Howard Buffett

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Howard Homan Buffett
Fonctions
Représentant du Nebraska
3 janvier 19433 janvier 1949
Réélection 3 janvier 1946
Prédécesseur Charles Francis McLaughlin
Successeur Eugene Daniel O'Sullivan
Représentant du Nebraska
3 janvier 19513 janvier 1953
Prédécesseur Eugene Daniel O'Sullivan
Successeur Roman Hruska
Biographie
Date de naissance 13 août 1903
Lieu de naissance Omaha, Nebraska (États-Unis)
Date de décès 30 avril 1964 (à 60 ans)
Lieu de décès Omaha, Nebraska (États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Conjoint Leila Stahl
Enfant(s) Doris
Warren Buffet (1930)
Roberta
Diplômé de Université du Nebraska
Profession Homme d'affaires
Religion Presbytérianisme

Howard Homan Buffett (Omaha, le 13 août 1903 - le 30 avril 1964) est un homme d'affaires et un homme politique américain. Membre du Parti républicain, il a été représentant du second district du Nebraska pendant 4 législatures.

Il est le père de Warren Buffett.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Omaha dans le Nebraska le 13 août 1903 de Ernest Platt Buffett, propriétaire d'une épicerie[1], et d'Henriette Duvall, il va à l'école publique. En 1925, il a un Artium Baccalaureatus et un certificat de journalisme de l'Université du Nebraska à Lincoln[2] où il appartient à la fraternité Alpha Sigma Phi. La même année il se marie avec Leila Stahl avec qui il a 3 enfants : Doris, Warren et Roberta.

En 1926, il entre dans le monde de la finance et crée en 1931 la société de courtage Buffett-Falk & Company.

De 1939 à 1942, il fait partie de la commission scolaire d'Omaha. En 1942, il se présente pour les élections à la Chambre des représentants où il remporte le siège de représentant du second district congressionnel du Nebraska à la place du démocrate Charles F. McLaughlin. Il conserve ce siège aux élections de 1944 et celles de 1946 mais le perd aux élections de 1948 au profit du démocrate Eugene O'Sullivan. Toutefois, il regagne ce siège aux élections de 1950. En 1952, il décide de ne plus se représenter tout en étant cette année-là le directeur de campagne du Midwest pour le candidat républicain Robert Taft durant les primaires. Après cela, il retourne s'occuper de sa société de courtage.

Il meurt le 3 avril 1964 et est enterré au Forest Lawn Memorial Park d'Omaha.

Howard Buffet est reconnu pour avoir été le promoteur du libertarianisme et d'avoir entretenu une amitié durant de longues années avec Murray Rothbard. Critique virulent de la doctrine Truman et de la guerre de Corée, il a déclaré au Congrès à propos de l'interventionnisme militaire :

Même si cela est désirable, l'Amérique n'est pas suffisamment forte pour faire la police dans le monde entier par sa puissance militaire. Si on tente une telle chose, les bénédictions de la liberté seront remplacées dans notre pays par la coercition et la tyrannie. Nos valeurs chrétiennes ne peuvent pas être exportées dans d'autres pays avec des dollars et des armes[3].

Howard Buffet a préconisé le retour à l'étalon-or[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • The Evil Men in the Kremlin Must Be Chortling as Militarism Runs Wild in America, U.S. Government Printing Office, Washington, 1952.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Buffet, Warren Edward », dans John N. Ingham, Lynne B. Feldman, Contemporary American business leaders: a biographical dictionary, Greenwood Press,‎ 17 avril 1990, 824 p. (ISBN 978-0313257438), p. 40
  2. (en) « Howard Homan Buffett », dans Congressional directory, vol. 108, United States Congress,‎ 1952, p. 71
  3. (en) «Even if it were desirable, America is not strong enough to police the world by military force. If that attempt is made, the blessings of liberty will be replaced by coercion and tyranny at home. Our christian ideals cannot be exported to other lands by dollars and guns.» Rothbard, Murray N. "Confessions of a Right-Wing Liberal", Mises.org
  4. (en) Human Freedom Rests on Gold Redeemable Money by Howard Buffett

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) « Howard Homan Buffett », dans Congressional directory, vol. 108, United States Congress,‎ 1952, p. 71

Liens externes[modifier | modifier le code]