Hiver en France métropolitaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hiver rigoureux en France)
Aller à : navigation, rechercher
Les températures mini très rigoureuses en janvier 1985[1].
Les températures maxi très rigoureuses du 19 décembre 2009[2],[1].


Le record est -36,7 °C en 1968 à Mouthe. Il a fait -13,9 °C à Paris parc Montsouris en janvier 1985.

Lors des grands froids la qualité de l'air peut avoir un indice Atmo de 10/10 à cause des particules en suspension. Des communes dans le Nord ont eu l'indice maxi en janvier 2013. La concentration la plus élevée de particules entre 2007 à 2011 est 140 µg/m3 d'air à Lille en décembre 2007[3].

Ci-dessous, des hivers rigoureux et doux en France métropolitaine de 1873 à ce jour. On observe un froid de moins en moins intense à Paris parc Montsouris de 1873 à 2012.

Cause des hiver froids en France métropolitaine[modifier | modifier le code]

Il existe principalement quatre cause provoquant des hivers froid ou des vagues de froid en France.

- Lorsqu'un anticyclone s'installe entre la Grande Bretagne et l'Islande de l'air froid s'écoule sur la France, cet air sera certes froid mais pas glacial non plus grâce a l'océan qui provoquera un réchauffement de cet air.

- Une vague de froid peut aussi survenir lorsque l'Anticyclone de Sibérie s'installe sur l'Europe Central, dans ce genre de situation des vent de nord-est s'installe ce qui provoque une baisse importante des températures.

- La troisième situation est plutôt rare même si elle présente peu de différence par rapport a la deuxième, quand un anticyclone s'installe sur la Scandinavie et qu'une dépression s'installe sur la méditerranée qui est due au fait que l'air froid rencontre une mer plus chaude ce qui provoque alors un conflit thermique, dans ce genre de configuration un puissant flux de nord-est s'installe provoquant une forte baisse des températures qui peuvent descendre a des niveau très bas ainsi que de forte chutes de neige notamment sur les côtes méditerranéenne, c'est le type de configuration nécessaire a l'installation de grande vague de froid comme celle de février 1956 par exemple.

La quatrième situation favorable a l'installation d'une vague de froid sur la France c'est une Oscillation nord-atlantique négative provoqué par une Oscillation arctique négative elle même fréquemment provoqué par un réchauffement stratosphérique soudain qui fait éclater le Vortex polaire et certains réchauffement stratosphérique majeur peuvent même inverser sa direction provoquant alors une Oscillation nord-atlantique et Arctique très négative.

Si lors de ces situations de la neige est présente au sol jusque dans les plaines, sera aura pour effet d'augmenter l'albédo et donc entraînera des températures encore plus froide.

Trois listes des hivers rigoureux[modifier | modifier le code]

Les températures de la surface de la mer du 9 janvier 2009 après un grand épisode très froid en France d'environ 15 jours, grande différence jusqu'à °C de l'eau[2].

Liste des hivers avec des températures minimales à Paris parc Montsouris inférieures à -9,05 °C[4],[2][modifier | modifier le code]

Les températures minimales à la fin du 20e varient de -15 à -25 °C en plaine dans la plupart des régions pour un hiver très rigoureux.

  • Entre 1873 à 1960, 1 hiver très rigoureux tous les 2,41 ans[5]
  • Entre 1960 à 2010, 5,2 ans[6]

