Homer va à la fac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fairytale bookmark silver light.png Vous lisez un « bon article ».
Homer va à la fac
Saison 5
Épisode no 3

Titre original Homer Goes to College
Titre québécois Homer va à la fac
Code de production 1F02
1re diffusion aux É.-U. 14 octobre 1993
1re diffusion en France 24 septembre 1994
Tableau noir Aucune[1]
Gag du canapé Les Simpson arrivent sur le canapé et sont écrasés par un pied géant Monty Python's Flying Circus[1]
Scénariste Conan O'Brien
Réalisateur Jim Reardon
Chronologie
Précédent Lac Terreur Rosebud Suivant
Listes
Liste des épisodes de la saison 5
Liste des épisodes des Simpson

Homer va à la fac (Homer Goes to College) est le 3e épisode de la saison 5 de la série télévisée d'animation Les Simpson. Il a été pour la première fois diffusé aux États-Unis sur la Fox le 14 octobre 1993 et en France sur Canal+ le 24 septembre 1994. Dans cet épisode, il est révélé qu'Homer n'a pas de diplôme, et il est envoyé à l'Université de Springfield pour obtenir un diplôme de physique nucléaire. Homer, qui ne connaît l'université que par le biais de mauvaises comédies, fait le pitre et est mis sous le tutorat d'un groupe de garçons. Ces garçons, qui sont le stéréotype même du nerd, tentent d'aider Homer, mais celui-ci préfère leur apprendre à faire la fête et décide de faire une blague à une université concurrente. Ils volent la mascotte de Springfield A&M, mais ses amis sont pris sur le fait et expulsés. Homer les invite à vivre chez lui, mais sa famille ne supporte rapidement plus ces nouveaux colocataires.

Homer va à la fac a été réalisé par Jim Reardon et est le dernier épisode écrit par Conan O'Brien seul. O'Brien a quitté la série au cours de la production de la saison pour animer sa propre émission, Late Night with Conan O'Brien. Il travaillait sur cet épisode quand il a été informé qu'il avait reçu ce poste et a été forcé de rompre son contrat. Le concept de l'épisode est que Homer tente d'obtenir son diplôme universitaire, mais fonde toute sa connaissance de l'université sur de « mauvais films dérivés d'American College (National Lampoon's Animal House) ».

L'épisode contient certaines références au film Animal House ainsi qu'à Sacré Graal, Star Trek et à la chanson Louie Louie par The Kingsmen, qui est jouée pendant le générique de fin.

Contenu[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Pendant une inspection surprise à la centrale nucléaire de Springfield menée par l'Autorité de sûreté nucléaire américaine (NRC), Homer est placé dans un module de test qui simule une situation d'urgence. Il n'a aucune idée de ce qu'il doit faire et appuie sur des boutons au hasard, entraînant une fusion du cœur du réacteur bien qu'il n'y ait pas de matériel nucléaire dans le module. Les officiels de la NRC expliquent alors à M. Burns que le travail d'Homer nécessite un diplôme de physique nucléaire et que celui-ci doit retourner à l'université pour conserver son emploi. Homer tente d'entrer dans plusieurs facultés mais échoue à chaque fois. Cependant Burns l'aide à entrer à l'université de Springfield.

Homer ignore totalement l'aspect éducationnel des universités aux États-Unis et se concentre sur les notions préconçues qu'il a acquises au travers de films pour adolescents comme le fictif L'école des gros raplaplas et American College (National Lampoon's Animal House), qui résument la vie universitaire à des farces, des fêtes et des doyens stricts. C'est avec de tels préjugés qu'il essaie d'insulter le doyen de sa faculté, le Doyen Peterson, en pensant qu'il s'agit d'un administrateur dur et conservateur. En réalité, Peterson s'entend bien avec ses étudiants, et est assez jeune. Homer se comporte comme un je-sais-tout en cours et est chargé de montrer comment fonctionne un accélérateur de protons ; ce faisant, il provoque une fusion nucléaire dans la classe.

Le Doyen Peterson le prend à part et lui conseille d'être pris en charge par un tuteur. Bien que réticent, Homer accepte. Les tuteurs se révèlent être trois nerds nommés Benjamin, Doug et Gary. Tous trois tentent d'aider Homer à comprendre le cours de physique, mais celui-ci ne s'implique pas. Au contraire, il décide de leur donner une vie sociale en faisant une blague à l'université rivale, Springfield A&M. La farce implique de kidnapper le cochon mascotte de l'autre faculté, Monsieur Gras-Double. Cependant, Homer rend le cochon malade à cause de la liqueur de malt qu'il lui donne, et Benjamin, Doug et Gary sont tenus responsables de l'incident.

