Homeland (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Homeland.

Homeland

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo original de la série.

Titre original Homeland
Genre Série dramatique, thriller psychologique
Création Howard Gordon
Alex Gansa
Gideon Raff
Production Michael Klick
Katie O'Hara
Meredith Stiehm
Acteurs principaux Claire Danes
Damian Lewis
Mandy Patinkin
Morena Baccarin
David Harewood
Musique Sean Callery
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Showtime
Nb. de saisons 3
Nb. d'épisodes 37
Durée 55 minutes
Diff. originale 2 octobre 2011 – en production
Site web http://www.sho.com/sho/homeland/home

Homeland[1] est une série télévisée américaine créée par Howard Gordon et Alex Gansa, d'après la série télévisée israélienne, Hatufim (en hébreu : « Enlevés »), créée par Gideon Raff. Elle est diffusée simultanément depuis le 2 octobre 2011 sur Showtime aux États-Unis et sur Super Channel au Canada.

En France, la série est diffusée depuis le 13 septembre 2012[2] sur Canal+[3], à partir du 21 octobre 2013 sur D8[4] et depuis le 23 mars 2014 sur D17[5]; en Suisse, à partir du 23 septembre 2012 sur RTS Un[6] ; au Québec, à l'automne 2012 sur Télé-Québec[7] ; en Belgique, depuis le 6 décembre 2012 sur BeTV, et le dimanche 24 février 2013 sur RTL-TVI[8].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après une confidence d'un de ses informateurs, Carrie Mathison, agent de la CIA souffrant en secret de trouble bipolaire, est la seule persuadée que Nicholas Brody, un marine américain libéré lors d'une opération commando en 2011 au terme de huit ans de détention par Al-Qaïda, a été converti et représente un risque pour la sécurité nationale du pays. Sa persévérance pour suivre le comportement du marine, qui va virer à l'obsession maladive, va l'amener à déterminer si le traumatisme du soldat est réel, ou s'il participe à une conspiration visant les États-Unis.

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

Sources V. F. : RS Doublage[9], Doublage Séries Database[10] et AlloDoublage[11]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

En 2010, Howard Gordon et Alex Gansa décident de développer la série en s'inspirant de celle créée par Gideon Raff et la proposent à la chaîne[12]. Le 19 septembre 2010, Showtime commande un pilote de la série et le place comme une priorité de production[12]. Howard Gordon, Alex Gansa et Gideon Raff ont écrit le scénario du pilote et Michael Cuesta l'a réalisé[13]. Le 7 avril 2011, suite aux bonnes appréciations du pilote, Showtime annonce le lancement de la série avec une commande de douze épisodes[14].

Le 26 octobre 2011, Showtime renouvelle la série pour une deuxième saison[15].

Le 22 octobre 2012, la série est renouvelée pour une troisième saison de douze épisodes[16].

Casting[modifier | modifier le code]

En novembre 2010, Claire Danes est la première à intégrer le casting en obtenant le rôle principal féminin[17].

En décembre 2010, Mandy Patinkin est choisi pour rejoindre le casting[18]. Plus tard, Damian Lewis obtient l'un des rôles principaux de la série, et David Harewood obtient un rôle secondaire[19].

Laura Fraser, qui interprétait originellement le rôle de Jessica Brody, la femme de Nicholas dans l'épisode pilote[20], annonce son départ et est alors remplacée par Morena Baccarin[21].

Zuleikha Robinson[22] (vue dans Lost : Les Disparus) et F. Murray Abraham[23] obtiennent chacun un rôle récurrent dans la deuxième saison de la série.

Le 22 mai 2013, Showtime révèle la liste d'invités pour la troisième saison : Joanna Merlin (Grandma Lois, mère de Jessica Brody), Nazanin Boniadi (Fara), Amy Morton (Erin Kimball, avocate), Gary Wilmes (Dr. Richardson), Sam Underwood (Leo), Tracy Letts (Senator Andrew Lockhart), Lawrence Clayton (Admiral Jim Pennington) et Pedro Pascal (Majority Counsel David Portillo)[24].

