Hiram (artisan)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hiram (maçon))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hiram.

Sur les autres projets Wikimedia :

Hiram, envoyé par Hiram Ier, roi de Tyr, apparaît, dans l'histoire biblique, sous le règne de Salomon, roi de Judée et fils de David.

Dans la Bible[modifier | modifier le code]

Hiram représenté entre les deux colonnes du temple, vitrail de St John's Church, Chester (Angleterre, 1900).

Son nom est évoqué dans la Bible, au premier livre des Rois (I Rois, 7:13) : spécialiste du travail du bronze, « rempli de sagesse, d'intelligence et de connaissance », il s'occupa, à la demande de Salomon, de la décoration du Temple (« la maison de l'Éternel »). Il moula les deux colonnes avec leur chapiteau et dressa Yakîn (Jakin ou Jachin, la colonne de droite) et Boaz (ou Bohaz, celle de gauche) près du vestibule du Temple. Il conçut également une « mer d'airain » (vasque circulaire) de dix coudées (4,5 m) qui reposait sur douze bœufs de bronze, des chaudrons et des calices. Ce temple fut détruit par l'armée des Chaldéens en 587 avant notre ère et le bronze fut emporté à Babylone.

Dans le deuxième livre des Chroniques (II Ch. 2,14), Hiram est appelé « Huram-Abi » (Houram-Abi ou Hiram-Abi), il connaît « tout l'art de la gravure et la fabrication de tous les objets ». Dans la Bible, l'histoire de Hiram, l'artisan, s'arrête là.

En franc-maçonnerie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : légende d'Hiram.

Au début du XVIIIe siècle, une légende d'Hiram, s'appuyant sur le personnage biblique et faisant de lui l'architecte du Temple de Salomon, est apparue dans le cadre de la franc-maçonnerie.