Hongi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un soldat américain et un guerrier Māori échangent un hongi pendant la cérémonie du pōwhiri.

Le hongi est un salut traditionnel māori en Nouvelle-Zélande. Il s'effectue en pressant le nez et le front d'une autre personne lors d'une rencontre.

Il est utilisé dans les réunions traditionnelles entre Māoris et dans les cérémonies majeures et est l'équivalent d'une poignée de main formelle dans la culture occidentale moderne. Il est d'ailleurs souvent effectué en conjonction avec celle-ci.

Pendant le hongi, les Māori pensent que le ha (ou souffle de vie) est échangé et mélangé.

Après ce salut physique, la personne saluée n'est plus considérée manuhiri (visiteur) mais plutôt tangata whenua (en), un membre du peuple du pays. Pour le reste de son séjour, l'étranger est invité à remplir les devoir et partager les responsabilités des membres du peuple qui l'accueille. Dans le passé, cela signifiait potentiellement prendre les armes en temps de guerre.

Exemples[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Hillary Clinton's First Powhiri Hongi », scoop.co.nz,‎ 2010 [last update] (consulté le 26 septembre 2011) : « Scoop Images: Hillary Clinton's First Pōwhiri Hongi »
  2. « Hongi | The Governor-General of New Zealand Te Kawana Tianara o Aotearoa », gg.govt.nz,‎ 2011 [last update] (consulté le 26 septembre 2011) : « The Ambassador of Turkey, HE Ali Yakital, hongis a member of the Defence Force Cultural Party »
  3. « Prince William on America's Cup yacht », newspix.photoshelter.com,‎ 2011 [last update] (consulté le 26 septembre 2011)