En mars 2014, Nazanin Boniadi est promue à la distribution principale pour la quatrième saison[25]. En juin 2014, Corey Stoll et Laila Robins rejoignent le casting[26], ainsi que Suraj Sharma[27].

Tournage[modifier | modifier le code]

La série est tournée à Charlotte, en Caroline du Nord, aux États-Unis[28] puis en Virginie et à Washington DC[29].

À noter qu'une grande partie de la troisième saison a été tournée au Maroc plutôt qu'en Israël pour des raisons de sécurité dû au conflit en Syrie en 2013.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Source : IMDb[28]

Générique[modifier | modifier le code]

Le générique en noir et blanc est composé :

Épisodes[modifier | modifier le code]

Première saison (2011)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 1 de Homeland.

La première saison, composée de douze épisodes en version originale[31] et treize en version française[32], a été diffusée du 2 octobre 2011 au 18 décembre 2011 sur Showtime, aux États-Unis.

  1. Le Retour (Pilot)
  2. Étroite surveillance (Grace)
  3. Dans le rang (Clean Skin)
  4. Toujours fidèle (Semper fi)
  5. Angle mort (Blind Spot)
  6. Aveux (The Good Soldier)
  7. Le Week-end (The Weekend)
  8. Le Talon d’Achille (Achilles Heel)
  9. Tirs croisés (Crossfire)
  10. L'Appât (Representative Brody)
  11. Obsessions (The Vest)
  12. Électrochocs, première partie (Marine One [1/2])
  13. Électrochocs, deuxième partie (Marine One [2/2])
Note : Le dernier épisode de la première saison, d'une durée exceptionnelle de 90 minutes en version originale[33], a été diffusé en deux parties lors de sa diffusion francophone[32],[34].

Deuxième saison (2012)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 2 de Homeland.

Le 26 octobre 2011, Showtime a renouvelé la série pour une deuxième saison[15] de douze épisodes[35], diffusée entre le 30 septembre 2012 et le 16 décembre 2012 sur Showtime, aux États-Unis[36].

  1. Fin de convalescence (The Smile)[37]
  2. Retour sur le terrain (Beirut Is Back)
  3. Sale Journée (State of Independence)
  4. Nouvelle Collaboration (New Car Smell)
  5. Vérités et Mensonges (Q&A)
  6. Exécution sur mesure (A Gettysburg Address)
  7. Une partie de campagne (The Clearing)
  8. Double Jeu (I'll Fly Away)
  9. Agent double (Two Hats)
  10. En plein cœur (Broken Hearts)
  11. La Traque (In Memoriam[38])
  12. Le Choix (The Choice)

Troisième saison (2013)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 3 de Homeland.

Le 22 octobre 2012, la série a été reconduite pour une troisième saison de douze épisodes[16]. Le tournage a débuté au printemps 2013[39] pour une diffusion à partir du 29 septembre 2013[40].

  1. En ligne de mire (Tin Man Is Down)
  2. Haute trahison (Uh… Oo… Aw…)
  3. La tour de David (Tower of David)
  4. Les dés sont lancés (Game On)
  5. Double jeu (The Yoga Play)
  6. Ça passe ou ça casse (Still Positive)
  7. Passe d’armes (Gerontion)
  8. En quête de réponses (A Red Wheelbarrow)
  9. Pour l'honneur (One Last Thing)
  10. Demande d'asile (Good Night)
  11. Opération Téhéran (Big Man in Tehran)
  12. Héros malgré lui (The Star)

Quatrième saison (2014)[modifier | modifier le code]

Le 22 octobre 2013, la série a été reconduite pour une quatrième saison de douze épisodes[41]. Le tournage commencera mi-juin en Afrique du Sud au Cap[42],[43] pour une diffusion prévue pour l'automne 2014.