1874-75 -13,2 °C | 1875-76 -12,7 °C | 1879-80 -23,9 °C | 1880-81 -13,3 °C | 1887-88 -13,7 °C | 1889-90 -9,1 °C | 1890-91 -14 °C | 1891-92 -9,2 °C | 1892-93 -13,6 °C | 1893-94 -14 °C | 1894-95 -13,2 °C | 1899-00 -9,9 °C | 1900-01 -10,3 °C | 1902-03 -9,4 °C | 1904-05 -9,4 °C | 1906-07 -10,4 °C | 1907-08 -9,7 °C | 1908-09 -11,6 °C | 1913-14 -10 °C | 1916-17 -13,4 °C | 1917-18 -13,8 °C | 1918-19 -10,7 °C | 1925-26 -9,4 °C | 1927-28 -10,3 °C | 1928-29 -14,1 °C | 1933-34 -9,7 °C | 1938-39 -12,9 °C | 1939-40 -14,6 °C | 1940-41 -9 °C | 1941-42 -13,3 °C | 1944-45 -10,2 °C | 1946-47 -12,6 °C | 1947-48 -9,3 °C | 1952-53 -9,9 °C | 1953-54 -12,9 °C | 1955-56 -14,7 °C | 1959-60 -11,3 °C | 1962-63 -12,3 °C | 1964-65 -10,4 °C | 1965-66 -13,6 °C | 1978-79 -12,7 °C | 1984-85 -13,9 °C | 1985-86 -9,1 °C | 1986-87 -12,1 °C | 1990-91 -11,5 °C | 1996-97 -11,2 °C en janvier 1997 | Rien

Paris Montsouris :

  • L'hiver 1879 - 1880 a connu un record avec le mois le plus froid depuis 1750. La température moyenne de décembre est de -7,9 °C [7]. La température moyenne de cet hiver (décembre à février) est de -1,43 °C [7] soit le deuxième plus froid entre 1750 à aujourd'hui.
  • Février 1956 est le 1er mois de février le plus froid entre 1750 et aujourd'hui avec -4,6 °C [7] de température moyenne.
  • Janvier 1985 est le 4e mois de janvier le plus froid entre 1750 et 1990 avec -2,8 °C [7] de température moyenne.

Le 20 décembre 2009 la température de la surface de la mer est de 12 °C[8] à Saint-Nazaire et 14 °C[8] à Mimizan. Le 6 janvier 2010 la température de la surface de la mer la plus froide dans le golfe de Gascogne est de 11 °C

Liste des hivers avec des températures minimales à Paris parc Montsouris comprises entre -5,05 à -9,04 °C[4],[2][modifier | modifier le code]

Les températures minimales à la fin du 20e varient de -5 à -15 °C en plaine dans la plupart des régions pour un hiver rigoureux.

  • Entre 1873 à 1960, 1 hiver rigoureux tous les 2,34 ans[9]
  • Entre 1960 à 2012, 2,45 ans[10]

1873-74 -8,8 °C | 1876-77 -6,2 °C | 1877-78 -7,1 °C | 1878-79 -8,6 °C | 1882-83 -6 °C | 1883-84 -5,9 °C | 1884-85 -8,9 °C | 1885-86 -7,9 °C | 1888-89 -8,9 °C | 1895-96 -6,9 °C | 1896-97 -6,4 °C | 1897-98 -7,9 °C | 1898-99 -8,6 °C | 1901-02 -7,9 °C | 1903-04 -8,9 °C | 1905-06 -7,7 °C | 1909-10 -7 °C | 1910-11 -5,4 °C | 1911-12 -8,7 °C | 1914-15 -6,2 °C | 1915-16 -7,3 °C | 1920-21 -8,9 °C | 1921-22 -8,9 °C | 1923-24 -6 °C | 1926-27 -6,2 °C | 1929-30 -5,9 °C | 1930-31 -5,4 °C | 1931-32 -8,9 °C | 1932-33 -8 °C | 1934-35 -7,1 °C | 1935-36 -5,1 °C | 1937-38 -6,4 °C | 1943-44 -6,7 °C | 1945-46 -8,5 °C | 1948-49 -6,8 °C | 1949-50 -7,2 °C | 1950-51 -7,1 °C | 1956-57 -7 °C | 1961-62 -8,5 °C | 1963-64 -8,5 °C | 1966-67 -6,4 °C | 1967-68 -7,7 °C | 1968-69 -8,1 °C | 1969-70 -5,8 °C | 1970-71 -8,6 °C | 1971-72 -7,2 °C | 1975-76 -6,2 °C | 1976-77 -6 °C | 1979-80 -5,1 °C | 1981-82 -6,6 °C | 1987-88 -5,4 °C | 1992-93 -6,9 °C | 1993-94 -5,4 °C | 1995-96 -5,3 °C | 1998-99 -6,1 °C | 2002-03 -7,5 °C | 2004-05 -6,1 °C | 2008-09 -8,9 °C | 2009-10 -6 °C | 2011-12 -8,5 °C | 2012-13 -5,5 °C |

