Hirschland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hirschland
La mairie et l'école
La mairie et l'école
Blason de Hirschland
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Arrondissement Saverne
Canton Drulingen
Intercommunalité C.C. de l'Alsace Bossue
Maire
Mandat
Guy Dierbach
2014-2020
Code postal 67320
Code commune 67201
Démographie
Population
municipale
333 hab. (2011)
Densité 31 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 50′ 16″ N 7° 06′ 45″ E / 48.8378, 7.112548° 50′ 16″ Nord 7° 06′ 45″ Est / 48.8378, 7.1125  
Altitude Min. 244 m – Max. 332 m
Superficie 10,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Hirschland

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Hirschland

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hirschland

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hirschland

Hirschland est une commune française située dans le département du Bas-Rhin, en région Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Hirschland se trouve dans la partie nord-ouest du Bas-Rhin appelée Alsace Bossue (« Krumme Elsass »). Il s'agit géographiquement d'un bout du plateau lorrain. Le village se trouve dans la vallée de l'Isch. L'ensemble du ban communal se trouve sur des calcaires du Muschelkalk (Trias) dont l'altitude varie de 235 à 334 mètres. Les hivers y sont un peu plus froids que dans la plaine d'Alsace et les étés nettement plus frais (4° de moins qu'à Strasbourg en juillet).

Histoire[modifier | modifier le code]

Site occupé de façon certaine à l'époque gallo-romaine. Un bas-relief représentant un Hercule a été découvert en 1897 et est exposé au musée archéologique de Strasbourg. Les vestiges d'un hypocauste ont été découverts mais non fouillés en 1996. Le nom du site à l'époque romaine demeure inconnu. La commune est devenue française en 1792 seulement, lors du rattachement du comté de Sarrewerden à la France. Elle a été incluse dans le département du Bas-Rhin, comme les autres communes de l'ancien comté, en raison de sa population essentiellement protestante. Elle a ensuite subi les mêmes vicissitudes historiques que le reste de l'Alsace.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason d'Hirschland

Les armes d'Hirschland se blasonnent ainsi :
« D'argent au cerf de gueules passant sur une terrasse de sinople. »[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Du germanique hirse « millet » + land « pays ».
  • IXe siècle : Hirslanden ; 1793 : Herschland ; 1801 : Hirschland.
  • Hírschlànd en francique rhénan.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Guy Dierbach[2]    
mars 2001 mars 2008 Guy Dierbach    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 333 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
358 507 524 629 609 638 628 638 617
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
609 598 592 608 607 601 573 582 582
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
592 577 577 520 512 443 441 427 377
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
373 332 329 284 286 340 331 313 331
2011 - - - - - - - -
333 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église luthérienne
  • Église reconstruite en 1755, probablement par l'architecte Stengel, mais qui a conservé comme clocher une ancienne tour de défense datant du XVIe siècle . Sur le ban communal, dans la forêt dite « Freiwald », se trouvent deux vieux chênes dont l'âge est estimé à cinq siècles. L'un d'eux a un tronc d'un diamètre de 1,80 mètre.
  • L'ancien lavoir a été remis en état par la commune. L'architecture villageoise est typiquement lorraine. Les bâtiments sont construits en calcaire et parfois en grès rose des Vosges. Sur le ban communal, se trouve le hameau de l'Isch, où a fonctionné un moulin de 1587 à 1944.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :