Holiday (chanson de Madonna)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Holiday.
Fairytale bookmark silver light.png Vous lisez un « bon article ». Cscr-featuredtopic silver.svg Il fait partie d'un « bon thème ».

Holiday

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Holiday présent sur la pochette du single

Single de Madonna
extrait de l'album Madonna
Face A Holiday
Face B I Know It
Sortie 7 septembre 1983[1]
Enregistré Mars 1983[2]
Sigma Sound Studios
(New York, États-Unis)
Durée 6:07 (version album)
4:05 (version The Immaculate Collection)
Genre Dance pop, Synth pop
Format Disque vinyle
Auteur-compositeur Curtis Hudson
Lisa Stevens
Producteur John « Jellybean » Benitez
Label Sire Records
Warner Bros. Records

Singles de Madonna

Pistes de Madonna

Holiday est le troisième single de la chanteuse américaine Madonna sorti le 7 septembre 1983, il apparaît sur l'album Madonna produit par Sire Records cette même année. Écrite par Curtis Hudson et Lisa Stevens de Pure Energy, la chanson est proposée à Madonna par le producteur John Benitez alors qu'elle recherche un succès potentiel pour l'inclure dans son premier album. Le morceau est bâti autour de guitares, de sons électroniques d'applaudissements et de passages de cordes synthétisées, pendant que la chanteuse raconte les sentiments que chacun peut éprouver au sujet des vacances.

Commercialement, il s'agit de la première chanson de Madonna à entrer dans le top 20 du Billboard Hot 100 tout en ayant une bonne place dans le Billboard Hot Dance/Club Play Chart, le hit-parade dance américain. Holiday est aussi un succès international, entrant dans les hits parades de nombreux pays européens. Une réédition du titre en 1985 atteint même la deuxième place du hit-parade au Royaume-Uni. Madonna chante Holiday dans beaucoup de ses tournées, la chanson étant généralement incluse dans le rappel ou servant de clôture de concert. Différentes interprétations de ce tube font partie des vidéos enregistrées lors des tournées. De nombreux artistes la reprennent et elle apparaît aussi dans des génériques de sitcoms comme Will et Grace.

Genèse[modifier | modifier le code]

Madonna interprétant Holiday lors du Drowned World Tour

En 1983, Madonna enregistre son premier album avec l'aide du réalisateur artistique Reggie Lucas de Warner Bros. Records. Celui-ci est contacté par Sire Records lorsque le premier single de la chanteuse, Everybody, connaît le succès dans les discothèques new-yorkaises[a 1]. Cependant Madonna n'a pas assez d'argent pour réaliser l'album[a 2]. Lucas, de son côté, présente le projet à John Benitez, un DJ du Funhouse disco, qui remixe les morceaux déjà disponibles pour les pistes de danse. Pendant ce temps, en raison d'un conflit d'intérêts, le collaborateur de Madonna pour Everybody, Stephen Bray, vend la chanson Ain't No Big Deal à un autre label, la rendant indisponible pour le projet de Madonna[a 2]. C'est Benitez qui découvre une nouvelle chanson écrite par Curtis Hudson et Lisa Stevens du groupe pop Pure Energy[a 3]. La chanson, intitulée Holiday, avait déjà été refusée par Phyllis Hyman et Mary Wilson du groupe The Supremes[a 4]. Après l'enregistrement de la partie chantée par Madonna, Benitez passe quatre jours à essayer de rendre le titre plus attrayant commercialement avant la date-butoir d'avril 1983[a 2],[a 4]. Juste avant son achèvement, Madonna et Benitez retravaillent la bande-son chez leur ami Fred Zarr à Brooklyn[a 4], qui y ajoute un solo de piano vers la fin[a 3].

Au départ, Lucky Star devait paraître en single, mais c'est Holiday qui est choisi pour sortir à sa place. Devant le succès de cette dernière chanson, Lucky Star sort finalement deux mois plus tard. Madonna n'apparaît pas sur la pochette originale de Holiday, peut-être parce que son label ne souhaite pas que le public découvre qu'elle n'est pas une artiste de R&B noire. C'est ainsi qu'ils choisissent une photo d'une gare avec l'avant d'un train[a 2]. En 1987, Holiday est remixée en versions dub et groove pour la compilation You Can Dance[3]. La chanson est également disponible sur la compilation The Immaculate Collection dans une version raccourcie[a 5]. En 2005, durant une interview sur CBS News, Madonna déclare que Holiday est sa chanson préférée[4].

Une vidéo musicale avait été tournée, où figure notamment Christopher Ciccone (en), frère de Madonna, mais elle n'a jamais connu de sortie officielle.

Composition musicale[modifier | modifier le code]

Musicalement, la chanson se situe dans une signature rythmique en 4/4 avec un tempo de 116 pulsations par minute[5]. Elle est composée en Ré majeur et dure 6 min 07 s[5]. La voix de Madonna traverse la gamme vocale de si3 à do♯5 tandis que la chanson suit la progression d’accords majeurs : sol, la, la et si au tout début, quand Madonna commence à chanter Holiday, et change en sol, la, fa dièse et retour au sol quand elle poursuit avec « Celebrate ! »[5]. Selon Rikky Rooksby, la chanson suit une succession d'accords ressemblant à celle de la chanson de Cyndi Lauper, Time After Time. Cette séquence de quatre notes continue et s'accompagne de guitares, de sons d'applaudissements électroniques et d'un arrangement de cordes synthétisées. Une progression répétitive se met en place dès l'arrivée du refrain[a 6]. Vers la fin de la chanson, cette progression change dès qu'un break, réalisé par un piano, se fait entendre. Les paroles expriment le sentiment universel que tout le monde a besoin de prendre des vacances[a 6].

Réception[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Madonna interprétant Holiday lors du Blond Ambition Tour.

La chanson reçoit de bonnes critiques de la part du public. Selon Rikky Rooksby, auteur du livre The Complete Guide to the Music of Madonna, « Holiday était aussi contagieux que la peste. Il suffit de l'écouter une fois pour que ce fichu hook ne sorte plus de votre esprit[a 6] ». Jim Farber de Entertainment Weekly indique que Holiday satisfait l'oreille musicale des deux côtés de l'Atlantique[6] et pendant son reportage sur The Immaculate Collection, David Browne, qui vient lui aussi de Entertainment Weekly, trouve que Holiday est « une petite chanson dance entraînante », et loue également le travail d'orfèvre qu'a été la production de la chanson[7]. Mary Cross, auteur d'une biographie sur Madonna, décrit Holiday comme « une chanson simple, rafraîchissante et pleine de bonne humeur[a 7] ». Sal Cinquemani de Slant Magazine trouve que la chanson est légère[8], tandis que Stephen Thomas Erlewine de Allmusic la qualifie d'effervescente et voit en elle l'une des meilleures chansons de l'album Madonna[9]. Ce dernier, dans sa critique de la compilation The Immaculate Collection, va même dire que c'est l'un des plus grands titres de Madonna[10]. Bill Lamb de About.com déclare que la chanson, tout comme Lucky Star et Borderline, est un modèle dans le genre dance-pop[11] et Don Shewey de Rolling Stone estime que les paroles simples de la chanson sonnent habilement[12].

Classements[modifier | modifier le code]

Holiday est le premier gros succès de Madonna et reste dans les hit-parades entre Thanksgiving et Noël 1983[a 4]. Le single entre dans le Billboard Hot 100 dès le 29 octobre 1983 à la 88e place[13] et atteint la seizième le 4 février 1984, restant dix-huit semaines dans ce hit-parade[14]. La chanson arrive à la 8e place du Billboard Hot Dance Club Song le 2 novembre 1983 et il s'agit de la première chanson de Madonna à se positionner en tête du Hot Dance Club Play. Elle conserve la première place pendant cinq semaines et ressort avec Lucky Star sur un single comportant des titres phares[a 2],[15]. La chanson rentre également dans le Hot R&B/Hip-Hop Songs, y reste vingt semaines et parvient à la 25e place[16]. À la fin de l'année 1984, elle termine à la 79e position du classement annuel du Billboard[17].

Au Canada, la chanson arrive à la 48e position du RPM le 21 janvier 1984[18] et atteint la 39e place[19]. Elle revient ensuite à la 45e place en mars 1984[20] et atteint la 32e place en avril 1984[21]. Au total, elle reste dans les hit-parades pendant douze semaines[22]. Au Royaume-Uni, la chanson se classe dans les hit-parades à trois reprises. Lors de sa sortie initiale dans ce pays en 1984, le single décroche la sixième place du classement[23]. L'année suivante, le single est réédité avec Think of Me sur sa face B, et entre de nouveau dans le classement en 32e place puis en seconde position durant l'été 1985, juste derrière Into The Groove, le dernier single en date de la chanteuse, qui détiennent ainsi les première et seconde positions dans ce classement[24]. Enfin, quand la chanson sort à nouveau au Royaume-Uni en 1991 dans la compilation The Holiday Collection, elle se classe à la cinquième place[25]. En Europe, la chanson atteint le top 10 en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne et en Irlande[26],[27],[28],[29] et se classe dans le top 40 en France, en Italie, en Suède et en Suisse[30],[31],[32],[33]. Le succès de Holiday se ressent dans d'autres pays comme en Australie où la chanson parvient à se hisser dans le top 5[a 8]. Selon l'Official Charts Company, la chanson s'est vendue à 770 000 exemplaires au Royaume-Uni[34].

Interprétations scéniques[modifier | modifier le code]

Madonna interprétant Holiday lors du Sticky & Sweet Tour où elle rend hommage à Michael Jackson

Madonna interprète Holiday pendant la quasi-totalité de ses tournées, The Virgin Tour, Who's That Girl Tour, Blond Ambition Tour, The Girlie Show World Tour, Drowned World Tour, Re-Invention Tour, Sticky & Sweet Tour et The MDNA Tour en 2012. En 1984, Holiday est un véritable succès et permet à Madonna d'être invitée à sa première émission télévisée, l'American Bandstand présentée par Dick Clark[a 7]. Puis elle ajoute cette chanson au programme du Virgin Tour en 1985, et l'interprète en deuxième position[a 9]. La même année en juillet, elle la chante au Live Aid, un concert humanitaire à Philadelphie[a 10].

En 1987, Madonna chante Holiday durant le Who's That Girl Tour, en clôture du concert. Elle y interprète une version énergique du titre, soulignant la nature festive et saine du thème de la chanson[a 11]. Deux enregistrements de cette version sont disponibles : le premier dans le Ciao, Italia! – Live from Italy, enregistré dans le Stadio olimpico à Turin, le 4 septembre 1987[35] et le second dans le Who's That Girl - Live in Japan enregistré au Korakuen Stadium de Tokyo le 22 juin 1987[36].

Pour le Blond Ambition World Tour en 1990, Madonna dit « Je voulais lancer une vieille chanson pour le plaisir et Holiday semblait être la préférée du public. En plus, c'est l'une des seules vieilles chansons que je pouvais chanter sans me dire que j'en faisais trop[a 12] ». Le titre a fait alors l'objet de trois captations visibles dans le Blond Ambition - Japan Tour 90, le Live! - Blond Ambition World Tour 90 et le documentaire In Bed with Madonna[37],[38],[39]. L'interprétation est nominée dans quatre catégories au MTV Video Music Awards de 1992 : meilleure vidéo féminine, meilleure vidéo dance, meilleure chorégraphie dans une vidéo et meilleure cinématographie d'une vidéo. Toutefois, elle ne gagne dans aucune de ces catégories[40].

Dans le Girlie Show en 1993, elle est interprétée alternativement, dans une version très martiale[a 13], en deuxième et dernière position du concert[41]. Au milieu de la chanson, Madonna fait une pause pour une imitation d'entraînement militaire avec ses danseurs et son public[a 14]. Cette interprétation suscite de vives réactions à Porto Rico quand Madonna frotte le drapeau portoricain entre ses jambes[42]. En 2001, lors du Drowned World Tour, les habits de Madonna, spécialement créés pour la chanson, lui donnent l'apparence d'une fille venant des ghettos américains[a 15]. Dans le Re-Invention Tour en 2004, Holiday est encore choisie comme clôture de ses concerts[a 16] et elle propose une coloration folklorique car Madonna porte un kilt écossais durant son interprétation[43]. Lorsque la chanson débute, Madonna et ses danseurs effectuent la chorégraphie habituelle face à la salle puis elle monte dans les gradins et continue de chanter pendant que des confettis lui tombent dessus[a 16]. Holiday est incluse dans le documentaire I'm Going to Tell You a Secret[44] et Stephen Thomas Erlewine de Allmusic conclut que la chanson « donne le sentiment qu'elle pouvait s'adapter à la jeunesse européenne, dans le style rétro-disco de camping du Confessions Tour[45] ».

