Holden (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir holden.

Holden est un groupe pop rock français (parisien) formé en 1998 autour de Mocke (guitare) et Armelle Pioline (chant).

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1997, le guitariste Dominique Dépret (également connu sous le pseudonyme Mocke) et Armelle Pioline rentrent de Dublin où ils ont habité 4 ans[1]. Ils forment le groupe Holden (en référence à Holden Caulfield[2]), pour enregistrer leurs premières maquettes. Ils rencontrent alors le batteur Pierre-Jean Grapin et Evan Evans (clavier) et Richard Cousin (basse). Ensemble ils sortent L'Arrière-Monde en 1998 sur le label indépendant Lithium. Les textes sont écrits pour un tiers en anglais.

Encouragé par le travail d'artistes tels que Dominique A (et son album La Fossette), le groupe décide d'assumer l'usage du français dans ses compositions. En 2001, ils rencontrent le producteur Atom (alias Uwe Schmidt) et lui confient le mixage de leur second album Pedrolira (2002, Village Vert). Atom réside au Chili et le groupe se découvre une certaine affinité avec le pays. Depuis le premier, les albums du groupe y sont distribués par le label du groupe chilo-français Panico. Il connaissent là-bas un réel succès[3].

En 2003, ils apparaissent dans une scène du film Violence des échanges en milieu tempéré de Jean-Marc Moutout. Le groupe a aussi l'occasion d'enregistrer de la musique pour le film Parentesis[4] de Pablo Solis. Richard Cousin quitte le groupe et rejoint Overhead en 2004 ; le bassiste Cristóbal vient alors compléter l'effectif.

Holden se rend à Santiago du Chili pour enregistrer l'album Chevrotine. L'album sort en 2006 et connaît un certain succès, dépassant le succès d'estime dont il est coutumier.

En 2009, la chanson Madrid est utilisée dans la série Damages (saison 2 épisode 7). Le 24 mars 2009, est sorti Fantômatisme, leur 4ème album.

En 2010, Armelle se lance sérieusement en solo en ravivant son projet Superbravo. Les textes sont majoritairement en anglais, contrairement à ceux de Holden.

Le 29 mars 2011 est sorti l'album Essentiel constitué d'un Best of et d'un CD d'inédit datant principalement de leur période Dublin.

Le 24 juin 2013, sort Sidération, un album financé par les fidèles du groupe via une campagne de financement communautaire sur le site Kisskissbankbank. Pour ce cinquième album, Armelle Pioline et Mocke s'entourent d'Emmanuel Mario et enregistrent en France.

Style[modifier | modifier le code]

Holden joue une musique qui se rapproche des compositions de Jean-Louis Murat[5]. Comme lui, ils ont du mal à se faire reconnaître au-delà du succès d'estime.

Les musiciens du groupe déclarent aimer autant le rock (The Velvet Underground) que le jazz (Thelonious Monk, Chet Baker, Billie Holiday) : le rock par histoire, le jazz de plus en plus au fur et à mesure qu'ils avancent dans leur carrière[6].

Discographie[modifier | modifier le code]

Participation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A Dublin, ils ont débuté leur carrière dans le groupe Happiness in Sexyland
  2. Holden Caulfield est le héros de L'Attrape-Cœurs (The Catcher in the Rye) de J. D. Salinger. Il s'agit d'un adolescent coriace et révolté qui arpente les rues de New York.
  3. Le Chili, c’est le Pérou pour Holden ; Télérama ; 15 mars 2006
  4. (en) Parentesis sur l’Internet Movie Database
  5. Le groupe a collaboré à plusieurs reprises avec Jean-Louis Murat. Armelle Pioline participe à l'album Lilith (2003) du chanteur. En 2004, le groupe enregistre une version de La belle vie (issue de l'album Pedrolira) en duo avec lui ; et sur l'album Chevrotine, la chanson L'Orage est un nouveau duo dont le chanteur signe le texte.
  6. D'autres influences sont parfois citées[réf. nécessaire] : Django Reinhardt, The Byrds, Broadcast, Beck, Joy Division, Glenn Gould, Robert Wyatt, The Strokes, Cat Power

Voir aussi[modifier | modifier le code]