L'univers de la série[modifier | modifier le code]

Les personnages[modifier | modifier le code]

Carrie Mathison
Elle est agent de la CIA. Elle souffre de troubles bipolaires comme son père, qu'elle contient grâce aux médicaments que lui fournit sa sœur. Avant la libération du sergent Brody par les forces américaines, un proche du terroriste Abu Nazir lui apprend avant de mourir qu'un prisonnier de guerre américain s'est converti à leur cause et qu'un nouvel attentat se prépare sur le sol américain. Carrie, traumatisée par les attentats du 11 septembre 2001 dont elle demeure persuadée qu'elle aurait pu les empêcher, soupçonne le sergent Brody d'être un agent de liaison d'Abu Nazir et le met sous surveillance contre l'avis de ses supérieurs.
Sergent Nicholas Brody
Sergent des Marines, il a été un prisonnier de guerre d'Al-Qaida de 2003 à 2011. Il est marié et a deux enfants : Dana, 16 ans et Chris, 12 ans. Il revit à travers des flashbacks les conditions de sa détention : tortures, humiliations, mort de son coéquipier. Pendant sa détention, il s'est converti à l'Islam. Il souffre de graves troubles post-traumatiques et porte encore de nombreuses cicatrices.
Saul Berenson
Ancien agent haut placé de la CIA, il est le mentor de Carrie dont il est très proche et attaché. Autrefois il était le supérieur de David Estes avant que celui-ci ne soit promu par le vice-président Walden.
David Estes
Vice-directeur de la CIA. Supérieur de Saul Berenson et de Carrie Mathison. Il coordonne la plupart des opérations.
Jessica Brody
Épouse du sergent Nicholas Brody et croyant son mari décédé, elle s'est rapprochée du capitaine Mike Faber, meilleur ami et compagnon d'arme de son mari. Ils ont eu une liaison. Elle envisageait de refaire sa vie avec lui avant que Brody ne soit ramené chez lui.
Capitaine Mike Faber
Capitaine des Marines, c'est un ami du sergent Brody et l'amant de sa femme.
Abu Nazir
Après le décès de Ben Laden en mai 2011, il a pris une place importante dans la hiérarchie d'Al-Qaida. Il est activement recherché par la CIA qui le suspecte de préparer un nouvel attentat sur le territoire américain. Son fils Haïssa a été abattu au nord de l'Irak par une frappe de drone américaine, en présence de Nicholas.

Accueil[modifier | modifier le code]

Audiences[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis[modifier | modifier le code]

Diffusé le 2 octobre 2011, l'épisode pilote de la série a rassemblé 1,08 million de téléspectateurs[44], ce qui constitue une audience plus que moyenne pour Showtime, mais plus les semaines passent, et plus la série est regardée. Le dernier épisode de la première saison, d'une durée exceptionnelle de 90 minutes (soit 84 minutes d'épisode effectif) a été suivi par 1,7 million de téléspectateurs, soit une hausse de 400 000 téléspectateurs par rapport à l'épisode précédent[45].

Après de longs mois de promotion de la part de Showtime, notamment grâce au succès critique de la série, le 30 septembre 2012, le premier épisode de la deuxième saison rassemble 1,73 million de téléspectateurs, un record pour une nouvelle série sur la chaîne. Homeland est donc, à ce stade, la deuxième série la plus populaire de la chaîne, tout juste derrière Dexter[46]. Tout comme pour la première saison, plus les semaines passent, et plus la série convainc de téléspectateurs. Ainsi, le cinquième épisode de la saison réalise un nouveau record d'audience en franchissant la barre des 2 millions de téléspectateurs[47].

Dans les pays francophones[modifier | modifier le code]

En France, la série a réuni 1,3 million des abonnés de Canal+ lors de la diffusion des trois premiers épisodes, ce qui constitue pour la chaîne l'un de ses trois meilleurs lancements[48].

Atteignant 1,4 million des abonnés lors de la diffusion du dernier épisode de la première saison, la série réalise la meilleure part d’audience des séries américaines diffusées en exclusivité sur Canal+ devant Desperate Housewives et Terra Nova[49].

