Hiryū

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hiryu)
Aller à : navigation, rechercher

31° 27′ 05″ N 179° 23′ 06″ O / 31.4514, -179.385 ()

Hiryū
Image illustrative de l'article Hiryū
Le porte-avions Hiryū

Histoire
A servi dans Pavillon de la marine impériale japonaise Marine impériale japonaise
Lancement 15 novembre 1937
Armé 5 juillet 1939
Statut coulé par une attaque aérienne américaine lors de la bataille de Midway, le 5 juin 1942
Caractéristiques techniques
Type Porte-avions
Longueur 222 mètres
Maître-bau 21 m
Tirant d'eau 7,44 m
Déplacement 15 900 tonnes
Port en lourd 19 500 tonnes
Propulsion turbines Kanpon, 4 hélices
Puissance 152 000 ch
Vitesse 34,5 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement - 12 canons de 127 mm (en 6 affuts doubles)
- 31 canons anti-aériens de 25 mm (en 7 affuts triples et 5 doubles)
Aéronefs 57 (+16) appareils
Autres caractéristiques
Équipage 1 250 hommes
Coordonnées 31° 27′ 05″ N 179° 23′ 05″ O / 31.45138889, -179.38472222 ()31° 27′ 05″ Nord 179° 23′ 05″ Ouest / 31.45138889, -179.38472222 ()  

Le Hiryū (en japonais : 飛龍, « dragon volant ») était un porte-avions de classe Soryu servant dans la Marine Impériale japonaise. Il fut l'un des protagonistes de l'attaque surprise sur Pearl Harbor le 7 décembre 1941 et fut coulé par l'aéronavale américaine à la bataille de Midway le 5 juin 1942.

La décision de sa construction a été prise lors du second plan de réarmement japonais. Le navire fut construit suivant les spécifications du traité de Washington qui fixait des limites en tonnage et en armement pour ce type de bâtiments. La conséquence en fut que le Hiryu et le Soryu étaient des porte-avions de flotte relativement petits pour l'époque.

Comparé à son sister-ship le Soryu, le Hiryu était plus large d'environ un mètre, jaugeait 2 000 tonnes de plus et avait un îlot placé à bâbord du pont d'envol et décalé vers la poupe.

Histoire[modifier | modifier le code]

Premiers engagements[modifier | modifier le code]

En 1941, sous le commandement du capitaine Kaku Tomeo, le Hiryū était affecté à la deuxième Division de porte-avions. Le 7 décembre 1941, il faisait partie de la formation aéronavale qui lança l'attaque de la base américaine de Pearl Harbor. Il lança une vague d'attaque contre l'île d'Oahu : dix-huit Nakajima B5N attaquèrent les USS Arizona, USS California, USS West Virginia, USS Oklahoma et USS Helena pendant que six Mitsubishi A6M attaquaient les bases aériennes de Wheeler Field et Barbers Point.

Du 21 au 23 décembre, il lança des attaques sur l'île de Wake. En janvier 1942, il soutint l'invasion d'Ambon dans les Moluques. Le 19 février, il participa, avec le Soryu à l'attaque de Darwin, en Australie.

En mars, il prit part à la bataille de la mer de Java, harcelant le trafic maritime allié à Tjilatjep et sur l'île Christmas, coulant le cargo néerlandais Poelau Bras. En avril, il prit part aux raids sur l'océan Indien, attaquant les bases navales britanniques de Colombo et Trincomalee et participant à la destruction des croiseurs HMS Cornwall et HMS Dorsetshire, du porte-avions HMS Hermes et du destroyer australien HMAS Vampire qui l'escortait.

Bataille de Midway[modifier | modifier le code]

Le Hiryu attaqué par des B-17 pendant la bataille de Midway

Il prit la mer en mai pour sa dernière mission, avec à son bord 21 Mitsubishi A6M2, 21 Aichi D3A1 et 21 Nakajima B5N2. Le 4 juin à h 30, il lança un raid contre l'ile de Midway, détruisant plusieurs appareils américains au sol et endommageant les installations de la base. Après la mise hors de combat des porte-avions Kaga, Akagi et Soryu à 10 h 25, le Hiryu se retrouva le seul porte-avions japonais en état de combattre. Il lança deux vagues contre l'USS Yorktown (CV-5) à 10 h 50 et 12 h 45, endommageant gravement le porte-avions américain qui fut achevé plus tard par le sous-marin I-168. La première était composée de 18 bombardiers en piqué D3A1 « Val », escortés par 6 A6M2 « Zero ». La seconde était composée de 10 bombardiers torpilleurs B5N2 « Kate », escortés par 6 A6M2 « Zero ».

Le Hiryu en flammes au matin du 5 juin 1942 pendant la Bataille de Midway

Les appareils de reconnaissance ayant localisé les porte-avions américains survivants, tous les avions encore en état de voler de la Force d'attaque réfugiés sur le Hiryu se préparaient à lancer une troisième vague quand le porte-avions fut attaqué par 13 bombardiers en piqué de l'USS Enterprise (CV-6) à 17 h 3. Il fut touché par quatre bombes de 1 000 livres (500 kg) qui détruisirent l'ascenseur avant et la partie avant du pont d'envol, incendiant le hangar principal.

Le porte-avions était toujours à flot mais les incendies gagnaient du terrain et furent rapidement hors de contrôle. À 21 h 23, il tomba en panne et le 5 juin à h 58, il fut secoué par une énorme explosion. L'ordre d'abandon fut donné peu après et les survivants furent évacués vers les destroyers Kazagumo et Nakigumo. Le contre-amiral Tamon Yamaguchi décida de rester à bord du navire qui fut achevé à h 10 par le Makigumo, privant le Japon d'un de ses plus brillants tacticiens.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :