Holkham Hall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

52° 56′ 58″ N 0° 48′ 26″ E / 52.94939, 0.80728

Holkham Hall

Holkham Hall est une grande maison de campagne du XVIIIe siècle située à côté du village de Holkham, sur la côte nord du comté de Norfolk en Angleterre. Elle a été construite dans le style néo-palladien pour Thomas Coke, comte de Leicester, par l'architecte William Kent, aidé de Richard Boyle.

La construction[modifier | modifier le code]

Holkham Hall est construit pour le comte de Leicester Thomas Coke. Celui-ci est né en 1697[1]. Le 21 août 1712, le jeune Thomas Coke entama un Grand Tour à travers l’Europe qui devait durer jusqu‘en juin 1718. Il fait alors deux rencontres déterminantes en Italie ; d’une part l’aristocrate et architecte Lord Burlington, chef de file du néo-palladianisme anglais, et d’autre part l’architecte et paysagiste William Kent. C’est lors de cette période que nait le projet de Holkham Hall[2]. Il réunit pendant ces six années une importante collection d’antiquités, de peintures, de dessins et de gravures. William Kent négocia pour lui une partie de ces achats. La nouvelle demeure construite à la place de la maison familiale pourrait ainsi refléter son admiration pour les villas palladiennes et lui permettre d’accueillir sa collection.

À son retour en Angleterre, Thomas Coke passe son temps à chasser, boire et jouer[2]. Les projets de Thomas Coke sont aussi retardés par ses difficultés financières. Lors du Krach boursier de 1720, il perd 37.928 livres dans l’effondrement des actions de la South Sea Company en 1720[3]. Les travaux commencèrent seulement en 1734 et ne devaient s’achever que 30 ans plus tard en 1764[4]. Les plans furent conçus par William Kent, en collaboration avec Thomas Coke lui-même et Richard Boyle, duc de Burlington. William Kent mourut en 1748, Lord Burlington en 1753. Thomas Coke, devenu comte de Leicester en 1744, meurt quant à lui en 1759, soit cinq ans avant la fin des travaux. C’est Matthew Brettingham qui supervisa la fin des travaux. Ce dernier publia en 1764 - sous son seul nom - un recueil des plans d’Holkham Hall, The Plans, Elevations and Sections of Holkham Hall in Norfolk[5].

Le style[modifier | modifier le code]

Plan simplifié du piano nobile de Holkham Hall.

Le style Palladien est admiré par les whigs, dont Thomas Coke, qui cherchaient à s'identifier aux romains. Kent conçoit l'apparence externe de la bâtisse. Il s'inspire de la villa restée à l'état de projet, la Villa Mocenigo, conçue par Andrea Palladio[6]. Les plans de celle-ci apparaissent dans l'ouvrage I Quattro Libri dell'Architettura. Kent y apporte des modifications lorsqu'il réalise ceux de l'Holkham Hall.

Ces plans se caractérisent notamment par un large bloc central de 2 niveaux. À l'étage du piano nobile « étage noble », on trouve une série d'appartements d'état situées autour de deux cours intérieurs. celles-ci ont une fonction architecturale plus que récréative ; elles sont prévues pour apporter de la luminosité. Le bloc central est ensuite flanqué de quatre ailes rectangulaires[7]. Celle-ci sont liées au corps central par de petites ailes d'une baie sur deux niveaux[2].

Extérieur[modifier | modifier le code]

Façade nord
Façade sud

La façade principale, orientée vers le sud, est longue de 104.9 mètres[N 1]. Son austérité est cassée par un portique de six colonnes. Le bloc central est terminé de chaque côté par une partie légèrement avancée contenant une fenêtre vénitienne. Elle est surmontée par une tour carrée d'un étage couvert par un toit pyramidal similaire à ceux employé par Inigo Jones pour la Wilton House un siècle auparavant[8]. Aussi un portique quasi identique fut aussi imaginé par Jones et Isaac de Caus pour cette même demeure mais il ne fut jamais réalisé.

Les ailes flanquées abritent les services et les pièces secondaires. La famille loge dans celle du sud-ouest et les invités dans celle du nord-ouest. La chapelle se trouve dans l'aile sud-est et les cuisines au nord-est. Chaque aile est extérieurement identique aux autres.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. longueur comprise d'une aile flanquée à l'autre

Références[modifier | modifier le code]

  1. Christine Hiskey 1997, p. 144-158
  2. a, b et c Michael I Wilson 1984, p. 173-176
  3. W.A Speck, Stability and Strife: England 1714-1760, Harvard University Press, 1978.
  4. John Summerson 1954, p. 204
  5. Howard Colvin, A biographical dictionary of British architects, 1600-1840, Paul Mellon Centre for Studies in British Art
  6. David Watkin 2005, p. 375
  7. Nigel R. Jones 2005, p. 145
  8. Jane Turner 1996, p. 225

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Christine Hiskey, The Building of Holkham Hall: Newly Discovered Letters, Architectural History vol. 40,‎ 1997
  • (en) Nigel R. Jones, Architecture of England, Scotland, and Wales, Greenwood Press,‎ 2005 (ISBN 0-3133-1850-6)
  • (en) Nick Prior, Museums and Modernity: Art Galleries and the Making of Modern Culture, Berg Publishers,‎ 2002 (ISBN 1-8597-3508-8)
  • (en) John Summerson, Architecture in Britain, 1530 to 1830, Baltimore, MD: Penguin Books,‎ 1954
  • (en) Jane Turner, The dictionary of art, Grove Publications,‎ 1996 (ISBN 1-8844-4600-0)
  • (en) David Watkin, A History of Western Architecture, Laurence King Publishing,‎ 2005 (ISBN 1-8566-9459-3)
  • (en) Michael I Wilson, William Kent: Architect, Designer, Painter, Gardener, 1685-1748, Routledge,‎ 1984 (ISBN 0-7100-9983-5)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Elizabeth Angelicoussis : Arcadia in Norfolk: The Sculpture Collection at Holkham Hall.

Sur les autres projets Wikimedia :