Home, Sweet Home (film, 1914)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Home, Sweet Home

Réalisation D. W. Griffith
Scénario D. W. Griffith, Harry E. Aitken
Acteurs principaux
Sociétés de production Majestic Motion Picture Company, Reliance Motion Picture Company
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre drame
Sortie 1914
Durée 6 bobines

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Home, Sweet Home est un film muet américain, réalisé par D. W. Griffith, sorti en 1914, inspiré par la chanson "Home, Sweet Home," paroles de John Howard Payne.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans le prologue, malgré les protestations de sa mère et de sa fiancée, l'écrivain John Howard Payne part chercher l'aventure. En Angleterre, il est rejeté par une femme lorsqu'il sort de la prison pour dettes. Il voyage vers la France et Tunis, où il décède, laissant pour seul héritage la chanson "Home, Sweet Home".

Dans une autre histoire, Apple Pie Mary, une cuisinière dans un camp de mineurs, est amoureuse d'un jeune homme qui part pour l'Est se marier à une femme riche. Il entend la chanson et revient vers Mary.

L'histoire suivante concerne une veuve et ses trois fils. Lorsqu'un d'eux tue un de ses frères suite à des histoire d'argent, elle songe à se suicider, mais lorsqu'elle entend la chanson, elle décide de vivre pour son troisième enfant.

Dans la dernière histoire, une jeune femme envisage de quitter son vieux mari pour un homme plus jeune. Lorsqu'elle entend la mélodie jouée par un violoniste dans un autre appartement, elle décide de rester avec son mari.

Dans l'épilogue, Payne se retrouve en enfer. Sa fiancée lui apparaît, telle un ange dans le ciel et il est finalement libre de la rejoindre, grâce au bien qui a résulté de sa chanson "Home, Sweet Home".

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Prologue et épilogue

Premier épisode

Deuxième épisode

Troisième épisode

Autour du film[modifier | modifier le code]

Selon des sources récentes, le vrai John Howard Payne ne fut pas reconnu comme l'auteur de la chanson et ne toucha donc pas de royalties. Il passa la plupart de ses dernières années sans toit et sans argent[1]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. selon fiche du film sur le site de l'AFI (Cf. lien externe)