Liste des hivers les plus froids depuis 1900[11][modifier | modifier le code]

Les isothermes des températures à 2 mètres du sol sous abri en Europe au matin de l'extrême de froid du 19 décembre 1879.
Les températures mini extrêmement froides en décembre 1879.

Les températures des hivers sont calculées à partir de 30 stations en métropole. Toutes les années ci-dessous sont des hivers plus froids par rapport à la température de référence 1971 à 2000 (moyenne de l'ensemble des températures des hivers de la période de référence). L'hiver est la période allant du 1er décembre au 28 février.
La température de l'hiver = la moyenne de températures mensuelles des 3 mois.
Anomalie de température = température de l'hiver - température de référence

Hivers (1970-2009) Anomalie Hivers (1900-2009) Anomalie
1984-1985 -2,0 °C 1962-1963 -4,7 °C
1986-1987 -1,9 °C 1941-1942 -3,9 °C
2005-2006 -1,6 °C 1928-1929 -3,3 °C
1980-1981 -1,6 °C 1946-1947 -3,1 °C
1990-1991 -1,6 °C 1933-1934 -2,8 °C
1970-1971 -1,4 °C 1940-1941 -2,8 °C
1985-1986 -1,4 °C 1906-1907 -2,6 °C
2008-2009 -1,2 °C 1916-1917 -2,5 °C
1991-1992 -1,0 °C 1939-1940 -2,4 °C
1972-1973 -1,0 °C 1952-1953 -2,3 °C

Bien que l'hiver 2005-2006 en France soit de -1,6 °C par rapport aux hivers 1970-2009, la température mini à Paris de cet hiver est -4,7 °C.

Cause des hivers doux en France Métropolitaine[modifier | modifier le code]

- Lorsqu'un anticyclone s'installe sur l'ouest de la méditerranée un flux de sud-ouest apporte de l'air trés doux même chaud et sec.

- Un hiver doux peut aussi se produire lorsque l'Oscillation nord-atlantique est dans sa phase positive c'est a dire lorsque de hautes pression sont présente au large de la Péninsule Ibérique tandis qu'un système dépressionnaire est présent sur l'Islande, dans ce type de configuration, un flux zonal se produit ce qui apporte de l'air d'origine océanique qui est doux et humide, ce type de configuration est aussi favorable aux passages de tempête sur l'Europe.

Les hivers doux ont pour avantage de provoquer moins de chutes de neiges en plaine mais lorsque l'hiver devient trop doux, comme la première situation présenté ci-dessus, la neige peut alors se faire rare dans des zones de moyennes montagne qui ont besoins de neige notamment pour la pratique des sports d'hivers.

Deux listes des hivers doux[modifier | modifier le code]

Les températures mini très douces du 8 janvier 2011[2],[1].
Les températures maxi très douces du 8 janvier 2011[2],[1].


Liste des hivers avec des températures minimales à Paris parc Montsouris supérieures à -5,04 °C[4],[2][modifier | modifier le code]

Les températures minimales au début du 21e varient de 6 à 12 °C en plaine dans la plupart des régions pour un hiver doux.

