Hossein Ala'

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hossein Ala

Hossein Alaʾ (en persan : حسین علاء), né en 1882 à Téhéran et mort en 1964, est un homme politique iranien. Il a étudié à Londres et a commencé la politique après un poste au ministère des Affaires étrangères iranien.

Il est ensuite devenu député au Majles et faisait partie de ceux qui s'opposaient à la chute de la dynastie des Qajar à l'époque où Reza Shah Pahlavi a pris le pouvoir en 1925.

De 1934 à 1936, il est ambassadeur d'Iran au Royaume-Uni. Il sera de nouveau ambassadeur aux États-Unis entre 1946 et 1950.

Il est nommé Premier ministre en 1951, et ne reste qu'un mois au pouvoir avant d'être remplacé par Mohammad Mossadegh[1]. Il est de nouveau Premier ministre entre le 7 avril 1955 et le 3 avril 1957. Sous son mandat, la durée du mandat de député passe de deux à quatre ans. Après son poste de Premier ministre, il est nommé Ministre de la Cour par le Shah, un poste qu'il occupera jusqu'à sa mort en 1964.

Ses tendances politiques étaient considérées comme pro-britanniques, et certains disent qu'il était membre de la franc-maçonnerie.

En 1969, lors de la création de la Grande loge d'Iran, il fut un des 3 candidats à la Grande Maîtrise. Finalement, le choix s'est porté sur Jafar Sharif-Emami.

Hossein Ala a été titulaire de l'Ordre du Tadj, première classe, dont le nombre des titulaires était limité à 10.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Exécutif Iran, Perspective Monde, Université de Sherbrooke


Précédé par Premier ministre d'Iran Suivi par
Haj Ali Razmara 12 mars 1951 - 30 avril 1951 Mohammad Mossadegh
Fazlollah Zahedi 7 avril 1955 - 3 avril 1957 Manouchehr Eghbal