La piste est ajoutée aux concerts lors de la seconde partie du Sticky & Sweet Tour de 2008-2009. Elle remplace le titre Heartbeat de l'album Hard Candy et rend hommage à Michael Jackson, mort une semaine avant le début de cette seconde partie de la tournée[46],[47]. Lorsque Madonna interprète sa chanson, une photo de Jackson apparaît sur scène et un sosie du « roi de la pop » arrive sur scène avec les vêtements caractéristiques de Jackson[47]. La musique continue ensuite sur un medley des chansons de ce dernier, comme Billie Jean et Wanna Be Startin' Somethin', tandis que le sosie imite ses pas de danses, dont le moonwalk. Pendant ce temps Madonna tape dans ses mains, se balance et sautille dans tous les sens alors que défilent sur un grand écran des photos de Jackson au fil des années[48]. À la fin, Madonna dit à son public « Rendons hommage à l'un des plus grands artistes que le monde ait connu » et le public applaudit[47].

Reprises[modifier | modifier le code]

Le groupe de synthpop britannique Heaven 17 enregistre une reprise en 1999 pour la compilation Virgin Voices Vol. 1: A Tribute To Madonna[49]. En 2002, Mad'House enregistre une version dance[50] : Holiday pour son album Absolutely Mad[51]. Girl Authority reprend le titre en 2007 pour son album Road Trip[52]. Le chanteur français Quentin Elias du groupe Alliage la reprend pendant l'une de ses représentations en direct[53]. En 1986, le duo néerlandais MC Miker G & DJ Sven sortent une reprise de Holiday intitulée Holiday Rap qui utilise un morceau du refrain de la chanson de Madonna. Celle-ci obtient un grand succès en entrant dans les hit-parades français, néerlandais et suisse et atteint même le top 10 en Autriche, Norvège et Suède[54]. Les basses de Holiday sont samplées par The Avalanches dans deux chansons (Stay Another Season et Little Journey) de leur album Since I Left You sorti en 2000[55].

Le morceau est refait par Will et Grace sous le titre He's Hot pour l'album de la sitcom en 2004 et comprend même des échantillons de la voix de Madonna. La quasi-totalité des parties instrumentales de la chanson He's Hot utilisent des échantillons de la chanson originale[56]. La série canadienne Degrassi : La Nouvelle Génération, connue pour donner le titre d'un tube des années 1980 à chacun des ses épisodes, a nommé l'un de ses épisodes en deux parties d'après cette chanson[57],[58]. Holiday apparaît dans le jeu vidéo Karaoke Revolution Presents: American Idol Encore sorti en 2008[59].

Versions[modifier | modifier le code]

Single 33 tours version É.U./Europe [60],[61]

  1. Holiday (Version courte) - 4:04
  2. I Know It - 3:45

Single 45 tours version É.U./Europe [62],[63]

  1. Holiday (Version album) - 6:07
  2. I Know It - 3:45

Single 33 tours version R.U. [64]

  1. Holiday (Version courte) - 4:04
  2. Think of Me - 4:53

Single 45 tours version R.U. [65]

  1. Holiday (Version album) - 6:07
  2. Think of Me - 4:53

Crédits[modifier | modifier le code]

  • Madonna - chant, cencerro
  • Curtis Hudson - auteur, guitares
  • Lisa Stevens - auteur
  • John « Jellybean » Benitez - producteur
  • Fred Zarr - batteries, basse Moog, synthétiseur, piano acoustique
  • Raymond Hudson - basse
  • Bashiri Johnson - percussions
  • Tina B. - chœurs
  • Norma Jean Wight - chœurs

Source[2]

Classements par pays[modifier | modifier le code]