  • Entre 1873 à 1960, 1 hiver doux tous les 8,1 ans[12]
  • Entre 1960 à 2012, tous les 2,57 ans[13]
Hivers Anomalie Hivers Anomalie Hivers Anomalie Hivers Anomalie
1881-82 -4,8 °C 1912-13 -4,2 °C 1919-20 -3,5 °C 1922-23 -4,1 °C
1924-25 -4,1 °C 1936-37 -3,6 °C 1942-43 -4,3 °C 1951-52 -4,4 °C
1954-55 -4,3 °C 1957-58 -4,4 °C 1958-59 -4,5 °C 1960-61 -3,4 °C
1972-73 -3,8 °C 1973-74 -4,2 °C 1974-75 -1 °C 1977-78 -4,8 °C
1980-81 -3,8 °C 1982-83 -3,6 °C 1983-84 -4,2 °C 1988-89 -2,2 °C
1989-90 -2,6 °C 1991-92 -4,4 °C 1994-95 -4,6 °C 1997-98 -4,8 °C
1999-00 -4,7 °C 2000-01 -2,5 °C 2001-02 -4,3 °C 2003-04 -3,4 °C
2005-06 -4,7 °C 2006-07 -2,9 °C 2007-08 -3,6 °C 2010-11 -3,9 °C

Liste des hivers les plus chauds depuis 1900[11][modifier | modifier le code]

Les températures de la surface de la mer du 8 janvier 2012 après une douceur extrême quasi depuis l'été 2011 au 8 janvier 2012[2].

Même méthode que ci-dessus.

Hivers (1974-2009) Anomalie Hivers (1900-2009) Anomalie
1989-1990 + 2,0 °C 1911-1912 + 1,5 °C
2006-2007 + 1,8 °C 1915-1916 + 1,5 °C
2000-2001 + 1,7 °C 1919-1920 + 1,2 °C
1994-1995 + 1,7 °C 1936-1937 + 1,1 °C
1974-1975 + 1,7 °C 1965-1966 + 1,0 °C

Bien que l'hiver 1965-66 en France soit de +1,0 °C par rapport aux hivers 1970-2009, la température mini à Paris de cet hiver est -13,6 °C.
et bien que l'hiver 1911-12 en France soit de +1,5 °C par rapport aux hivers 1970-2009, la température mini à Paris de cet hiver est -8,7 °C.

Vigilance météorologique rouge de Météo France[modifier | modifier le code]

Le 12 mars 2013, le Calvados et la Manche sont concernés à partir de 13 h[14]. On y observe à la mi journée, 15 à 30 cm de neige. On y observe un vent de nord-est avec des rafales fréquentes entre 50 et 60 km / h dans les terres et 90 km / h au nord Cotentin[15]. Les températures maximales sont exceptionnelles dans de nombreuses communes, à 14 h il fait, -2,6 °C à Deauville à 146 m, -1,6 °C à Cherbourg-Maupertus à 138 m, -1,2 °C à Caen à 68 m, -0,9 °C à Cherbourg-Valogne à 61 m, -0,7 °C à Pirou à 10 m et 0,8 °C à Cap de la Hague à 6 m[16]. Au maximum de neige au sol à la fin du 12 mars, on y mesure souvent plus de 30 cm (40 cm estimés par endroit en plaine) avec des congères jusqu'à 2 m de neige[17].

Le 13 mars 2013, des records de froids minimaux mensuels sont battus dans au moins 6 villes (jusqu'à 1,7 °C en dessous du record)[18].

Observations d'hivers (763 à nos jours) beaucoup plus rigoureux qu'à la fin du XXe siècle[19][modifier | modifier le code]