Le doyen est forcé de les expulser, et Homer les invite à s'installer chez lui. Cependant, leurs centres d'intérêts énervent rapidement le reste de la famille, et Marge ordonne à Homer de chasser ses amis, ce qui le pousse à essayer de leur faire réintégrer l'université. Le plan d'Homer implique de tenter de renverser le Doyen Peterson avec sa voiture, mais que les trois nerds le poussent hors de danger au dernier moment, dans l'espoir que le doyen, plein de gratitude, les admette. Le plan échoue et Homer renverse le doyen qui est gravement blessé. À l'hôpital, Homer admet être entièrement responsable des farces, et demande à ce que Benjamin, Doug et Gary soient réintégrés. Le doyen accepte et ne punit pas Homer, décidant d'oublier tout ce qui s'est passé. Les geeks remercient Homer pour son aide et retournent dans leur dortoir.

La fin du semestre approche et Homer n'est pas prêt pour son examen final. Ses amis considèrent que la seule solution est un programme de révisions intensives, et l'aident dans cette tâche. Cependant, Homer échoue. Les geeks ont alors l'idée de modifier la note d'Homer dans le fichier informatique de l'université, et le font, mais Marge le découvre et le force à retourner en cours une nouvelle fois[2].

Références culturelles[modifier | modifier le code]

Le gag du canapé met en scène le « Pied de Cupidon » qui apparaissait souvent dans l'émission Monty Python's Flying Circus.

L'épisode contient un certain nombre de références au film American College (National Lampoon's Animal House), notamment la reprise de la chanson Louie Louie par The Kingsmen, présente dans la bande originale du film et dans le générique de l'épisode[3]. Le gag du canapé mettant en scène un pied géant écrasant les Simpson est une référence au pied de Cupidon qui apparaissait régulièrement dans l'émission Monty Python's Flying Circus[1]. Il est également fait référence au film Sacré Graal des Monty Python lorsque Benjamin, Doug et Gary imitent les « Chevaliers qui disent Ni[4] ». Comme le veut le stéréotype nerd, ils jouent à Donjons et Dragons et discutent de Star Trek. Leur numéro de chambre est le 222, en référence à la série télévisée Room 222. Homer a pour sa part des posters d'Albert Einstein et W. C. Fields, un comique américain du début du XXe siècle[5]. L'épisode contient la première référence à Internet dans la série, des « signaux d'ordinateur » étant échangés entre les geeks et le Massachusetts Institute of Technology[6]. Homer se lance dans des révisions intensives pour préparer son examen final tout comme le fait James Hart (Timothy Bottoms) dans le film La Chasse aux diplômes. Ils s’endorment tous les deux devant leurs cours et quelqu’un vient les réveiller. Dans les deux cas la séquence est accompagnée par de la musique classique.

M. Burns demande à Homer de « trouver le singe de jade » en référence au film Le Faucon maltais[1]. Il propose également aux inspecteurs une machine à laver et un sèche-linge, ou le contenu d'une boîte surprise, ce qui parodie l'émission Let's Make a Deal, adaptée en France sous le nom Le Bigdil[5]. M. Burns s'échappe dans une capsule proche de celle utilisée par R2-D2 et C-3PO dans Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir[7]. M. Burns tente de faire entrer Homer à l'université en usant de violence et en frappant l'un des membres du comité des admissions avec une batte de baseball, en référence au film Les Incorruptibles[8]. Il y a également un clin d'oeil au film Les dents de la mer vers la fin de l'épisode ou pour attirer l'attention sur lui et faire taire le brouhaha ambiant afin de prendre la parole Bart/Quint fait crisser ses ongles sur un tableau noir sur lequel est dessiné un cochon/un requin.

Réalisation et diffusion[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Homer va à la fac est le dernier épisode scénarisé par Conan O'Brien seul.

Homer va à la fac est le dernier épisode scénarisé par Conan O'Brien seul ; sa dernière participation à la série est l'épisode Simpson Horror Show IV, qu'il a coécrit avec cinq autres auteurs. O'Brien a en effet quitté la série en cours de production pour animer sa propre émission, Late Night with Conan O'Brien. Il n'a été informé de son nouvel emploi que peu avant le début des sessions d'enregistrement des voix de l'épisode, et a dû mettre fin à son contrat[9],[4]. L'idée de l'épisode repose sur le fait qu'Homer tente d'aller à l'université, mais que toute sa connaissance de celle-ci est fondée sur de « mauvais films dérivés d'American College (National Lampoon's Animal House)[4] ». Les personnages de Benjamin, Doug et Gary s'inspirent de trois « incroyables nerds » qui vivaient dans la même cité universitaire qu'O'Brien[4].

Les dirigeants de la Fox voulaient que la saison débute avec Homer va à la fac pour sa parodie d'Animal House. Cependant, les auteurs ont pensé que Le Quatuor d'Homer serait un meilleur épisode grâce à l'implication de George Harrison[10]. Pendant l'épisode, Homer chante « Qu'est-ce que j'suis doué ! D-OU-É ! Euh D-O-U-É ! » (« I am so smart! S-M-R-T... I mean S-M-A-R-T! ») tout en mettant le feu à son certificat d'études dont il ne pense plus avoir besoin. Pendant la session d'enregistrement, Dan Castellaneta, le doubleur d'Homer, chantait et a mal épelé le mot « smart » par accident. Les auteurs ont trouvé que c'était plus drôle de la sorte, car c'était justement quelque chose que pourrait faire Homer Simpson, et la blague a été gardée. La chanson est par la suite devenue une référence pour les fans[11].

