Hiroshi Yoshida (peintre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hiroshi Yoshida (吉田 博, Yoshida Hiroshi?) (19 septembre 1876, mort le 5 avril 1950) est un peintre et un imprimeur d'estampes sur bois japonais du XXe siècle. Il est considéré comme le plus grand artiste de style shin hanga et particulièrement apprécié pour ses impressions de paysages. Yoshida voyage beaucoup et est connu pour ses tableaux de sujets non japonais peints dans le style traditionnel japonais des estampes sur bois dont le Taj Mahal, les Alpes suisses, le Grand Canyon et autres parcs nationaux aux États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hiroshi Yoshida est né dans la ville de Kurume, Kyushu, le 19 septembre 1876 avec le nom de Hiroshi Ueda[1]. Il montre tôt une prédisposition pour l'art, prédisposition encouragée par son père adoptif, professeur de peinture dans les écoles publiques. Il est envoyé à Kyoto à dix-neuf ans pour étudier auprès de Tamura Shoryu, professeur renommé de peinture de style occidental. Puis il étudie avec Koyama Shotaro à Tokyo pendant encore trois ans.

En 1899, Yoshida expose pour la première fois en Amérique au Detroit Institute of Arts puis il visite Boston, Washington, Providence (Rhode Island) et l'Europe. En 1920, Yoshida présente ses premières gravures sur bois, d'abord à l'atelier d'impression Watanabe, organisé par Watanabe Shozaburo (1885-1962), éditeur et défenseur du mouvement shin-hanga. Mais la collaboration de Yoshida avec Watanabe est de courte durée en partie à cause du séisme de 1923 de Kantō (3 septembre 1923).

En 1925, il engage un groupe de graveurs et de peintres et ouvre son propre studio. Les impressions sont réalisés sous son étroite supervision. Yoshida combine le système de collaboration de l'ukiyo-e avec le principe Sōsaku hanga de l'« impressions d'artiste » et fonde la troisième école, se distinguant des mouvements shin-hanga et sōsaku-hanga.

Style[modifier | modifier le code]

Hiroshi Yoshida est formé dans la tradition de la peinture à l'huile occidentale qui se développe au japon durant l'ère Meiji. Il utilise souvent les mêmes blocs d'impression en bois et fait varier la couleur pour suggérer des ambiances différentes. Le meilleur exemple en est les « voiliers » en 1921. Ses nombreux voyages et sa connaissance des Américains influencent considérablement son art. En 1931, est publiée une série d'impressions représentant des scènes du Pakistan, de l'Inde, d'Afghanistan et de Singapour. Six de ces vues sont consacrées au Taj Mahal avec des couleurs différentes pour suggérer diverses ambiances.

Postérité de la famille Yoshida[modifier | modifier le code]

La lignée artistique de la famille Yoshida se compose de huit artistes : Kasaburo Yoshida (1861-1894) et sa femme Rui Yoshida (en), Hiroshi Yoshida (1876-1950) et sa femme Fujio Yoshida (en) (1887-1987), Tōshi Yoshida (en) (1911-1995) et sa femme Kiso Yoshida (en) (1919-2005), Hodaka Yoshida (en) (1926-1995), ainsi que sa femme Chizuko Yoshida (en) (1924- ) et sa fille Ayomi Yoshida (en) (1958- ), (quatre hommes et quatre femmes couvrant quatre générations) — offrent une perspective intéressante pour observer l'histoire du Japon et le développement de l'art au cours du turbulent XXe siècle. Bien qu'ils héritent de la même tradition, les artistes de la famille Yoshida (en) travaillent dans des styles différents avec des sensibilités différentes.

Publications[modifier | modifier le code]

Japanese Woodblock Printing, guide complet de l'art de l'impression sur planchette de bois, écrit par Hiroshi Yoshida et publié par The Sanseido Company, Ltd. à Tokyo et Osaka en 1939[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Allen, Laura W. A Japanese Legacy: Four Generations of Yoshida Family Artists. Minneapolis: Minneapolis Institute of Arts, Chicago: Art Media Resources, c2002.
  • "The American Travels of Yoshida Hiroshi", Eugene M. Skibbe, in Andon 43, January 1993, pp. 59-74,
  • Yoshida Hiroshi The Complete Woodblock Prints of Yoshida Hiroshi. Abe Publishing Co, Tokyo, 1987.
  • Yoshida Toshi & Rei Yuki "Japanese Printmaking, A Handbook of Traditional & Modern Techniques". Charles E. Tuttle Co.Inc, Rutland, Vermont & Tokyo, Japan: c1966.
  • Blakeley, Ben B. "Yoshida Hiroshi Print-maker". Tokyo, Japan: Foreign Affairs Association of Japan, 1953
  • Yoshida, Hiroshi. Japanese Wood-Block Printing. Tokyo & Osaka: Sanseido Co., Ltd, 1939

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]