Hoquet (musique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hoquet (homonymie).
Transcription en notation moderne d'un hoquet du XIIIe siècle

En musique le hoquet (du latin hoquetus) est une pratique principalement vocale qui consiste à faire alterner une ligne mélodique par plusieurs voix. On la rencontre particulièrement dans les polyphonies du Moyen Âge de l'Ars antiqua et de l'Ars nova, mais aussi dans les musique traditionnelles d'Amérique latine, d'Afrique ou d'Asie. On trouve aussi des techniques de hoquet dans la musique contemporaine, notamment dans la musique minimaliste. Ainsi que dans les musique populaires.

En musique médiévale[modifier | modifier le code]

Dans la musique médiévale le hoquet apparaît dans les motets polyphoniques à deux ou trois voix de l'école de Notre-Dame qui sont transcrits dans des manuscrits comme le codex de Montpellier. Le procédé consistait à faire alterner les voix de manière responsoriale la première voix chantait une syllabe et s'interrompait, la seconde prenant le relais et ainsi de suite. Cette technique était appelée la truncatio vocis[1]. L'Ars Nova va perfectionner cette technique en la sophistiquant et en concevant des compositions entièrement basées sur le hoquet. l'exemple le plus notoire est le hoquet David de Guillaume de Machaut conçu à partir d'un organum de Pérotin. Il emploie aussi le hoquet dans la partie en motet du Gloria de sa messe de Notre Dame. De même il y a une partie en hoquet dans la messe de Tournai.

Le pape Jean XXII condamna le procédé ainsi que d'autres techniques musicales de l'Ars nova, dans sa Décrétale Docta Sanctorum[2]. Qu'il considérait comme non conforme à la pratique liturgique:

« Ils chantent les mélodies d’Église avec des semi-brèves et des minimes, et brisent ces mélodies par des notes courtes. Ils coupent ces mélodies par des hoquets, ils se répandent en déchant, et vont même jusqu’à y ajouter des triples et des motets en langue vulgaire, de sorte que, perdant de vue les fondements de l’antiphonaire et du graduel, ils ignorent ce sur quoi ils bâtissent[3]. »

Types de hoquet[modifier | modifier le code]

Hoquet voco-instrumental[modifier | modifier le code]

Le hoquet voco-instrumental alterne des notes chantées et des notes jouées avec un instrument (généralement un aérophone). Il est réalisé en solo ou par une formation comportant plusieurs instruments du même type. Ce type de hoquet est pratiqué par exemple par les pygmées Aka ou les Ouldémé[4].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  1. Gérard Le Vot, Vocabulaire de la musique médiévale p. 106
  2. Gérard Le Vot, Vocabulaire de la musique médiévale p. 76
  3. La musique polyphonique à la cour des papes au XIVe siècle. Une sociologie historique Bulletin du centre d'études médiévales d'Auxerre
  4. Arom, Simha La boîte à outils d'un ethnomusicologue (éditrice Fernando, Nathalie), Les Presses de l'Université de Montréal, 2007

Notes et références[modifier | modifier le code]