Hoankyoku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Hoankyoku (保安局 ほあんきょく) est l'agence de renseignement du Mandchoukouo.

Contexte[modifier | modifier le code]

L'état du Mandchoukouo est fondé en 1932, mais beaucoup de forces résistantes à la domination japonaise se trouvent encore sur le territoire. Composées de bandits ou d'anciens militaires, leurs membres sont Soviétiques, Chinois nationalistes et Chinois communistes. De plus, des membres du Kuomintang avaient infiltrés la bureaucratie mandchoue.

La police, dont le travail était de réduire à néant ses forces de résistance, était composée de nombreuses ethnies différentes, ce qui rendait difficile la dissimulation d'informations secrètes. C'est pourquoi était envisagée la création d'une organisation secrète possédant un niveau de confidentialité aussi élevé que celui de la Tokkō, dont l'existence elle-même était secrète.

La Hoankyoku est fondée en décembre 1937 (Kokutoku 4) sous la couverture d'une division de la police. Très proche de l'armée du Guandong, elle recevait ses ordres de la police secrète de cette armée. Tous les directeurs de la Hoankyoku étaient Japonais.

Structure[modifier | modifier le code]

En 1944 (Kokutoku 11)

  • Division 1 (affaires générales)
  • Division 2 (investigations)
  • Division 3 (contre-espionnage général)
  • Division 4 (contre-espionnage étranger)
  • Division 5 (informations secrètes)
  • Division 6 (contre-espionnage sans lien et recherche radio non autorisée)
  • Division 7 (contre-espionnage de communication)
  • Division 8 (tactiques secrètes de guerre)
  • Institut Ryokuen (formation)

Références[modifier | modifier le code]

  • 満州国史編纂刊行会編『満州国史 各論』満蒙同胞援護会、1970年