Pays Meilleure
position
Semaines
dans le
classement
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control Charts) 9[28]
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA Charts) 4[a 8]
Drapeau de la Belgique Belgique 26[26]
Drapeau du Canada Canada (RPM) 32[21]
Drapeau de la France France (Top 50) 5[30]
Drapeau de l'Irlande Irlande (Irish Singles Chart) 2[29]
Drapeau de l'Italie Italie 26[31]
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (1984) 7 (9 semaines)[27]
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (1985) 10 (13 semaines)[27]
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (1991) 24 (8 semaines)[27]
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (Official Charts Company) 6 (11 semaines)[23]
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (1985) 2 (10 semaines)[24]
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (1991) 5 (7 semaines)[25]
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan) 20[32]
Drapeau de la Suisse Suisse 18[33]
Drapeau des États-Unis États-Unis Billboard Hot 100 16 (21 semaines)[14]
Drapeau des États-Unis États-Unis Billboard Hot Dance/Club Play Chart 1 (5 semaines)[15]
Drapeau des États-Unis États-Unis Billboard Hot R&B/Hip-Hop Singles & Tracks 25[16]

Succession à la première place[modifier | modifier le code]

Compléments[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Carol Clerk, Madonnastyle, Omnibus Press,‎ 2002 (ISBN 0-711-98874-9) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • (en) Mary Cross, Madonna: A Biography, Greenwood Publishing Group,‎ 2007 (ISBN 0-313-33811-6) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • (en) Douglas Kellner, Media Culture: Cultural Studies, Identity, and Politics Between the Modern and the Postmodern, Routledge,‎ 1995 (ISBN 0-415-10570-6) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • (en) James Lull et Stephen Hinerman, Media scandals: morality and desire in the popular culture marketplace, Columbia University Press,‎ 1997 (ISBN 0-231-11165-7) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • (en) Mick St. Michael, Madonna 'talking': Madonna in Her Own Words, Omnibus Press,‎ 2004 (ISBN 1-844-49418-7) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • (en) Andrew Morton, Madonna, Macmillan,‎ 2002 (ISBN 0-312-98310-7) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • (en) Rikky Rooksby, The Complete Guide to the Music of Madonna, Omnibus Press,‎ 2004 (ISBN 0-711-99883-3, lire en ligne) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • (en) Dirk Timmerman, Madonna Live! Secret Re-inventions and Confessions on Tour, Maklu,‎ 2007 (ISBN 9-085-95002-3) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • (en) Debbi Voller, Madonna: The Style Book, Omnibus Press,‎ 1999 (ISBN 0-711-97511-6) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Madonna.com > Discography > Holiday », sur Madonna.com (consulté le 26 septembre 2010)
  2. a et b (1983). Crédits de l'album Madonna par Madonna. Sire Records. (9 23867-1)
  3. (en) Stephen Thomas Erlewine, « You Can Dance > Overview », sur Allmusic,‎ 4 août 1987 (consulté le 27 avril 2010)
  4. (en) Brian Dakss, « Madonna, Elvis Alike In Key Way », sur CBS News,‎ 13 décembre 2005 (consulté le 27 avril 2010)
  5. a, b et c (en) « Digital Sheet Music - Madonna - Holiday », sur MusicNotes.com (consulté le 27 avril 2010)
  6. (en) Jim Farber, « The Girl Material », sur Entertainment Weekly,‎ 27 juillet 2001 (consulté le 27 avril 2010)
  7. (en) « Madonna - The Immaculate Collection », sur Entertainment Weekly (consulté le 28 avril 2010)