Jim Reardon a réalisé l'épisode et explique que dans certaines scènes, l'action est vue par une fenêtre, comme lorsque Homer fait une blague au doyen par téléphone[12]. Les animateurs étaient à court de temps, et ils ont donc utilisé un ancien dessin du réalisateur Rich Moore transformé en Afro-américain pour concevoir le personnage de Benjamin[12].

Le générique de fin est Louie Louie par The Kingsmen

Réception[modifier | modifier le code]

Lors de sa diffusion originale aux États-Unis, Homer va à la fac est arrivée 44e des audiences de la semaine du 11 au 17 octobre 1993 avec un indice Nielsen de 11,3, et a été vu dans 10,5 millions de foyers. Il est, avec Beverly Hills 90210, la plus haute audience de la Fox cette semaine-là[13]. Il est diffusé pour la première fois en France sur France 3 le 24 septembre 1994[2].

L'épisode a reçu des critiques globalement positives. Les auteurs du livre I Can't Believe It's a Bigger and Better Updated Unofficial Simpsons Guide, Warren Martyn et Adrian Wood, ont écrit : « Homer au sommet de sa stupidité dans un autre superbe épisode ; son attitude envers le "vieux doyen étouffant" (qui était, en fait, le bassiste des The Pretenders) est un bonheur[1] ». Thomas Rozwadowski de la Green Bay Press-Gazette trouve que la réplique d'Homer « Enroulée, droite. Enroulée, droite » alors qu'il torture un cochon est « tout simplement mémorable[14] ». Colin Jacobson de DVD Movie Guide juge qu'il « n'atteint pas le niveau de ses deux prédécesseurs [Le Quatuor d'Homer et Lac Terreur] cette année, mais que cela reste un bon programme malgré tout. En fait, il commence assez lentement mais prend en saveur tout du long. Il comprend quelques moments classiques de la bêtise d'Homer - difficile à battre quand il chasse des écureuils avec un bâton - et un des meilleurs gags visuels grâce à la chaise de Burns. Qui peut ne pas aimer une série où Richard Nixon menace Homer à cause d'un porc ivre[15]? ». La référence de l'épisode au film Les Incorruptibles est considérée par Nathan Ditum du magazine Total Film comme la treizième plus grande référence à un film par la série[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Homer Goes to College, BBC. Consulté le 26 mars 2010
  2. a et b (fr) Homer va à la fac, The Simpsons Park. Consulté le 26 mars 2010
  3. (fr) Références à American College, The Simpsons Park. Consulté le 3 avril 2010
  4. a, b, c et d Conan O'Brien, Commentaire audio de l'épisode Homer va à la fac, DVD, 20th Century Fox, 2004
  5. a et b Richmond et Coffman 1997, p. 122
  6. Turner 2004, p. 287
  7. (en) I Bent My Wookiee! Celebrating the Star Wars/Simpsons Connection, Star Wars.com. Consulté le 25 mars 2010
  8. a et b (en) The 50 Greatest Simpsons Movie References, Total Film. Consulté le 25 mars 2010
  9. Al Jean, Commentaire audio de l'épisode Lac Terreur, DVD, 20th Century Fox, 2004
  10. Matt Groening, Mike Reiss, Al Jean, Jeff Martin, Hank Azaria, Jon Lovitz, Mark Kirkland, Commentaire audio de l'épisode Le Quatuor d'Homer, DVD, 20th Century Fox, 2004
  11. Matt Groening, Dan Castellaneta, Al Jean, Commentaire audio de l'épisode Bart enfant modèle, DVD, 20th Century Fox, 2004
  12. a et b Jim Readon, Commentaire audio de l'épisode Homer va à la fac, DVD, 20th Century Fox, 2004
  13. (en) The Associated Press, Nielsen Ratings /Oct. 11-17, Long Beach Press-Telegram, 21 octobre 1993
  14. (en) Thomas Rozwadowski, Wanna be S-M-R-T? take lessons from 'The Simpsons', Green Bay Press-Gazette, 29 juillet 2007
  15. (en) The Simpsons: The Complete Fifth Season (1993), DVD Movie Guide. Consulté le 26 mars 2010

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Ray Richmond et Antonia Coffman, The Simpsons: A Complete Guide to our Favorite Family, New York, Harper Collins,‎ 1997, 1e éd., 249 p. (ISBN 978-0-06-095252-5, LCCN 98141857)
  • (en) Chris Turner, Planet Simpson: How a Cartoon Masterpiece Documented an Era and Defined a Generation, Toronto, Random House Canada,‎ 2004, 480 p. (ISBN 978-0-679-31318-2, OCLC 55682258)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 18 avril 2010 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.