Homer la foudre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Homer la foudre
Saison 3
Épisode no 17

Titre original Homer at the bat
Titre québécois Homer au bâton
Code de production 8F13
1re diffusion aux É.-U. 20 février 1992
1re diffusion en France 30 mai 1992
Tableau noir Je ne viserai pas la tête
Gag du canapé Les Simpson se cognent contre le mur en voulant sauter dans le canapé puis se retrouvent empilés sur le sol, sauf Maggie qui reste assise tout en suçant sa tétine.
Scénariste Al Jean - Mike Reiss
Réalisateur George Meyer
Chronologie
Précédent Bart le tombeur Le Flic et la Rebelle Suivant
Listes
Liste des épisodes de la saison 3
Liste des épisodes des Simpson

Homer la foudre (France) ou Homer au bâton (Québec) (Homer at the Bat) est le 17e épisode de la saison 3 de la série télévisée d'animation Les Simpson.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Homer s'inscrit avec ses collègues à l'équipe corporative de softball de la centrale nucléaire. Il dévoile à Bart une batte qu'il a fabriquée lui-même, certain qu'il gagnera le tournoi avec. En effet, l'équipe gagne tous ses matchs. Puis un match est organisé entre la centrale de Springfield et celle de Shelbyville, et M. Burns mise 1 000 000 de dollars sur sa victoire. Il prend alors l'équipe en main et fait jouer des professionnels, ce qui relègue Homer sur le banc. Mais une suite d'évènements rocambolesques empêche tous les professionnels de l'équipe de jouer sauf celui qui est au poste d'Homer. Pour le match qui s'avère difficile, Burns fait appel à son génie tactique qui, étrangement, le pousse à faire jouer Homer pour le point décisif. Grâce à un coup de chance, Homer fait marquer le point et est donc porté en triomphe.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

  • Le titre original fait référence au poème Casey at the bat d'Ernest Thayer.
  • La scène où Homer montre où il va envoyer la balle fait référence au joueur de baseball Babe Ruth, lors du troisième match des séries mondiales de 1932 contre les Cubs de Chicago.
  • Le film Le Meilleur de Barry Levinson (1984) fournit plusieurs éléments repris dans cet épisode, notamment celui de la batte fétiche taillée dans un arbre touché par la foudre. Homer surnomme cette batte Wonder Bat alors que dans le film (et précédemment le livre), celle-ci était surnommée Wonderboy
  • Le film Vainqueur du destin de Sam Wood est aussi parodié dans cet épisode.[réf. nécessaire]
  • Le renvoi du joueur Don Mattingly pour avoir refuser de raser ses favoris (qu'il ne porte d'ailleurs même pas) est une référence à une politique en vigueur chez les Yankees de New York depuis les années 1970 qui interdit aux joueurs de porter la barbe ou les cheveux longs[1].
  • Terry Cashman, qui interprète le générique de fin, Talkin' Softball, reprise de son tube Talkin' Baseball.

Joueurs de baseball[modifier | modifier le code]

Autres joueurs de baseball mentionnés[modifier | modifier le code]

M. Burns pense construire une équipe de baseball avec des joueurs qu'il considère lui-même comme les meilleurs. Cela ne pourra pas se faire car, comme Waylon Smithers lui fait remarquer, ces joueurs sont soit retirés depuis très longtemps soit même morts. En effet, il s'agissait de joueurs ayant évolué au début du XXe siècle : Honus Wagner, Cap Anson, Mordecai Brown, Gabby Street (en), Pie Traynor, Harry Hooper, Nap Lajoie, Joe Jackson et Jim Creighton (en).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) No Beards—And That's Final, Daniel Barbarisi, Wall Street Journal, 23 février 2013.