Hirayama Gyōzō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hirayama Gyōzō

Hirayama Gyōzō (平山 行蔵, , également Kōzō?, 1759 – 1828) est un épéiste japonais, auteur du Kensetsu (« Discours sur les sabres »)[1]. Il fonde le Chukō Shingan Ryū, branche de l'école Shingan[2] et met l'accent sur l'emploi d'une épée plus courte que la normale[3]. Gyōzō est crédité du développement du concept de bugei juhappan (les « Dix-huit arts martiaux »)[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kenji Tokitsu, Musashi Miyamoto; Miyamoto Musashi: his life and writings, Shambhala, 2004, ISBN 978-1-59030-045-9 p. 79
  2. Minoru Kiyota; Kendō: its philosophy, history, and means to personal growth, Kegan Paul International, 1995, ISBN 978-0-7103-0474-2 p. 64
  3. (es) Kenji Tokitsu, Budo: Ki and the sense of combat, Disfruto y Hago, 2007, ISBN 978-84-8019-912-4 p. 105
  4. Karl F. Friday, Fumitake Seki, Legacies of the sword: the Kashima-Shinryū and samurai martial culture, University of Hawaii Press, 1997, p. 199

Source de la traduction[modifier | modifier le code]