Howard Hunt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hunt.

Howard Hunt

Nom de naissance Everette Howard Hunt, Jr.
Activités Espion, romancier
Naissance 9 octobre 1918
Hamburg (en), État de New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 23 janvier 2007 (à 88 ans)
Floride, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Roman d'espionnage

Everette Howard Hunt, Jr., né le 9 octobre 1918 à Hamburg (en), dans l'État de New York et mort le 23 janvier 2007 en Floride, était un espion et un écrivain américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Durant la Seconde Guerre mondiale, il travaille pour l'Office of Strategic Services. Il rejoint la CIA en 1949, et devient chef du bureau de Mexico en 1950, d'où il participe à l'Opération PBSUCCESS pour renverser le président du Guatemala, Jacobo Arbenz. Avec l'arrivée au pouvoir de Fidel Castro à Cuba en 1959, il est chargé de préparer un gouvernement cubain provisoire, mais l'échec de l'invasion de la Baie des Cochons, en 1961, met fin à ce projet. C'est en préparant celle-ci qu'il rencontre Bernard Barker, qui collabora avec lui dans le cambriolage du Watergate. Il quitte la CIA en 1970.

En juin 1972, alors membre du Comité pour la réélection du président, il organise le cambriolage du siège du parti démocrate pour y poser un système d'écoutes. Son équipe de « plombiers » est arrêté, ce qui sera le point de départ du scandale du Watergate qui aboutira à la démission du président Richard Nixon. Il est jugé en janvier 1973 et reconnu coupable de conspiration ; il passe 33 mois en prison.

Il devient ensuite un auteur prolifique de roman d'espionnage.

À la fin de sa vie, Hunt a fait plusieurs allégations à propos de l'assassinat de John F. Kennedy, comme l'a rapporté son fils John Hunt Saint. Dans des enregistrements audio, des discussions et des écrits, Hunt a, selon son fils, déclaré qu'il était impliqué dans un complot visant à tuer le président Kennedy. Il dit le nom de code donné par les conspirateurs à l'opération était "Le Grand Événement". Parmi les autres conjurés présumés figuraient David Atlee Phillips, Cord Meyer, Frank Sturgis, David Sánchez Morales, William King Harvey, un tireur français : Lucien Sarti, qui a travaillé pour la mafia (milieu marseillais, French connection), et le vice-président Lyndon B. Johnson[1],[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Série Jack Novak signée Howard Hunt[modifier | modifier le code]

  • Cozumel, 1985
  • Mazatlan, 1989
  • Guadalajara, 1990
  • Ixtapa, 1994
  • Islamorada, 1995
  • Izmir, 1996
  • Sonora, 2000

Autres romans signés Howard Hunt[modifier | modifier le code]

  • East of Farewell, 1942
  • Limit of Darkness, 1944
  • Stranger in Town, 1947
  • Maelstrom, 1948
  • Bimini Run, 1949
  • The Violent Ones, 1950
  • The Berlin Ending, 1973
  • The Hargrave Deception, 1980
  • The Gaza Intercept, 1981
  • The Kremlin Conspiracy, 1985
  • Murder in State, 1990
  • Body Count, 1992
  • Chinese Red, 1992
  • The Paris Edge, 1995
  • Dragon Teeth, 1997
  • Guilty Knowledge, 1999

Ouvrages non fictionnels signés Howard Hunt[modifier | modifier le code]

  • Give Us This Day, 1973
  • Undercover: Memoirs of an American Secret Agent, 1974
  • American Spy, 2007

Roman signé John Baxter[modifier | modifier le code]

  • A Foreign Affair, 1954

Roman signé Gordon Davis[modifier | modifier le code]

  • I Came to Kill, 1953
  • House Dick, 1961 (autre titre Washington Payoff)
  • Counterfeit Kill, 1963
  • Ring Around Rosy, 1964 (autre titre From Cuba with Love)
  • Where Murder Waits, 1965

Série Steve Bentley signée Robert Dietrich[modifier | modifier le code]

  • Murder On the Rocks, 1957
  • The House on Q Street, 1959
  • End of a Stripper, 1960
  • Mistress to Murder, 1960
  • Murder on Her Mind, 1960
  • Angel Eyes, 1961
    • Le Bas qui blesse, collection Haute Tension no 21, Éditions Zed, 1963
  • Calypso Caper, 1961
  • Curtains for a Lover 1962
  • My Body, 1973

Autres romans signés Robert Dietrich[modifier | modifier le code]

  • The Cheat, 1954
  • One for the Road 1954
  • Be My Victim, 1956

Romans signés P. S. Donoghue[modifier | modifier le code]

  • The Dublin Affair, 1988
  • The Sankov Confession, 1989
  • Evil Time, 1992

Série Peter Ward signée David Saint-John[modifier | modifier le code]

  • On Hazardous Duty, 1965
    • Mission passe-passe, Série noire no 1005, 1966
  • Return for Vorkuta, 1965
    • Le Revenant de la toundra, Série noire no 1048, 1966
  • Festival for Spies, 1966
    • Festival d'espions, Série noire no 1077, 1966
  • The Towers of Silence, 1966
    • Les Tours du silence, Série noire no 0121, 1966
  • The Venus Probe, 1966
    • Les Séquestrés de la cloche, Série noire no 1093, 1966
  • One of Our Agents Is Missing, 1967
    • Un agent de perdu, Série noire no 1147, 1967
  • The Mongol Mask, 1968
  • The Sorcerers, 1969
  • Diabolus, 1971
  • The Coven, 1972

Film[modifier | modifier le code]

En 1995, Hunt a été interprété par Ed Harris dans le film Nixon d'Oliver Stone.

Sources[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Erik Hedegaard, "The Last Confession of E. Howard Hunt", Rolling Stone, 5 avril 2007.
  2. (en) E. Howard Hunt, « Last », E. Howard Hunt - Testament (consulté le 1er mars 2011).