Hispanité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hispanité
Drapeau de l'hispanité[1],[2].
Drapeau de l'hispanité[1],[2].

Pays où l'espagnol est langue officielle.
Pays où l'espagnol est langue officielle.
Membres
Afrique Drapeau de la Guinée équatoriale Guinée équatoriale[3]
Sahara occidental[4],[5]
Amérique Drapeau de l’Argentine Argentine
Drapeau de la Bolivie Bolivie
Drapeau du Chili Chili
Drapeau de la Colombie Colombie
Drapeau du Costa Rica Costa Rica
Drapeau de Cuba Cuba
Drapeau de la République dominicaine République dominicaine
Drapeau de l'Équateur Équateur
Drapeau du Salvador Salvador
Drapeau du Guatemala Guatemala
Drapeau du Honduras Honduras
Drapeau du Mexique Mexique
Drapeau du Nicaragua Nicaragua
Drapeau du Panama Panama
Drapeau du Paraguay Paraguay
Drapeau du Pérou Pérou
Drapeau de Porto Rico Porto Rico
Drapeau de l'Uruguay Uruguay
Drapeau du Venezuela Venezuela
Asie Drapeau des Philippines Philippines[6]
Europe Drapeau de l'Espagne Espagne

L'hispanité (en espagnol : hispanidad) désigne tantôt l'ensemble des 23 territoires où se pratique la langue espagnole, tantôt l'espace immatériel où se déploient les faits culturels fondés sur la langue espagnole et sur les traditions hispaniques. Ce terme n'est donc pas tout à fait synonyme d'hispanophonie. Le drapeau de l'hispanité symbolise les trois navires ayant été utilisés par la première expédition transatlantique de Christophe Colomb, expédition qui permit la découverte de l´Amérique le 12 octobre 1492. Le Jour de l'hispanité, célébré le 12 octobre de chaque année, est ainsi une fête transnationale partagée par tous les pays hispanophones. C'est aussi la fête nationale en Espagne, fête équivalente au 14 juillet en France ou au 4 juillet aux États-Unis.

La Virgen del Pilar (Vierge du Pilier), dont le jour de fête est le 12 octobre, est la sainte patronne de l'hispanité.

Antécédents et évolution du terme hispanité[modifier | modifier le code]

Le mot « hispanidad » a pour origine le mot latin Hispania, nom que les Romains ont donné à la péninsule Ibérique une fois celle-ci conquise. L'expression hispano désigne les personnes de langue ou de culture espagnole, habitant l'Espagne elle-même ou l'Amérique hispanique (Diccionario de la lengua española).

Le mot « hispanité » est apparu au début du XXe siècle, alors qu'on célébrait en Amérique le centenaire de l'indépendance de l'Espagne (période posthispanique). Quelques groupes, surtout espagnols, ont commencé à réfléchir sur l'existence d'un lien commun, fondé sur la langue et quelques aspects culturels.

L'hispanité dans le monde[modifier | modifier le code]

L'espagnol en tant que langue maternelle est parlé par plus de 406 millions de personnes[7].

Afrique[modifier | modifier le code]

On compte en Afrique environ deux millions d'hispaniques. Ceux-ci sont concentrés dans les territoires espagnols (Îles Canaries, Ceuta, Melilla et les Plazas de soberanía, « lieux de souveraineté » en espagnol) et en Guinée équatoriale. Au Maroc et au Sahara occidental, certaines populations ont des caractéristiques hispaniques, mais ces pays sont fortement influencés par la culture arabe. Au Gabon, ancienne colonie française, dont la langue officielle est le français, l'espagnol a été déclaré langue officielle en novembre 2006 dans la ville de Cocobeach.

Amérique[modifier | modifier le code]

Article connexe : Amérique hispanique.

La grande majorité des hispaniques est américaine ; en effet, le continent compte plus de 300 millions de locuteurs. L'Argentine, la Bolivie, le Chili, la Colombie, la Costa Rica, Cuba, la République dominicaine, l'Équateur, El Salvador, le Guatemala, les Honduras, le Mexique, Nicaragua, Panama, Paraguay, le Pérou, Porto Rico, l'Uruguay et le Venezuela sont tous les pays majoritairement hispaniques. L'Aruba, le Belize, le Brésil, Curaçao, les États-Unis, le Canada, Trinité-et-Tobago et dans une moindre mesure certaines îles des Antilles néerlandaises comptent une importante population hispanique.

Asie et Pacifique[modifier | modifier le code]

Les Philippines conservent une certaine culture à influences hispaniques. D'autres pays de la région Asie-Pacifique ont un degré d'influence hispanique similaire à celui des Philippines : Guam et les Mariannes du Nord parlent le chamorro, une langue créole d'origine espagnole, puisque les îles étaient d'anciennes colonies de l'Espagne. Les Îles Carolines, actuellement divisées entre les États fédérés de Micronésie, à l'est, et de Palau ont des langues influencées par l'espagnol. L'espagnol est également la langue officielle de l'Île de Pâques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Drapeau de l'hispanité.
  2. Raeside, Rob (ed.) (2008). Flag of the Race.
  3. L'espagnol est une des deux langues officielles.
  4. De jure.
  5. Territoire non autonome selon l'ONU, cette ancienne colonie espagnole n'a toujours pas trouvé de statut définitif sur le plan juridique, plus de trente ans après le départ des Espagnols en 1976.
  6. L'espagnol n'est pas langue officielle, mais une grande partie de la population parle l'espagnol.
  7. http://www.ethnologue.com/language/spa

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]