Hocquigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hocquigny
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Avranches
Canton La Haye-Pesnel
Intercommunalité Communauté de communes de Granville, terre et mer
Maire
Mandat
Claude Lenoan
2014-2020
Code postal 50320
Code commune 50247
Démographie
Population
municipale
187 hab. (2012)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 48′ 49″ N 1° 24′ 20″ O / 48.813611, -1.40555648° 48′ 49″ Nord 1° 24′ 20″ Ouest / 48.813611, -1.405556  
Altitude Min. 67 m – Max. 126 m
Superficie 3,05 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de Manche
City locator 14.svg
Hocquigny

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de Manche
City locator 14.svg
Hocquigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hocquigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hocquigny

Hocquigny est une commune française, située dans le département de la Manche en région Basse-Normandie, peuplée de 187 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Couvrant 305 hectares, le territoire d'Hocquigny est le moins étendu du canton de La Haye-Pesnel.

Communes limitrophes d’Hocquigny[1]
Folligny (comm. ass. du Mesnil-Drey) Folligny Équilly
Folligny (comm. ass. du Mesnil-Drey) Hocquigny[1] La Haye-Pesnel
Folligny (comm. ass. du Mesnil-Drey),
La Lucerne-d'Outremer
La Lucerne-d'Outremer La Haye-Pesnel

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes terra Hoquinne au XIIe siècle, Uchinneio en 1172, Hoqueneum en 1248, Houquigné en 1349 et Houquigny en 1401[2]. Le toponyme serait issu d'un anthroponyme, roman tel que Hucco[3], ou germanique tel que Hokki[4] ou Hupikin[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ? 1994 Arsène Pinot    
1994[5] en cours Claude Lenoan[6] SE VRP du secteur agricole
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[6].

Économie[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 187 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2008, 2013, 2018, etc. pour Hocquigny[7]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Hocquigny a compté jusqu'à 384 habitants en 1821.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
362 217 253 384 338 366 323 354 357
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
343 334 300 283 269 253 258 259 243
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
222 223 171 180 186 181 177 190 206
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2012
205 171 153 148 139 144 177 186 187
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Pierre
  • Église Saint-Pierre (XVIe siècle). Cette église dépend de la paroisse Saint-Pierre-et-Saint-Paul du doyenné du Pays de Granville-Villedieu[10]. Elle abrite quelques œuvres classées à titre d'objets aux Monuments historiques[11].
  • Ancien prieuré Saint-Maur (XIIe siècle) appelé également la maison-Dieu de la Haye était un ensemble situé dans le vallon du ruisseau du Nélet, un affluent du Thar, à proximité de l'ancien château Ganne. Il fut fondé auXIIIe siècle par Foulques Paynel, seigneur d'Hambye et fut uni dès 1235 à l’hospice Saint-Jacques du Repas, fondé par Henry Murdrac. Le prieuré sera détruit à la fin des années 1920 et les vestiges furent inscrits au titre des Monuments historiques le 9 janvier 1929[12]. Les restes sont supprimés dans les années 1950 [13].

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2012.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève,‎ 1998 (lire en ligne), p. 765
  3. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet,‎ 1996 (ISBN 2-905461-80-2), p. 148
  4. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,‎ 1963
  5. « Le maire Claude Lenoan se représente », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 24 septembre 2014)
  6. a et b Réélection 2014 : « Hocquigny (50320) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 19 mai 2014)
  7. Date du prochain recensement à Hocquigny, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2012
  10. Site du diocèse
  11. « Œuvres mobilières à Hocquigny », base Palissy, ministère français de la Culture.
  12. « Ancien prieuré », base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. Hocquigny - Le prieuré Saint-Maur

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :