Histoire des îles Caïmans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’histoire des îles Caïmans, un territoire britannique d'outre-mer caraïbe, commence avec l'arrivée des Européens. En effet, aucune trace d'occupation humaine permanente n'a été trouvée avant le XVIe siècle. Christophe Colomb aperçu les îles Caïmans le 10 mai 1503 et leur donna le nom de « Las Tortugas » car de nombreuses tortues marines avaient été vu en train de nager dans les eaux environnantes. Colomb découvrit deux petites îles (Cayman Brac et Little Cayman) et ce sont celles-ci qu'il nomma « Las Tortugas ».

La « carte de Turin » de 1523 des îles fut la première à les nommer Los Lagartos, signifiant « alligators » ou « grands lézards »[1]. En 1530, elles étaient connu sous le nom de « Caymanes » d'après le mot carib « caimán » désignant ces crocodiles marins, soit le crocodile américain, soit le crocodile cubain (Crocodylus acutus ou C. rhombifer), qui vivaient ici. Des récentes découvertes suggèrent que C. rhombifer, une espèce d'eau douce, dominait la région avant le XXe siècle.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Smith 2000, p. 26

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Roger C. Smith, The maritime heritage of the Cayman Islands,‎ 2000