Holden Caulfield

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Holden et Caulfield.
Holden Caulfield
Personnage de fiction apparaissant dans
L'Attrape-Cœurs.

Origine américain
Sexe Masculin

Créé par J. D. Salinger
Roman(s) L'Attrape-cœurs

Holden Caulfield est un personnage créé par l'écrivain américain J. D. Salinger. Il s'agit d'un adolescent, héros du roman L'Attrape-cœurs (The Catcher in the Rye), œuvre la plus célèbre de Salinger publiée en 1951.

Description du personnage[modifier | modifier le code]

Holden Caulfield est un des personnages les plus marquants de la littérature du XXe siècle.

Dans L'Attrape-Cœurs, Caulfield est âgé de 17 ans. Il relate des événements survenus dans les mois précédents, alors qu'il était âgé de 16 ans. Il s'enfuit de l'école secondaire qu'il fréquente, quelques jours avant Noël, et erre dans la ville de New York.

Le personnage apparaît également sous le nom Holden Morrisey Caulfield dans une nouvelle de Salinger intitulée Slight Rebellion off Madison, publiée par The New Yorker le 22 décembre 1946.

Controverse[modifier | modifier le code]

  • L'attrape-cœurs était le livre préféré de Mark David Chapman, l'assassin de John Lennon. Il l'avait sur lui au moment du meurtre. : Après avoir tiré sur Lennon, il attend la police en lisant tranquillement. Il déclarera à la police : « Je suis sûr que la plus grande partie de moi-même est Holden Caulfield. L'autre doit être le diable. »

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Dans la culture populaire, on dénombre plusieurs références à Holden Caulfield à la télévision, au cinéma, et dans la musique.

Culture populaire dans la musique[modifier | modifier le code]

  • Le groupe français Indochine a rendu hommage à Salinger dans sa chanson Des Fleurs pour Salinger de l'album Le Baiser en 1990. Le groupe inclut dans sa chanson un extrait de L'Attrape-cœurs

« Je ferais semblant d’être sourd-muet et j’épouserais cette fille sourde et muette. On vivra près d’un ruisseau, près des bois mais pas dans les bois... »

[1]

  • Une chanson intitulée Who Wrote Holden Caulfield? (Qui a écrit Holden Caulfield ?) se retrouve sur l'album Kerplunk (1992) du groupe punk américain Green Day. Le chanteur du groupe, Billie Joe Armstrong, a déjà cité The Catcher in the Rye comme son livre préféré, et estime que Holden Caulfield était un punk avant que le mot même n'existe.
  • De plus, L'Attrape-Cœurs est le livre préféré de Frank Iero, guitariste rythmique du groupe My Chemical Romance, il s'en inspira pour le nom de son premier groupe : Pencey Prep (pour l'école du nom de Pencey Prepatory qu'Holden quitte).
  • Le groupe Screeching Weasel a également endisqué une pièce[Quoi ?] intitulée I Wrote Holden Caulfield.
  • En 2001, le groupe américain The Ataris a utilisé les dernières paroles prononcées par Holden pour conclure leur pièce If You Want To Hear About It. Le titre même de la pièce est composé précisément des premiers mots du roman de Salinger.
  • Le groupe de ska punk américain Streetlight Manifesto fait référence à Holden Caulfield dans une pièce intitulée Here's to life.
  • Il existait un groupe alternatif aux États-Unis, dans les années 1990, qui s'appelait The Caulfields.
  • Le groupe de jazz manouche Djivilli Quartet a composé une chanson intitulée Lettre à Holden Caulfield.
  • Le groupe de pop rock français Holden, créé par Armelle Pioline et Mocke, auteur de plusieurs albums (Pedrolira, Chevrotine, Fantomatisme) est aussi une référence à ce personnage.
  • En 2007 le groupe de musique électronique allemand Bodi Bill sort le morceau "I love Holden Caufield".

Culture populaire dans les films et les séries télévisées[modifier | modifier le code]

Culture populaire dans les romans[modifier | modifier le code]

  • Le roman Star Wars "Red Harvest" de Joe Schreiber contenait un personnage façonné à partir de Holden Caulfield, mais fut supprimé après réécriture[2].

Références[modifier | modifier le code]