Homme de Pinza-Abu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'homme de Pinza-Abu (ピンザアブ洞人, Pinza-Abu Dōjin?) est un homme préhistorique connu par des ossements trouvés dans la grotte de Pinza-Abu, près d'Ueno dans l'île de Miyako, au sud du Japon. Les restes semblent être du type anatomique de l'homme moderne et datent d'environ 30 000 ans[1].

Découvertes[modifier | modifier le code]

Entre les années 1974 et 1989, des expéditions et des enquêtes ont été réalisées à six reprises sur le site de la grotte Pinza-Abu. Les os trouvés ont été mesurés et comparés à ceux des Japonais contemporains et à ceux de l'homme de Minatogawa. L'occipital et des os surnuméraires ont été reconstruits à partir de quelques fragments trouvés pour créer un squama presque complète. Le squama occipital possède en particulier de grandes caractéristiques dans les arcs sagittaux par rapport à celui des Japonais contemporains. L'os pariétal droit a été trouvé en grande partie intact, avec seulement des fragments mineurs disparus. Les caractéristiques de la dimension sagittale sont cependant beaucoup plus petites par rapport aux Japonais modernes. Cette petite caractéristique de l'éventail des pariétaux est également visible dans les crânes Minatogawa. Il a été déterminé que la vertèbre trouvée est beaucoup plus petite que les vertèbres des Japonais contemporains mais partage des similitude avec l'homme de Minatogawa[2].

Comme le montrent les mesures, certaines des caractéristiques physiques archaïques de l'homme de la grotte Pinza-Abu sont partagées par l'homme de Minatogawa, ce qui peut suggérer une proximité physique et biologique entre les deux. Les deux groupes ont vécu dans les îles Ryūkyū, aussi ont-ils pu partager une relation étroite par interaction l'un avec l'autre. Cela donne à penser qu'ils appartenaient au même temps et au même espace. Cependant, très peu est encore connu sur l'origine du peuple Pinza-Abu, sur sa migration et comment ses membres en sont venus à être isolés. Selon certains chercheurs, l'homme de Pinza-Abu peut être arrivé sur l'île de Miyako en provenance de Malaisie pendant l'Âge de pierre, en raison de similitudes physiques avec l'homme de Wadjak[3]. Il existe des spéculations selon lesquelles l'homme de la grotte de Pinza-Abu est un descendant de l'homme de Java. De là, puisque l'homme de Java était déjà connu pour avoir produit le feu, on peut penser que l'homme de Pinza-Abu possédait aussi ces compétences. En 1989, des fouilles ont trouvé du charbon de bois avec des restes humains, ce qui peut en révéler plus sur leur mode de vie et leurs progrès techniques. Il n'existe toutefois aucune preuve qui lie l'homme de la grotte de Pinza-Abu comme ancêtre des personnes vivant de nos jours sur l'île de Miyako[4].

Outre des restes humains, de la faune de mammifères a été trouvée dans les dépôts de sol du site, ce qui peut révéler davantage sur le régime alimentaire de l'Homme de Pinza-Abu. La technique de datation utilisée pour déterminer la chronologie a consisté à mesurer la teneur en fluor des os grâce une électrode sélective d'ions (en). La datation au carbone 14 a également été utilisée pour dater ces os. Ces techniques ont déterminé que la faune date de la fin du Pléistocène. Dans la plus ancienne couche stratigraphique, des os cerfs ont été trouvés et datés d'il y a 30 000 ans. Dans la couche suivante, des os de cerfs et de sanglier ont été trouvés et datés entre 15 000 et 20 000 ans. La couche supérieure, qui est aussi la plus récente, ne possédait que des os de sanglier. Aujourd'hui, ces deux espèces, ainsi que plusieurs autres espèces de mammifères qui ont existé sur l'île de Miyako, y sont maintenant éteintes[2]. L'homme de la grotte de Pinza-Abu a été découvert avec des outils de pierre, de sorte qu'ils sont considérés comme ayant déjà été habiles avec ces compétences. L'île de Miyako ne possédait pas de grands mammifères, aussi la chasse est-elle censée s'être fait individuellement ou en très petits groupes. Cela conduit certains chercheurs à penser que les peuples Pinza-Abu vivaient principalement dans de petits groupes familiaux[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Etler, D. A., « The fossil evidence for human evolution in Asia », Annual Review of Anthropology, vol. 25,‎ , p. 275–301 (DOI 10.1146/annurev.anthro.25.1.275)
  2. a et b Hajime, Sakura, « Pleistocene Human Bones Found at Pinza Abu (Goat Cave), Miyako Island - A Short Report », National Science Museum,‎ , p. 1–6 (lire en ligne)
  3. « Wadjak Man »
  4. a et b Miyakojima Kids Net, « Story of the Pinza-Abu Cave Man », Miyakojima Project,‎

Source de la traduction[modifier | modifier le code]