  8. (en) Sal Cinquemani, « Madonna (Remastered) Review », sur Slant Magazine,‎ 9 septembre 2001 (consulté le 28 avril 2010)
  9. (en) Stephen Thomas Erlewine, « Madonna : Review », sur Allmusic,‎ 10 juin 1983 (consulté le 28 avril 2010)
  10. (en) Stephen Thomas Erlewine, « The Immaculate Collection : Review », sur Allmusic,‎ 12 décembre 1990 (consulté le 28 avril 2010)
  11. (en) Bill Lamb, « Madonna Discography », sur About.com,‎ 5 juin 2008 (consulté le 28 avril 2010)
  12. (en) Don Shewey, « Madonna album review », sur Rolling Stone,‎ 29 septembre 1983 (consulté le 28 avril 2010)
  13. (en) « Madonna - Holiday - The Billboard Hot 100 », sur Billboard magazine (consulté le 3 juillet 2009)
  14. a et b (en) « Madonna - Holiday - The Billboard Hot 100 », sur Billboard magazine (consulté le 3 juillet 2009)
  15. a et b (en) « Madonna > Charts & Awards > Billboard Singles », sur Allmusic (consulté le 30 avril 2010)
  16. a et b (en) « Madonna - Holiday - Hot R&B/Hip-Hop Songs », sur Billboard magazine (consulté le 30 avril 2010)
  17. (en) « Billboard Hot 1984 », Billboard, vol. 96, no 51,‎ 22 décembre 1984, p. 14 (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  18. (en) « Top Singles - Volume 39, No. 20, January 21, 1984 », sur RPM (consulté le 30 avril 2010)
  19. (en) « Top Singles - Volume 39, No.25, 25 February 1984 », sur RPM (consulté le 30 avril 2010)
  20. (en) « Top Singles - Volume 40, No.2, March 17 1984 », sur RPM (consulté le 30 avril 2010)
  21. a et b (en) « Top Singles - Volume 40, No. 5, April 07 1984 », sur RPM (consulté le 30 avril 2010)
  22. (en) « Top Singles - Volume 40, No. 7, April 21 1984 », sur RPM (consulté le 30 avril 2010)
  23. a et b (en) « Madonna - Holiday (1984) », sur Official Charts Company (consulté le 30 avril 2010)
  24. a et b (en) « Madonna - Holiday (1985) », sur Official Charts Company (consulté le 30 avril 2010)
  25. a et b (en) « Madonna - Holiday (1991) », sur Official Charts Company (consulté le 30 avril 2010)
  26. a et b (nl) « Radio 2 - Top 30 van zaterdag 05 mei 1984 », sur VRT Top 30 (consulté le 30 avril 2010)
  27. a, b, c et d (nl) « Madonna - Holiday », sur MegaCharts (consulté le 30 avril 2010)
  28. a et b (de) « Cnartverfurlong - Madonna - Holiday », sur Media Control Charts (consulté le 30 avril 2010)
  29. a et b (en) « The Irish Charts - All There Is To Know », sur Irish Recorded Music Association (consulté le 30 avril 2010)
  30. a et b « Madonna - Holiday (1991) », sur Syndicat national de l'édition phonographique (consulté le 30 avril 2010)
  31. a et b (it) « Indice per Interprete : M », sur Federation of the Italian Music Industry (consulté le 30 avril 2010)
  32. a et b (en) « Madonna - Holiday (Sweden) », sur Sverigetopplistan (consulté le 30 avril 2010)
  33. a et b (de) « Madonna - Holiday (1985) », sur Classements musicaux en Suisse (consulté le 30 avril 2010)
  34. (en) « Madonna: The Official Top 40 », sur Official Charts Company (consulté le 20 décembre 2010)
  35. Madonna Ciao, Italia! – Live from Italy [VHS] Warner Home Video (1988)
  36. Madonna Who's That Girl - Live in Japan [VHS] Warner Home Video (1987)
  37. Madonna Blond Ambition - Japan Tour 90 [VHS] Warner Home Video (1990)
  38. Madonna Live! - Blond Ambition World Tour 90 [VHS] Warner Home Video (1990)
  39. (en) Jeff Goodlum, « Truth or Dare », sur Rolling Stone,‎ 4 décembre 2000 (consulté le 1er mai 2010)
  40. (en) « MTV Video Music Awards - 1992 - Highlights, Winners, Performers », sur MTV (consulté le 1er mai 2010)
  41. Madonna The Girlie Show - Live Down Under [DVD] Warner Home Video (1993)
