français (qu'elle utilisa jusqu'en 1942). Le Westerveldt Board, chargé de tirer les leçons de la Première guerre mondiale, suggéra la fabrication d'un obusier de 105 mm en 1919, pièce maîtresse d'un système d'artillerie entièrement cohérent.

Les premiers plans furent dessinés en 1928 sous la désignation de M1. Faute de crédits, la production est lentement lancée en 1939 au Rock Island Arsenal sous la dénomination M2. Fin juin 1940, seuls 14 obusiers sont produits. De 1941 à 1953, 10 202 exemplaires sont construits.

Conditions d'emploi[modifier | modifier le code]

L'obusier de 105mm HM2 est employé par batterie de 4 à 6 pièces.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

105 M2 tiré par un GMC 6X6 sur les plages d'Algérie après le débarquement de Novembre 1942

C'est un obusier classique, composé d'un tube de 105mm M2A1, un mécanisme de recul M2 et un affût M2A2.

  • Le tube est rayé. Il a un calibre de 105mm et une durée de vie de 20 000 coups compensés (1 coup compensé=1 coup à pleine charge)
  • La culasse comprend un bloc-culasse à glissière horizontale.
  • Le lien élastique est assuré par un dispositif hydropneumatique.
  • L'affût est biflèche. Il s'ancre au sol grâce à deux bêches placées au bout de chacune des flèches.
  • Le bouclier comporte deux sections : La partie avant est fixée au canon et la partie arrière montée sur l'affût.
  • L'unité collective comprend des éléments relatifs à la visée, des éléments relatifs à l'entretien et des éléments relatifs au réglage des fusées.
Les éléments relatifs à la visée comprennent 
  • Une lunette de tir direct de type M16
  • Un goniomètre de type M12A2.
  • Le tracteur

Le tracteur est généralement un camion de 2,5 tonnes (norme OTAN). À l'origine, il s'agit d'un GMC CCKW 353.

  • L'équipe de pièce
L'équipe de pièce comprend huit hommes 
  • Un sous-officier chef de pièce,
  • un caporal pointeur
  • un tireur
  • un chargeur
  • un artificier
  • deux pourvoyeurs
  • un conducteur
Les variantes 
  • Toutes les version des M2
  • Le M2A1 : Le diamètre du tube en avant de la bague de verrouillage est légèrement réduit pour permettre un démontage/remontage plus facile de la bague de verrouillage. La partie gauche du bloc-culasse est évidée. L'orifice de chargement est en forme de U et non de forme circulaire pour faciliter l'introduction de la munition. L'affût M2 était monté avec des freins électriques mus grâce à une batterie montée sur l'affût. Avec le modèle M2 A1, ce dispositif est supprimé.
  • La version allégée M3.
  • La version automotrice T19 sur châssis semi-chenillé.
105 HM 2 monté sur un châssis de semi-chenillé M3 sous le nom de canon automoteur T 19
  • La version automotrice M7 Priest
    • La version automotrice M 37 sur châssis de char M 24 Chaffee
105 HM 2 monté sur un châssis de Grant M3 sous le nom de canon automoteur M7 Priest
  • La variante allemande
  • La variante française
Les munitions 

La capacité d'emport de la pièce est de 40 coups complets dans le tracteur et 80 coups complets dans le véhicule de ravitaillement. Chaque coup complet comprend une fusée, un obus, des appoints de charge et une douille en cuivre avec une étoupe à l'intérieur. Les munitions d'usage le plus courant sont :

  • L'obus explosif High Explosive (HE) M 1
    • L'obus explosif antichar High Explosive Antitank (HEAT) M 67
    • L'obus chimique Chemical M 60 ("H" ypérite, "CNS" gaz lacrymogène, "WP" phosphore blanc fumigène, or "FS" fumigène)
    • L'obus fumigène M 84
    • L'obus éclairant T 16 puis M 314
    • L'obus à mitraille T 18
    • L'obus d'exercice
    • L'obus inerte
    • L'obus à fragmentation
Tir effectué par la 1re division de Marines en 2005.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Vidéos