En Belgique, les saisons 1, 2 et 3 ont été diffusées sur BeTV.

En Suisse les trois saisons ont été diffusées sur RTS1.

Au Maroc la série se diffuse sur medi1tv.

Réception critique[modifier | modifier le code]

La presse française salue la force de l'intrigue, la complexité des personnages et l'interprétation des acteurs[50],[51]. Barack Obama a déclaré que Homeland était sa série favorite[52],[53] et l'acteur Damian Lewis, qui joue le rôle principal, a été invité à la Maison-Blanche[54]. La série a été à l'origine favorablement accueillie comme un « antidote » à 24 heures chrono[55]. Toutefois, dans The Progressive (en), Meher Amad note qu'en dépit de l'intention affichée des auteurs d'inciter le spectateur à distinguer la religion du terrorisme[56], la série présente une vision biaisée des musulmans[57]. Dans une chronique publiée par Aljazeera, Joseph Massad considère la série comme représentative de « fantasmes américains sur la race et le sexe »[58],[59]. Dans un article publié par le Guardian, Peter Beaumont (en) trouve la représentation des Arabes et des musulmans « non seulement grossière et enfantine mais offensante »[60]. En revanche, dans un article du Guardian, Yair Rosenberg considère que la série est plutôt mal informée qu'islamophobe[61].

De nombreuses erreurs factuelles entachent néanmoins le réalisme de la série. Ainsi, dans la saison 2, la coopération entre Al-Qaïda, groupe extrémiste sunnite, et le Hezbollah, groupe islamo-nationaliste chiite, est absolument fausse. Les deux mouvements n'ont ni le même statut, ni les mêmes objectifs, ni le même mode opératoire. Par ailleurs, la rue Hamra à Beyrouth, qui sert de théâtre d'opération au second épisode de la saison, et qui est soi-disant une zone contrôlée par le Hezbollah est en réalité une grande rue commerciale en plein cœur de Beyrouth, pourvue de magasins de luxe, d'hôtels et de cafés branchés où sortent les jeunes le soir. Par ailleurs, le gouvernement libanais avait envisagé une action judiciaire contre les producteurs de la série à propos de ce qu'il estimait être une représentation fallacieuse du terrorisme à Beyrouth[62],[63].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Roman[modifier | modifier le code]

