Histoire du peuplement pyrénéen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crâne de l'Homme de Tautavel dans les Pyrénées orientales vers 450 000 ans avant le présent.

L'histoire du peuplement pyrénéen traite du peuplement du massif des Pyrénées par la lignée de l'Homme (Homo sapiens, Homme de Néandertal, Homme de Tautavel, Homo antecessor) des origines à nos jours. Celui-ci remonte au Paléolithique inférieur avec la colonisation de l'Europe par les premiers êtres humain, c'est-à-dire biologiquement du genre Homo.

Paléolithique inférieur[modifier | modifier le code]

La plus ancienne présence d'un membre de la lignée humaine (genre Homo) dans les Pyrénées est attestée dès - 800 000 ans avec Homo antecessor à Atapuerca[1] (nord de l'Espagne), puis vers - 450 000 ans avec l'homme de Tautavel[2],[3] (commune de Tautavel dans le département des Pyrénées-Orientales).

Paléolithique moyen[modifier | modifier le code]

Voir aussi le modèle : Site moustériens des Pyrénées.

Durant tout le Paléolithique moyen, la zone des Pyrénées sera occupée par l'Homme de Néandertal (grottes de Gargas, du Noisetier ou d'Isturitz), avant que ce dernier ne soit remplacé par l'Homme moderne au Paléolithique supérieur.

Paléolithique supérieur[modifier | modifier le code]

Les grottes de Gargas (période gravettienne) et de Niaux (période magdalénienne) témoignent à travers l'art pariétal de la présence et de la complexité des sociétés humaines de l'époque. Le radoucissement climatique vers - 10 000 ans (Holocène) met fin à cette culture de « l'âge du renne » dans la zone du piémont pyrénéen : les grands troupeaux des steppes remontent vers le nord ; la couverture forestière s'étend, les techniques de chasse évolue alors en conséquence avec l'Azilien (commune du Mas-d'Azil en Ariège).

Néolithique[modifier | modifier le code]

La néolithisation, ou passage d'une économie de prédation (chasse-cueillette) à une économie de production (agriculture-élevage), se fera lentement par diffusion à partir de la côte méditerranéenne (voir courant cardial) : la pénétration des nouvelles pratiques économiques et des nouvelles techniques se fait depuis la côte suivant les fleuves (Èbre, Aude). La côte atlantique connaît aussi un courant de néolithisation plus tardif avec le mégalithisme (attestation de nombreux harrespils et menhirs dans le département des Pyrénées-Atlantiques).

Avec l'âge du bronze et l'âge du fer commence l'exploitation minière du massif, riche aussi en or et en argent. La Protohistoire voit le développement des Gaztelu zahar.

Période historique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J. Cervera, J.L. Arsuaga, J. Trueba : Atapuerca. Un millón de años de historia. PLOT Ediciones, S.A. Madrid, 1998.
  2. Lumley, H. de, Fournier, A., Park, Y.C., Yokoyama, Y. et Demouy, A. (1984) - « Stratigraphie du remplissage pléistocène moyen de la Caune de l'Arago à Tautavel - Étude de huit carrotages effectués de 1981 à 1983 », L'Anthropologie, t. 88, n° 1, pp. 5-18.
  3. Lebel, S. (1992) - « Mobilité des hominidés et système technique d'exploitation des ressources au Paléolithique ancien : la Caune de l'Arago (France) », Canadian Journal of Archaeology, vol. 16, pp. 48-69.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]