Houppelande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Femme portant une houppelande à crevés aux manches perthuisées, 1415

Une houppelande était un vêtement constituant le haut d'un costume habillé, masculin ou féminin (houppelande souvent fermée devant à la différence de la houppelande masculine mais pourvue d'une traîne), du xIv ou xv siècle. C'était une sorte de robe de chambre, tantôt longue, tantôt courte, avec de très longues manches allant jusqu'au sol. Un collet droit et montant la tenait assujettie au cou. Elle était ajustée de corsage et serrée à la taille par une ceinture.

La nature du costume déterminait la longueur de la houppelande. Pour aller au bal, elle était courte, parfois si courte qu'elle couvrait à peine le dessus des cuisses. Pour les pages et les valets, ainsi que pour les costumes de chasse, il était de règle qu'elle aille jusqu'au-dessus du genou. Les houppelandes longues étaient de mise pour les réceptions ou la promenade.

Ce vêtement est aussi très souvent orné de nombreuses décorations. Celles-ci ont pour but de montrer la gloire et le prestige de la personne portant la houppelande. L'extérieur est ainsi orné de broderies, de perles ou d'étoffes précieuses (exemple : passe-poil en tournure). L'intérieur peut lui être confectionné de velours, de satin, de laine ou encore de fourrure animale.

Étymologie[modifier | modifier le code]

L'origine du mot houppelande n'est pas très claire, certains disent qu'il vient de l'Upland, une province de la Suède, d'où proviendrait l'usage de ce vêtement. D'autres disent que l'origine est d'un habit italien appelé pelando, dont les provençaux auraient changé le nom en lou peland, donnant ensuite houppelande. L'orthographe ancienne semble être hopelande, et ainsi venir de l'ancien anglais, hop-pâda signifiant pardessus.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]