Homo erectus soloensis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Homo erectus soloensis, communément appelé homme de Solo et autrefois classé comme Homo sapiens soloensis, est maintenant considéré généralement comme une sous-espèce d'Homo erectus, un hominidé préhistorique.

Découverte[modifier | modifier le code]

Les premiers restes de cet hominidé particulier ont été retrouvés sur le site de Ngadong, un village au bord du fleuve Solo (d'où son nom), sur l'île indonésienne de Java.

Sa morphologie est semblable à celle d'Homo erectus, mais son degré de culture était exceptionnellement avancé[1]. Un tel fait réfute les théories jusque récemment considérées comme valables, selon lesquelles Homo erectus n'avait fait encore que peu de progrès en termes de langage et d'innovation. Sur la base des outils trouvés et de sa petite morphologie on l'a classé au début comme une sous-espèce d’Homo sapiens (appelée Javanthropus): Malgré son corps de petite taille, il était cependant en mesure de fabriquer des outils complexes et on a vu en lui l'ancêtre des aborigènes australiens modernes. Des études plus approfondies ont élaboré la classification actuelle et ont exclu cette dernière hypothèse[2]. L'analyse de 18 crânes provenant de Sangiran, Trinil, Sambungmacan et Ngandong, nous permettent de comprendre l'évolution chronologique de la période Bapang-AG à Ngandong[3].

Les paléontologues estiment qu’Homo erectus soloensis, malgré l'extinction des autres sous-espèces d’Homo erectus qui s'est produite il y a environ 400 000 ans, a survécu jusqu'à 50 000 ans avant notre ère dans l'île de Java, époque où il a été probablement supplanté par les populations locales d'Homo sapiens[4].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ngandong (Emuseum@Minnesota State University, Mankato)
  2. Peter Brown: Recent human evolution in East Asia and Australasia. Philosophical Transactions of the Royal Society of London, Biological Sciences, Vol. 337, 235-242, 1992
  3. Kaifu, Y; Aziz, F; Indriati, E; Jacob, T; Kurniawan, I; Baba, H, « Cranial morphology of Javanese Homo erectus: new evidence for continuous evolution, specialization, and terminal extinction », Journal of human evolution, vol. 55, no 4,‎ octobre 2008, p. 551–80 (ISSN 0047-2484, PMID 18635247, DOI 10.1016/j.jhevol.2008.05.002)
  4. Latest Homo erectus of Java: Potential Contemporaneity with Homo sapiens in Southeast Asia

Source de traduction[modifier | modifier le code]