  • Mer gelée jusqu'à milles des côtes
  • 10 mètres de neige
  • La Seine, l'Elbe, le lac de Constance, la Loire, le Rhône, la Garonne, l'Èbre, et le Danube glacés.
  • Les plus grandes rivières glacées se traversent à cheval, charrettes et voitures chargées
  • Hiver possible de début octobre à mai
  • La plupart des vignes, arbres et fruitiers sont morts
  • Des voitures sont passées sur la glace pour arriver à Venise
  • La débâcle causa l'effondrement des ponts de Tours, Paris et Saumur
  • À Parme le sol est couvert de neige de décembre à avril
  • Blé mort car non recouvert de neige, famine générale
  • La mer Adriatique gelée
  • À Paris 14 semaines consécutives de gelées avec le sol couvert de neige
  • À Marseille près d'un mètre de neige en 1 jour
  • À Arles, le Rhône gelé totalement
  • Le 10 mars, la Meuse et le Rhin sont gelés
  • Le 13 avril à Paris, beaucoup d'hirondelles sont mortes
  • Le 11 janvier, -17,5 °C à Marseille et -16,1 °C à Montpellier
  • Dans la région parisienne il gela tous les mois de l'année
  • À Paris, la terre est gelée jusqu'à 65 cm
  • Le 23 mars à Béziers, 0,5 pied de neige[20]
  • Le 23 mars à Montpellier, neige et gèle[20]
  • À Paris, la Seine est gelé à plus de 30 cm d'épaisseur[21]
  • Au Nord de la France, le sol est gelé jusqu'à 90 cm d'épaisseur[21]

Les Vague de froid depuis 1947 en France[modifier | modifier le code]

Vague de froid de forte intensité[modifier | modifier le code]

  • Du 1er au 27 février 1956 : il s'agit de la vague de froid la plus forte et la plus longue. Février 1956 sera d'ailleurs le mois de le plus froid (tout mois confondu).
  • Du 3 au 17 janvier 1985 : cette vague de froid fut plus courte que celle de février 1956 mais avec une intensité presque égale.
  • Du 12 janvier au 6 février 1963 : même si l'intensité de cette vague de froid est moins importante que celle de 1956 et de 1985, elle fut elle très longue avec une durée d'environ 25 jours. L'hiver 1962-1963 sera d'ailleurs l'hiver le plus froid avec une anomalie de -4,7°C.
  • Du 8 au 23 janvier 1987 : cette vague de froid a été marquée par de nombreux épisodes neigeux.

Vague de froid en France depuis 1947

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Météo-France
  2. a, b, c, d, e, f, g et h meteociel.fr
  3. Avis de pollution atmosphérique Poussières en suspension atmo-npdc.fr 17 janvier 2013 à h 30
  4. a, b et c Températures minimales absolues à Paris-Montsouris.
  5. (1961 - 1872) ans / 37 hivers
  6. (2011 - 1959) ans / 10 hivers
  7. a, b, c et d (fr) « Températures sur PARIS par hiver le plus froid », sur alertes-meteo.com, consulté le 22 janvier 2009
  8. a et b Carte de situation météo en temps réel.
  9. (1961 - 1872) ans / 38 hivers
  10. (2013 - 1959) ans / 22 hivers
  11. a et b Températures en France en hiver depuis 1900
  12. (1961 - 1872) ans / 11 hivers
  13. (2013 - 1959) ans / 21 hivers
  14. Neige : que signifie la "vigilance rouge" de Météo France ? Challenges.fr 12 mars 2013
  15. Bulletin de vigilance Régional. CENTRE METEOROLOGIQUE INTERREGIONAL DE RENNES Meteofrance.com 12 mars 2013 à 13 h
  16. Stations météorologiques du 12 mars 2013 à 14 heures, carte observation météo des températures Meteociel.fr
  17. 2 bulletins de la carte de vigilance de Météo-France
  18. Ce matin : record de froid à Lille, -15 °C dans les Yvelines actualite.lachainemeteo.com 13 mars 2013
  19. Les grands hivers en France Recueil de données statistiques relatives à la climatologie de la France de J. Sanson, 1945 meteolyonnaise.pagesperso-orange.fr consulté en mai 2013
  20. a et b Epidémies et famines en Franceangeneasn.free.fr consulté en mai 2013
  21. a et b Les hivers de 1800 → 1900 Mémorial de la météorologie nationale par M. Garnier (1967) alertes-meteo.com consulté en mai 2013

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]