Un roman, intitulé « Homeland: Carrie's Run », écrit par Andrew Kaplan est paru aux États-Unis en 2013. Il a été traduit en français par Marc Saint-Upéry pour les Éditions du Seuil sous le titre « Homeland : La Traque ». Il se déroule en 2006, soit 6 ans avant le début de la série, et raconte une enquête de Carrie à Beyrouth.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Traduit littéralement « Patrie » ; le titre fait aussi référence au « United States Department of Homeland Security » (ou Département de la Sécurité intérieure des États-Unis).
  2. « Diffusion sur Canal+ dès le 13 septembre 2012 » sur AlloCiné, consulté le 13 août 2012
  3. « Homeland acquis par Canal+ » sur AlloCiné, consulté le 8 janvier 2012
  4. Homeland : après Canal +, la série arrive sur D8, Programme-tv.net
  5. Après D8, au tour de D17 de diffuser Homeland, Leblogtvnews.com
  6. « Diffusion sur RTS Un » sur Rts.ch-programme, consulté le 15 septembre 2012
  7. « Homeland sera diffusée sur Télé-Québec » sur Journalmetro.com, consulté le 7 juin 2012
  8. « La rentrée RTL du talent : un plaza, une céline et quelques nouvelles séries » sur Nostalgie.be, consulté le 27 août 2012
  9. a et b « Fiche du doublage de la série » sur RS Doublage, consulté le 2 mars 2012
  10. a, b, c et d « Deuxième fiche du doublage de la série » sur Doublage Séries Database, consulté le 2 mars 2012, m-à-j le 23 février 2014
  11. a, b, c et d « Troisième fiche du doublage de la série » sur AlloDoublage, consulté le 24 août 2012, m-à-j le 17 octobre 2013
  12. a et b (en)« Développement de la série » sur Deadline.com, consulté le 19 septembre 2010, mis en ligne le 8 janvier 2012
  13. (en) « Pilots and directors » sur Deadline.com, consulté le 12 novembre 2010, mis en ligne le 8 janvier 2012
  14. (en) « Showtime picks-up House of Lies and Homeland to series » sur Zap2It.com, consulté le 7 avril 2011, mis en ligne le 8 janvier 2012
  15. a et b « Une saison 2 pour Homeland » sur Audiencesusa, consulté le 26 octobre 2011
  16. a et b (en) « Homeland renewed by Showtime for third season » sur Zap2It.com, consulté le 22 octobre 2012
  17. (en) « Its official Claire Danes to star in Showtime drama pilot Homeland » sur Deadline.com, consulté le 18 novembre 2010, consulté le 8 janvier 2012
  18. (en) « Mandy Patinkin in Showtime Homeland » sur Deadline.com, consulté le 9 décembre 2010, mis en ligne le 8 janvier 2012
  19. (en) « Damian Lawis cast as the male lead in Showtime pilot Homeland » sur Deadline.com, consulté le 21 décembre 2010, mis en ligne le 8 janvier 2012
  20. (en) « Laura Fraser joins Showtime pilot Homeland » sur Deadline.com, consulté le 14 décembre 2010, mis en ligne le 8 janvier 2012
  21. (en) « Morena Baccarin joins Showtime drama series Homeland regular », sur Deadline.com,‎ 31 mai 2011 (consulté le 8 janvier 2012)
  22. « L'actrice Zuleikha Robinson aura un rôle récurrent lors de la deuxième saison de Homeland », sur AlloCiné (consulté le 30 mai 2012)
  23. «F. Murray Abraham : Amadeus rejoint la saison 2 de Homeland », sur Teleobs (consulté le 20 septembre 2012)
  24. (en) « Showtime(R) Confirms Guest Stars for Upcoming Third Season of Homeland » sur The Futon Critic, consulté le 22 mai 2013
  25. (en) « Showtime(R) Elevates Nazanin Boniadi to Series Regular for Homeland's Highly-Anticipated Fourth Season » sur The Futon Critic, consulté le 14 mars 2014
  26. (en) Whitney Friedlander, « Laila Robins, Corey Stoll Join Showtime’s ‘Homeland’ »
  27. (en) « Life of Pi's Suraj Sharma Joins Homeland »,‎ 5 juin 2014
  28. a et b « Information techniques » sur IMDb, consulté le 8 janvier 2012.
  29. (en) « Nouveaux lieux de tournage » sur Voices.yahoo.com, consulté le 8 janvier 2012.
  30. « Homeland : Le générique sécuritaire et paranoïaque » sur Seriestv, consulté le 14 septembre 2012
  31. (en) Robert Seidman, « Showtime releases trailers for Dexter and Homeland (video), both premiere sunday, october 2 », sur Zap2It.com,‎ 21 juillet 2011 (consulté le 20 août 2011).
