Histoire philatélique et postale de Monaco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Timbre de 1885, effigie de Charles III

Ceci est une introduction à l'histoire postale et philatélique de Monaco.

La principauté jusqu'en 1790[modifier | modifier le code]

Un premier bureau postal est ouvert à Monaco à la fin du XVIIe siècle [1]

Dans le département des Alpes-Maritimes[modifier | modifier le code]

La Révolution française a eu de fortes répercussions à Monaco qui devient une République libre et indépendante, (avant d'être rattachée à la France dans le département des Alpes-Maritimes). Le système postal français entre en vigueur. Ceci se traduit par l'apparition de marques postales linéaires[2].

Marque
port du
Marque
port payé
Marque
déboursé
Date remarques
78 MONACO 1793 En noir et en rouge
Municipalité de FORT-HERCULE 1793 marque manuscrite
85
Fort-Hercule
1794
85 MONACO P. 85. P.
MONACO
manuscrit 1793 / 1797

Royaume de Sardaigne[modifier | modifier le code]

Période française 1860-1886[modifier | modifier le code]

De 1860 à 1886, Monaco a été sous administration française. Les timbres français y ont été utilisés et notamment les types Napoléon III, Cérès, et Sage.

Les cachets de type français ont été utilisés, et par exemple :

Charles III[modifier | modifier le code]

Albert Ier[modifier | modifier le code]

Louis II[modifier | modifier le code]

Rainier III[modifier | modifier le code]

Rainier III, a régné de 1949 et jusqu'à sa mort en avril 2005.

Son profil est présent sur de nombreux timbres.

Article détaillé : Rainier III de Monaco (timbre).

Albert II[modifier | modifier le code]

Albert II, prince de Monaco, a été le sujet de timbres-poste de Monaco à partir de 1963. Depuis le 19 novembre 2005, il est représenté sur la principale série d'usage courant.

Les premiers timbres représentant Albert II en tant que prince régnant sont émis le 19 novembre 2005 lors des cérémonies d'intronisation, sept mois après la mort de Rainier III, le 6 avril précédent. Dessinés par Thierry Mordant et gravés par Martin Mörck, ces trois timbres d'usage courant montrent le prince de face, en costume de ville.

Le 1er décembre 2006, cette série est remplacée par un profil droit du prince en costume de ville dans un cadre noir. Les trois timbres sont dessinés par Guéorgui Chichkine et gravés par Martin Mörck, l'émission coïncide avec l'exposition philatélique de prestige MonacoPhil 2006.

Article détaillé : Albert II de Monaco (timbre).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dallay Catalogue des cotations de Timbres d'Andorre, Monaco, Terres Australes, Europa, édition 2002- 2003, page 107
  2. E.H. de Beaufond. Les Marques postales des départements conquis. Les éditions E. H. de Beaufond Paris.1957