Hirondelle paludicole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Riparia paludicola

L'Hirondelle paludicole (Riparia paludicola) est une espèce de passereaux de la famille des Hirundinidae.

Systématique[modifier | modifier le code]

L’espèce a été décrite par l'ornithologue français Louis Jean Pierre Vieillot en 1817[1].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

D'après le Congrès ornithologique international (COI), cette espèce est constituée des sept sous-espèces suivantes (ordre phylogénique) :

  • Riparia paludicola mauritanica (Meade-Waldo, 1901) ;
  • Riparia paludicola minor (Cabanis, 1850) ;
  • Riparia paludicola schoensis Reichenow, 1920 ;
  • Riparia paludicola newtoni Bannerman, 1937 ;
  • Riparia paludicola ducis Reichenow, 1908 ;
  • Riparia paludicola paludicola (Vieillot, 1817) ;
  • Riparia paludicola cowani (Sharpe, 1882).

Deux sous-espèces, qui appartenaient autrefois à cette espèce, ont été séparées par le COI pour créer la nouvelle espèce, Riparia chinensis. Il s'agit des anciennes sous-espèces Riparia paludicola chinensis (J.E. Gray, 1830) et Riparia paludicola tantilla Riley, 1935.

Description[modifier | modifier le code]

Aire de répartition[modifier | modifier le code]

Elle est présente au Maroc, en Mauritanie, aux îles du Cap-Vert, en Guinée, au Mali, au Burkina Faso, au Ghana, au Togo, au Bénin, au Nigeria, au Niger, au Tchad, au Cameroun, en République centrafricaine, en Guinée équatoriale, au Gabon, en République démocratique du Congo, en Angola, au Soudan, en Érythrée, en Éthiopie, au Kenya, en Ouganda, au Rwanda, au Burundi, en Tanzanie, en Zambie, au Mozambique, au Malawi, en Namibie, au Botswana, au Zimbabwe, en Afrique du Sud, au Lesotho, au Swaziland, à Madagascar, en Arabie saoudite, au Turkestan, au Turkménistan, au Tadjikistan, en Afghanistan, en Chine, au Pakistan, en Inde, au Bangladesh, au Népal, au Bhoutan, à Taïwan, à Hong Kong, en Birmanie, au Laos, au Viêt Nam, au Cambodge, en Thaïlande, aux Philippines.

Elle a été observée accidentellement en France et dans certains pays d'Afrique subsaharienne (Sénégal, Gambie, Guinée-Bissau, Côte d'Ivoire, République du Congo, Somalie) et du Moyen-Orient (Israël, Émirats arabes unis, Oman).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vieillot 1817, Nouveau Dictionnaire d'Histoire Naturelle Appliquée Aux Arts... 14 p. 511.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]