Histoire des Palaos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'histoire des Palaos aurait débuté il y a trois mille ans et Ruy López de Villalobos est le premier Européen à avoir aperçu le pays.

Peuplement et découverte européenne[modifier | modifier le code]

Les Palaos sont habitées depuis au moins trois mille ans par des populations vraisemblablement en provenance des Philippines ou de l'Insulinde selon un mouvement migratoire amorcé dans la région il y a cinq mille ans.

Les îles sont aperçues pour la première fois par des Européens lorsque l'Espagnol Ruy López de Villalobos les aborde en 1543. Les autochtones déclarant venir de l'île de « Pais » ou « Fais », les Palaos sont appelées Islas Pais o Palaos soit en français « Îles Pais ou Palaos ». D'autres hypothèses expliquent ce nom comme faisant intervenir le terme castillan pour « mât », la déformation du terme paraos signifiant « pirogue » ou encore la déformation du terme malais et indonésien pulau qui signifie « île ».

Colonisation[modifier | modifier le code]

Les Britanniques naviguent dans la région au XVIIIe siècle et revendiquent l'île de 1784 à 1800 sous le nom de Pelew Islands. Au cours de ces explorations, l’Antelope du capitaine Henry Wilson s'échoue sur une des îles en 1783. Réoccupées par l'Espagne en 1875 sous le nom d’Islas Palaos, elles sont évangélisées et alphabétisées par des Frères mineurs capucins. Le litige opposant l'Allemagne à l'Espagne sous la souveraineté de ces îles est réglé en 1875 par le pape Léon XIII qui confirme la souveraineté espagnole. Défaite lors de la guerre hispano-américaine, l'Espagne perd les Palaos qui sont vendues à l'Allemagne en 1899 avec les autres îles Carolines et sont intégrées à la Nouvelle-Guinée allemande.

Occupées par le Japon à partir du 8 octobre 1914, elles sont perdues au profit des États-Unis le 15 septembre 1944 qui les administrent à partir du 18 juillet 1947 dans le cadre du territoire sous tutelle des îles du Pacifique confié par un mandat des Nations unies.

Indépendance[modifier | modifier le code]

En 1978 et 1979, des référendums aboutissent à une évolution différente des districts du territoire. Quatre des six districts formeront un État fédéral qui deviendra les États fédérés de Micronésie en 1990 tandis que les îles Marshall et les Palaos choisissent une indépendance séparée. Dans le cas des Palaos, une constitution est élaborée pour entrer en vigueur le 1er janvier 1981, un traité de libre association est signé avec les États-Unis en 1982, la constitution est modifiée huit fois et entre en vigueur le 1er octobre 1994, marquant la fin de la tutelle et l'indépendance effective. Le nouveau pays est admis aux Nations unies avant la fin de la même année. La fête nationale est fixée au 9 juillet, date du premier référendum constitutionnel de 1978 où les habitants des Palaos décidèrent de ne pas s'associer aux autres districts du territoire.