  32. a et b « Titres FR et diffusion sur C+ » sur Programme-tv, consulté le 30 août 2012.
  33. « L'épisode final de la saison prolongé à 90 minutes » sur ActuCiné.com, consulté le 16 décembre 2010, mis en ligne le 8 janvier 2012.
  34. « Titre FR et diffusion de l'épisode 13 en Suisse » sur Rts.ch-programme, consulté le 26 septembre 2012.
  35. (en) « Homeland: Titles, dates and number episodes » sur The Futon Critic, consulté le 23 octobre 2012.
  36. « La deuxième saison de Homeland dès le 30 septembre 2012 sur Showtime » sur Audiencesusa.com, consulté le 15 mars 2012.
  37. (en) [1], consulté le 7 avril 2013.
  38. (en) « In Memoriam » sur Sho.com, consulté le 10 décembre 2012.
  39. « Homeland renouvelée » sur AlloCiné, consulté le 23 octobre 2012.
  40. (en) « Showtime(R) 2013 original series premiere slate » sur The Futon Critic, consulté le 12 janvier 2013.
  41. (en) « Showtime(R) Announces Pickups of Homeland and Masters of Sex », consulté le 22 octobre 2013.
  42. (en) Showtime's 'Homeland' Set to Begin Production on Season 4 par Sara Bibel sur le site TV by the Numbers le 4 avril 2014.
  43. Homeland Saison 4 : Date et lieu de tournage dévoilés ! sur le site melty.fr le 7 avril 2014.
  44. (en) « Sunday cable ratings: Cards/Phillies, New Jersey Housewives top night + Boardwalk Empire, Hung, Breaking Bad and much more » sur Zap2It.com, consulté le 8 janvier 2012
  45. (en) « Homeland finale ratings Showtime » sur Insidetv.ew.com, consulté le 20 décembre 2011, mis en ligne le 8 janvier 2012
  46. « Homeland : une audience record pour une nouvelle série » sur Cosmopolitan.fr, consulté le 4 octobre 2012
  47. (en)« Sunday Cable Ratings: The Walking Dead wins night, Breaking Amish, Dexter, Homeland, Long Island Medium, Boardwalk Empire and more » sur Zap2It.com, mis en ligne le 30 octobre 2012 et consulté le 31 octobre 2012
  48. « Audiences d’Homeland sur C+ » sur AlloCiné, consulté le 14 septembre 2012
  49. « Record d'audience pour Homeland » sur Canalplus.fr, consulté le 23 octobre 2012
  50. « Pas question de râter Homeland » sur Lesinrocks.com, consulté le 14 septembre 2012
  51. « Homeland : blockbuster boosté par la parano » sur Télérama.fr, consulté le 14 septembre 2012
  52. (en) Stephen Dinan, « 'Homeland' is Obama's favorite show », Washington Times,‎ 23 juillet 2012 (lire en ligne)
  53. (en) Jordan Zakarin, « 'Homeland' Producers on Being Obama's Favorite Show, Shooting Season 2 in Israel », Hollywood Reporter,‎ 21 mais 2012 (lire en ligne)
  54. (en) Jordan Zakarin, « 'Homeland' Star Damian Lewis' Surprising Discovery About President Obama », Hollywood Reporter,‎ 8 septembre 2012 (lire en ligne)
  55. (en) Emily Nussbaum, « Homeland : The antidote for "24". », The New Yorker,‎ 29 novembre 2011 (lire en ligne)
  56. (en) Hamed Aleaziz, « Interrogating the Creators of "Homeland" », Mother Jones,‎ 4 novembre 2011 (lire en ligne)
  57. (en) Meher Amad, « How Showtime’s Homeland Stereotypes Muslims », The Progressive,‎ 31 octobre 2012 (lire en ligne)
  58. (en) Joseph Massad, « 'Homeland,' Obama's Show », Aljazeera,‎ 25 octobre 2012 (lire en ligne)
  59. (en) John Doyle, « Homeland: Is Obama’s favourite show racist? », The Globe and Mail,‎ 27 octobre 2012 (lire en ligne)
  60. (en) Peter Beaumont, « Homeland is brilliant drama. But does it present a crude image of Muslims? », The Guardian,‎ 13 octobre 2012 (lire en ligne)
  61. (en) Yair Rosenberg, « Homeland is not Islamophobic despite what some critics claim », The Guardian,‎ 24 décembre 2012 (lire en ligne)
  62. (en) Emily Allen et Eddie Wrenn, « Lebanese government to sue producers of TV drama Homeland because 'it portrays Beirut as full of terrorists' (on the day car bomb in city kills eight) », Daily Mail,‎ 19 octobre 2012 (lire en ligne)
  63. (en) Ruth Sherlock, « Lebanon seeks legal action against Homeland », Telegraph,‎ 18 octobre 2012 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]