Hooper Bay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hooper Bay
Hooper Bay et ses éoliennes
Hooper Bay et ses éoliennes
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau de l'Alaska Alaska
Borough Région de recensement de Wade Hampton
Code FIPS 02-33470
GNIS 1403493
Démographie
Population 1 093 hab. (2010)
Densité 48 hab./km2
Géographie
Coordonnées 61° 31′ 44″ N 166° 05′ 46″ O / 61.528889, -166.09611161° 31′ 44″ Nord 166° 05′ 46″ Ouest / 61.528889, -166.096111  
Altitude 8 m
Superficie 2 270 ha = 22,7 km2
· dont terre 22,5 km2 (99,12 %)
· dont eau 0,2 km2 (0,88 %)
Fuseau horaire AKST (UTC-9)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Alaska

Voir la carte administrative d'Alaska
City locator 14.svg
Hooper Bay

Géolocalisation sur la carte : Alaska

Voir la carte topographique d'Alaska
City locator 14.svg
Hooper Bay

Hooper Bay est une localité d'Alaska aux États-Unis dans la Région de recensement de Wade Hampton. En 2010, il y avait 1093 habitants.

Situation - climat[modifier | modifier le code]

Elle est située à 20 milles (32 km) au sud du cap Romanzof, et à 25 milles (40 km) au sud de la baie Scammon, dans le delta du Yukon-Kuskokwim, à 500 milles (805 km) à l'ouest d'Anchorage.

La ville est séparée en deux zones, une partie ancienne, située sur les collines, et une nouvelle sur des terres plus basses.

La moyenne des température est de 79 degrés Fahrenheit (26 °C) en juillet et de -25 degrés Fahrenheit (-32 °C) en janvier.

Histoire[modifier | modifier le code]

Son nom, donné par les Eskimos était Askinuk ou Askinaghamiut. Le village a été référencé pour la première fois en 1878 et en 1890, il y avait 138 habitants. Le nom actuel de Hooper Bay est devenu d'usage commun après que la poste y ait été ouverte en 1934. Les habitants Eskimos l’appellent encore Naparyarmiut.

Économie[modifier | modifier le code]

La plupart des emplois locaux sont saisonniers, et il y a peu d'activité l'hiver. Les habitants fabriquent des objets artisanaux et sculptent l'ivoire. Ils chassent le saumon, la baleine, et autres oiseaux migrateurs, et pratiquent la cueillette, pratiquant une économie basique de subsistance.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]