Houdeng-Aimeries

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Houdeng-Aimeries
le canal du Centre à Houdeng-Aimeries
le canal du Centre à Houdeng-Aimeries
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement Soignies
Commune La Louvière
Code postal 7110
Zone téléphonique 064
Démographie
Gentilé Houdinois(e)[1]
Population 7 675 hab.
Densité 969 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 29′ N 4° 09′ E / 50.483, 4.15 ()50° 29′ Nord 4° 09′ Est / 50.483, 4.15 ()  
Superficie 792 ha = 7,92 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hainaut

Voir sur la carte administrative de Hainaut
City locator 14.svg
Houdeng-Aimeries

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Houdeng-Aimeries

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Houdeng-Aimeries

Houdeng-Aimeries est une section de la ville belge de La Louvière, située en Wallonie dans la province de Hainaut.

Houdeng-Aimeries, église St-Jean-Baptiste (1777).

C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Voir Houdeng, Hodeng, Hodenc, Houdan, Houdain, Hodent.

L’origine de la seconde partie du nom s'explique par un nom de domaine appartenant aux Rollin, seigneurs d’Aimeries (Nord de la France).

Houdeng-Aimeries, la cité ouvrière modèle du Bois-du-Luc (1838-1853).

Histoire[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Transports en commun: la localité est notamment desservie par le bus 30 Anderlues - Morlanwelz - La Louvière - Strépy-Bracquenies - Thieu.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Germain, Guide des gentilés : Les noms des habitants en Communauté française de Belgique, Bruxelles, Ministère de la Communauté française,‎ 2008 (lire en ligne), p. 37.

Lien externe[modifier | modifier le code]