Histoires de fantômes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le film, voir Histoire de fantômes (film).

Les histoires de fantôme sont un sous-genre du fantastique.

Dans ces histoires, le fantôme est souvent le héros et a une personnalité et une identité bien à lui. Le genre peut aussi donné lieu à des récits centrés uniquement sur les fantômes ou les morts.

Historique du genre[modifier | modifier le code]

En littérature, les esprits apparaissent déjà dans l'Odyssée d'Homère vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C., lors du séjour d'Ulysse aux Enfers[1]. Dans le Tanakh, ou Bible hébraïque, la Sorcière d'Endor, qui peut être comparée à un médium spirite, possède un talisman qui lui permet d'invoquer le fantôme du prophète Samuel récemment décédé, à la demande de Saül, roi d'Israël. Dans ses Lettres, Pline le Jeune décrit déjà le fantôme avec les chaînes qui se retrouvent souvent associées à l'ectoplasme dans la littérature[2]. Hors de la culture occidentale, les esprits sont connus dans la civilisation arabe, comme en témoignent certains contes des Mille et Une Nuits, comme au Japon avec Le Dit du Genji, œuvre majeure de la littérature nippone du XIe siècle.

Les fantômes apparaissent chez les Romains dans la comédie latine de Plaute, Mostellaria, ou le Revenant, reprise plus tard par plusieurs auteurs, notamment par Regnard en 1700, et dans les tragédies de Sénèque[3], auteur qui eut une influence décisive sur le théâtre élisabéthain et, tout particulièrement sur William Shakespeare, dont plusieurs pièces comptent des fantômes : Richard III, Hamlet, ou encore le roi Duncan dans Macbeth. C'est ainsi que la présence du fantôme devient un motif courant qui donne lieu au développement des histoires de fantômes en Angleterre, par le truchement du roman gothique, dans une forme toutefois plus policée et qui use souvent du format de la nouvelle. Très en vogue dans l'Angleterre et l'Amérique du XIXe siècle, les histoires de fantômes sont fréquemment publiées pendant le temps de Noël. C'est ainsi que Charles Dickens, Nathaniel Hawthorne, Henry James et, dans un registre parodique, Oscar Wilde, se sont prêtés à l'exercice. Les caractéristiques thématiques du genre (tonalité : accent mis sur la psychologie ; décor : manoir victorien) doivent donc beaucoup à l'atmosphère et aux réalités de la société anglo-saxonne, bien que d'autres auteurs européens, notamment l'Allemand E. T. A. Hoffmann avec Les Mines de Falun, aient su marquer le genre de leurs empreintes.

Le fantôme, qui apparaît selon sa volonté ou parce qu'il y est contraint[4], prend souvent figure humaine, mais peut être un animal, voire une chose. Présenté sous un mode terrifiant, il provoque une frayeur bientôt tempérée au cours du récit lorsque le lecteur apprend la nature du mystère ou de l'énigme qui s'attache au destin de l'ectoplasme souvent contraint d'expier une faute ou enchaîné par une malédiction, un devoir, une obligation. Le fantôme peut aussi se révéler porteur d'un message, d'un avertissement, d'une révélation.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Anthologies[modifier | modifier le code]

  • Jeremiah Curtin (éd.), Histoires de fantômes irlandais, Terre de brumes, 2009.
  • Les Fantômes des victoriennes, José Corti, 2000.
  • Les Fantômes des victoriens, José Corti, 2000.
  • Jacques Goimard et Roland Stragliati (éd.), Histoires de fantômes, Presses Pocket, 1977.
  • André Lévy (dir.), L'Antre aux fantômes des collines de l'Ouest, Gallimard « connaissance de l'Orient », 1987.
  • Rabîndranâth Tagore, Histoires de fantômes indiens, Arléa, 2008.

Cinéma et télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Darrell Schweitzer, "Ghosts and Hauntings", dans Westfahl, Gary. The Greenwood Encyclopedia of Science Fiction and Fantasy: Themes, Works, and Wonders. Westport, CT: Greenwood, 2005. pp. 338-340.
  2. Darrell Schweitzer, "Ghosts and Hauntings", dans Westfahl, Gary. The Greenwood Encyclopedia of Science Fiction and Fantasy: Themes, Works, and Wonders. Westport, CT: Greenwood, 2005. pp. 338-340.
  3. Darrell Schweitzer, "Ghosts and Hauntings", dans Westfahl, Gary. The Greenwood Encyclopedia of Science Fiction and Fantasy: Themes, Works, and Wonders. Westport, CT: Greenwood, 2005. pp. 338-340.
  4. Darrell Schweitzer, "Ghosts and Hauntings", dans Westfahl, Gary. The Greenwood Encyclopedia of Science Fiction and Fantasy: Themes, Works, and Wonders. Westport, CT: Greenwood, 2005. pp. 338-340.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Ashley, Mike, Editor. Phantom Perfumes and Other Shades: Memories of Ghost Stories Magazine, Ash-Tree Press, 2000.
  • Bailey, Dale. American Nightmares: The Haunted House Formula in American Popular Fiction, Bowling Green, OH: Popular Press, 1999. ISBN 0-8797-2789-6.
  • Schweitzer, Darrell. "Ghosts and Hauntings", dans The Greenwood Encyclopedia of Science Fiction and Fantasy: Themes, Works, and Wonders. par Gary Westfhal, Westport, CT: Greenwood, 2005. pp. 338-340.
  • Sullivan, Jack. Elegant Nightmares: The English Ghost Story From Le Fanu To Blackwood, Ohio University Press, 1978. ISBN 0-8214-0569-1.

Liens externes[modifier | modifier le code]