Homomonument

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

52° 22′ 28″ N 4° 53′ 05″ E / 52.3744, 4.88472 ()

Pointe du mémorial située sur le canal

Le Homomonument est un mémorial situé dans le centre d'Amsterdam, au bord du canal Keizersgracht, près de l'église Westerkerk. Il a été élevé en mémoire de tous les homosexuels et homosexuelles persécutés en raison de leur homosexualité.

Origine[modifier | modifier le code]

Inauguré le 5 septembre 1987, il prend la forme de trois triangles roses en granite et disposés de manière à former un plus grand triangle. Chaque triangle pointe dans une direction symbolique : le mémorial de Dam Square ; la maison d'Anne Frank ; le quartier général du COC Nederlands, le groupe hollandais qui se bat pour les droits des gays depuis 1946.

Il fut construit sur une initiative du mouvement des droits gays et lesbiens en mai 1979 dans l'intention d'« inspirer et supporter les gays et lesbiennes dans leur combat contre le déni, l'oppression et la discrimination »[citation nécessaire].

L'idée de mémorial germa en 1970, quand des activistes gays furent arrêtés pour avoir essayé de mettre une couronne de lavande sur le mémorial de la place Dam au centre d'Amsterdam ; la couronne fut enlevée par la police et l'action fut considérée comme un outrage.

Symbolique[modifier | modifier le code]

Ac.homomonument.jpg

L'Homomonument a trois dimensions symboliques : un rappel du passé ; une confrontation avec le présent ; et une inspiration pour le futur. Ce thème du triangle est basé sur le symbole du triangle rose qui était utilisé pour distinguer les homosexuels emprisonnés dans les camps de concentration de l'Allemagne nazie, l'équivalent de l'étoile jaune imposée aux Juifs. Il fut plus tard adopté comme symbole du mouvement pour les droits des homosexuels. Jusqu'à 50 000 homosexuels sont morts pendant l'ère nazie[réf. nécessaire]. Il est ainsi destiné à représenter tous les hommes et toutes les femmes homosexuels qui ont souffert, et qui continuent de souffrir la persécution dans tous les pays et à toutes les époques.

Il a fallu huit ans pour réunir les 180 000 euros nécessaires à sa construction. L'essentiel vint de dons d'individus ou d'organisations. Le parlement hollandais donna 50 000 euros ; Amsterdam et la province de Hollande du Nord ont également contribué.

En 1980, des artistes furent invités à faire des propositions et un jury d'experts de l'art et du design fut créé. La proposition de Karin Daan, inspirée par le triangle rose, fut retenue. Avec le triangle dans l'eau comme pivot, Daan a fait en sorte que son œuvre soit aussi imposante que possible sans nuire à l'environnement.

Liens externes[modifier | modifier le code]