Honoré Pons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pons.

Pierre-César Honoré Pons, né à Paris en 1773, mort à Paris le 13 janvier 1851, est un horloger français. Installé d'abord comme pendulier à Paris, il est connu pour avoir relancé l'industrie horlogère à Saint-Nicolas d'Aliermont. (Normandie). Il a signé de très nombreux mécanismes de pendule de cheminée.


Estampille Pons sur un mécansisme de pendule, collection du musée de l'horlogerie de Saint-Nicolas d'Aliermont

Biographie[modifier | modifier le code]

Peu de temps après sa naissance, ses parents s'installent à Grenoble. Honoré Pons poursuit ses études à Paris chez les Jésuites et rentre en apprentissage chez Antide Janvier. En 1798, il travaille comme pendulier chez le prestigieux Lepaute. En 1803, il s'installe pendulier rue de la Huchette à Paris, non loin de la place Saint-Michel où travaillent les grands horlogers comme Berthoud, Bréguet ou Lépine.

Honoré Pons est venu s'installer à Saint-Nicolas-d'Aliermont en 1807, missionné par les instances de l’État (préfet de Seine-Inférieure et ministre de l'Intérieur de Napoléon).

Il reçoit plusieurs médailles d'or et d'argent. En 1819, il est distingué par la Légion d'honneur.

En 1846, voyant sa santé décliner, il vend ses ateliers à l'horloger Delépine.

Une collection importante de mécanismes signés Honoré Pons est conservée au Musée des arts et métiers, une collection de pendules et pendulettes au Musée de l'horlogerie de Saint-Nicolas-d'Aliermont.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chavigny Richard, « Pierre-Honoré-César Pons, pionnier de l'horlogerie industrielle », in Bulletin de l'ANCAHA, no 80, 1997
  • Thomas, Mélanie, Honoré Pons, catalogue d'exposition temporaire au Musée de l'horlogerie de Saint-Nicolas d'Aliermont,2007
  • Cournarie Emmanuelle, La mécanique du geste, trois siècles d'histoire horlogère à Saint-Nicolas d'Aliermont, Édition PTC-Les Falaises, 2011