  42. (en) Neil Smith, « Show-stealer Madonna on tour », sur BBC,‎ 24 mai 2004 (consulté le 1er mai 2010)
  43. (en) Stephen M. Silverman, « Madonna's Wardrobe Ready for Reinvention », sur People,‎ 20 mai 2004 (consulté le 1er mai 2010)
  44. Madonna I'm Going to Tell You a Secret [DVD] Warner Home Video (2005)
  45. (en) Stephen Thomas Erlewine, « I'm Going to Tell You a Secret > Overview », sur Allmusic,‎ 9 septembre 2006 (consulté le 1er mai 2010)
  46. (en) « Madonna's Emotional Onstage Tribute to Jackson », sur Hollywood.com (consulté le 1er mai 2010)
  47. a, b et c (en) Saad Nardeen, « Madonna pays tribute to Michael Jackson in concert », sur Associated Press,‎ 5 juillet 2009 (consulté le 6 juillet 2009)
  48. (en) Jason Rodriguez, « Madonna Salutes Michael Jackson At London's O2 Arena », sur MTV,‎ 5 juillet 2009 (consulté le 1er mai 2010)
  49. (en) Jason Ankeny, « Heaven 17 > Overview », sur Allmusic,‎ 28 octobre 1999 (consulté le 1er mai 2010)
  50. (en) « Absolutely Mad > Overview », sur Allmusic (consulté le 1er mai 2010)
  51. (en) « Mad'House - Absolutely Mad - Radikal Album », sur Yahoo! Music (consulté le 1er mai 2010)
  52. (en) « Girl Authority - Roadtrip », sur HMV (consulté le 1er mai 2010)
  53. (en) « Quentin Elias performing Holiday », sur Yahoo! Music (consulté le 1er mai 2010)
  54. (en) « M.C. Miker and Deejay Sven - Holiday Rap », sur Ultratop 50 (consulté le 1er mai 2010)
  55. (en) Christine Hseigh, « The Avalanches: Since I Left You < Reviews », sur PopMatters,‎ 6 novembre 2001 (consulté le 1er mai 2010)
  56. (en) Carla Hay, « Will & Grace' Compilation Album in Works », sur Yahoo! Music,‎ 17 juillet 2004 (consulté le 1er mai 2010)
  57. (en) « Degrassi: The Next Generation: Holiday (1) », sur TV.com (consulté le 1er mai 2010)
  58. (en) « Degrassi: The Next Generation: Holiday (2) », sur TV.com (consulté le 1er mai 2010)
  59. (en) Jonathan Miller, « Karaoke Revolution Party: Good times never seemed so good », sur IGN Entertainment,‎ 14 novembre 2005 (consulté le 1er mai 2010)
  60. (1983). Crédits du single Holiday par Madonna. Sire Records. (7-29478)
  61. (1983). Crédits du single Holiday par Madonna. Sire Records. (92.9478-7)
  62. (1983). Crédits du single Holiday par Madonna. Sire Records. (GSRE 0494)
  63. (1983). Crédits du single Holiday par Madonna. Sire Records. (92-0176-0)
  64. (1983). Crédits du single Holiday par Madonna. Sire Records. (929405-7)
  65. (1983). Crédits du single Holiday par Madonna. Sire Records. (920 173-0)

Références bibliographiques

  1. Rikky Rooksby 2004, p. 9
  2. a, b, c, d et e Rikky Rooksby 2004, p. 10
  3. a et b Mary Cross 2007, p. 26
  4. a, b, c et d Andrew Morton 2002, p. 158
  5. Rikky Rokksby 2004, p. 9
  6. a, b et c Rikky Rooksby 2004, p. 13
  7. a et b Mary Cross 2007, p. 27
  8. a et b (en) David Kent, Australian Chart Book 1970-1992,‎ 1993 (ISBN 0-646-11917-6)
  9. Carol Clerk 2002, p.42
  10. Debbi Voller 1999, p. 56
  11. Douglas Kellner 1995, p. 276
  12. Mick St. Michael 2004, p. 52
  13. Carol Clerk 2002, p. 139
  14. James Lull et Stephen Hinerman 1997, p. 250
  15. Carol Clerk 2002, p. 174
  16. a et b Dirk Timmerman 2007, p. 47

Liens externes[modifier | modifier le code]

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 26 mai 2010 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.
Bon thème
6 articles
           Bon article Madonna (album)
Madonna by David Shankbone.jpg
Bon article Everybody
Bon article Burning Up
Bon article Holiday
Bon article Lucky Star
Bon article Borderline